Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Imaginaires de la vie littéraire

 | 
Björn-Olav Dozo
, 
Anthony Glinoer
, 
Michel Lacroix

Deuxième partie. Personnages légendaires et histoire littéraire

Enquête préliminaire sur l’évolution littéraire

Le Termite de J.-H. Rosny (1889)

Vincent Laisney

À Pierre-Jean Dufief1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le Termite intéressera vivement les lettrés et amusera les amateurs de clefs », écrit Rémy de Gourmont dans le Mercure de France en mars 1890. Qui le roman de Rosny intéresse-t-il en 2012 ? Plus personne. Ou presque. Ce portrait-robot du romancier naturaliste de la seconde génération est pourtant captivant, pour qui cherche à comprendre comment le roman réfracte le champ littéraire à la fin du XIXe siècle. Mais d’abord, petit rappel, que raconte Le Termite ? L’histoire d’un homme écartelé entre sa profession d’écrivain et sa passion pour une femme. Le personnage que Rosny met en scène est atteint d’un mal étrange : celui de ne pouvoir voir le monde autrement qu’à travers la loupe naturaliste. De ce mal, transmis par Goncourt et Zola, le héros tente de guérir en se jetant corps et âme dans l’amour. En vain : le cancer littéraire qui le travaille, symbolisé par l’insecte qui donne son titre au roman, est invincible : le misérable Servaise, miné par la manie de l’observation document...

Auteur

Maître de conférences à l’université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste du romantisme et des sociabilités littéraires, il est l’auteur de L’Arsenal romantique : le salon de Charles Nodier (1824-1834) (Champion, 2002) et – en collaboration avec A. Glinoer – de L’Âge des Cénacles (à paraître).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540