Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gustave Kahn

 | 
Françoise Lucbert
, 
Richard Shryock

Deuxième partie. Aspects de la vie littéraire

Kahn et le théâtre : utopie et pratique

Sophie Lucet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’homme initialement aime le spectacle, et trop initial encore (presque tous) pour saisir l’existence du spectacle universel et perpétuel, désire qu’on le lui découpe, qu’on lui indique violemment les symboles et les concordances, et ce, dans des salles spéciales et selon des recettes déjà vues. De là sous ses formes diverses ce divertissement en général goûté du théâtre. Le spectacle est d’ailleurs dans l’épisode de la vie. »
Gustave Kahn, « Théâtres1 »

Présence-absence du théâtre : réticences symbolistes

C’est en exprimant un profond désabusement face à la vie théâtrale contemporaine que Gustave Kahn, en janvier 1897, ouvrait dans La Revue blanche sa chronique de la « vie mentale » consacrée pourtant à une recension élogieuse de L’Art au théâtre, premier recueil des critiques théâtrales de son ami Catulle Mendès2. Par la virulence du propos, ce texte – parmi d’autres – paraît significatif de l’attitude toujours ambivalente de Kahn, très critique envers le théâtre de son époque, rét...

Auteur

Maître de conférences en littérature et en théâtre à l’université Paris Diderot – Paris 7. Elle a soutenu une thèse sur le théâtre symboliste (Le Théâtre en liberté des symbolistes ; dérives de l’écriture dramatique à la fin du XIXe siècle, Paris 4-Sorbonne, 1997). Ses travaux actuels portent sur la littérature fin-de-siècle de même que sur l’histoire du théâtre et du spectacle en Europe de 1870 à 1914 : formes du spectaculaire, renouvellement de la critique théâtrale dans les revues d’art et de littérature et dans la presse théâtrale spécialisée, avatars et transformations du drame historique, relations entre histoire, théâtre et politique. Elle participe actuellement à l’édition du théâtre de Victorien Sardou (Classiques Garnier, sous la direction d’Isabelle Moindrot, à paraître), et à celle du théâtre de Raymond Roussel (éditions Fayard, sous la direction de Patrick Besnier, à paraître).

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540