Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gustave Kahn

 | 
Françoise Lucbert
, 
Richard Shryock

Cinquième partie. Un intellectuel dans son temps

Un engagement socialiste et sioniste

Philippe Boukara

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il ne sera pas question ici de l’ensemble du parcours politique de Gustave Kahn, mais de deux engagements de la dernière partie de sa vie : le rôle de secrétaire particulier qu’il joue entre 1914 et 1916 auprès du ministre socialiste Marcel Sembat, et son adhésion de plus en plus active au mouvement sioniste à partir de la même période. Politique, création littéraire et critique d’art sont chez lui intriquées et constituent des développements nouveaux d’une trame tissée de longue date. Observateur autant qu’acteur du mouvement des idées, il prend avec une vraie conviction des positions dépourvues de sectarisme.

La rencontre avec Marcel Sembat

Marcel Sembat (1862-1922) est le premier socialiste français à avoir reçu de son parti le mandat de diriger un ministère. Alexandre Millerand, au temps de l’affaire Dreyfus, avait, en effet, accepté d’être le ministre du Travail de Pierre Waldeck-Rousseau contre l’avis de la majorité des socialistes, d’ailleurs divisés en factions rivales ; quand...

Auteur

L’historien Philippe Boukara est spécialiste du judaïsme français contemporain. Il enseigne à la faculté Notre-Dame de Paris (collège des Bernardins), après avoir enseigné à Sciences Po Paris et à l’université de Lorraine. Il coordonne la formation au Mémorial de la Shoah à Paris. Sa dernière publication s’intitule « Les Juifs polonais à Paris », dans Polonia – des Polonais à Paris de 1830 à nos jours, sous la direction de Jeanne Ponty, Cité nationale de l’histoire de l’immigration, 2011.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540