Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Imaginaires de la vie littéraire

 | 
Björn-Olav Dozo
, 
Anthony Glinoer
, 
Michel Lacroix

Deuxième partie. Personnages légendaires et histoire littéraire

Le surréalisme fictif

Motifs critiques et réécritures historiographiques dans Odile, Gilles et Aurélien

David Vrydaghs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès sa formation au début des années 1920, le groupe surréaliste français multiplie les tentatives de représentation de la vie en collectivité : qu’on songe au célèbre passage du Manifeste de 1924 dans lequel André Breton imagine un château « dont la moitié n’est pas forcément en ruine » et où « quelques-uns de [s] es amis sont installés à demeure1 » ou à tel passage de La Liberté ou l’amour ! de Robert Desnos où l’on fait connaissance avec le Club des Buveurs de Sperme, société secrète reposant sur une « immense organisation », dont les membres, qui siègent dans un « vaste salon », « sont d’un dévouement à toute épreuve » pour chanter les forces de « l’amour et de la liberté2 » ou encore à tel conte du Libertinage dans lequel Aragon met en scène une bande de criminels « réunis par un sentiment tragique de [leurs] différences » et unis par une « confiance commune3 » et un mode de vie clandestin. Si ces représentations n’ont pas toutes pour référent le groupe surréaliste lui-même, el...

Auteur

Chargé de cours et directeur du CEDOCEF (Centre d’étude et de documentation pour l’enseignement du français) aux Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur. Membre fondateur du groupe de contact FNRS en sociologie de la littérature COnTEXTES et membre du comité de direction de COnTEXTES, revue de sociologie de la littérature, il dirige aussi Enjeux, revue de formation continuée et de didactique du français, ainsi que les collections Diptyque, Tactiques et Politiques aux Presses Universitaires de Namur. Ses publications récentes incluent Michaux l’insaisissable. Socioanalyse d’une entrée en littérature (Prix des Amis de l’université de Liège, 2009) ainsi que plusieurs articles sur le surréalisme dont « L’avant-garde surréaliste des années 1920 face à la Bohème : la réécriture d’un mythe et ses raisons », dans Bohème sans frontière (Presses universitaires de Rennes, 2010).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540