Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Imaginaires de la vie littéraire

 | 
Björn-Olav Dozo
, 
Anthony Glinoer
, 
Michel Lacroix

Première partie. Personnages génériques et écrivains imaginaires

« Pataulogie » de la littérature : l’écrivain afro-américain à l’épreuve de la fiction dans Erasure de Percival Everett

Charline Pluvinet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un bref épisode inséré dans le chapitre trois du roman Erasure (Effacement) de Percival Everett dessine la perspective de cette analyse : il met en évidence les dérives du champ littéraire contemporain et les difficultés réelles, artistiques et commerciales, qu’il crée pour certains écrivains américains. Dans ce passage, le personnage-narrateur du récit, Thelonious Monk Ellison, un romancier proche des structuralistes français et des expérimentations postmodernes, raconte qu’il décide un jour de regarder dans une librairie, à tout hasard, si ses livres sont disponibles :

Au rayon littérature, je ne me vis pas. En fiction contemporaine, je ne me trouvai pas, mais en revenant quelques pas en arrière je tombai sur le rayon études afro-américaines où, bien rangés par ordre alphabétique, et n’ayant jamais bougé d’un poil, se trouvaient quatre de mes livres, dont mes Perses, qui n’avait d’ostensiblement afro-américain que ma photo en quatrième de couverture. Une rage subite fit s’affoler m...

Auteur

Docteur en littérature comparée, thèse soutenue en 2009, intitulée : « L’auteur déplacé dans la fiction. Configurations, dynamiques et enjeux des représentations fictionnelles de l’auteur dans la littérature contemporaine », membre du groupe Phi au sein de l’équipe d’accueil CELLAM à l’université de Rennes 2. Après avoir été allocataire et ATER pendant deux ans à l’université de Rennes II, elle enseigne en lycée dans le département de la Côte d’or (21) en 2011-2012.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540