Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figures du maître

 | 
Cristina Noacco
, 
Corinne Bonnet
, 
Patrick Marot
, 
et al.

Bibliographie

Texte intégral

Seuls les ouvrages critiques et les articles « fondateurs » pour l’étude de la figure du maître et de la relation maître-disciple sont mentionnés dans cette bibliographie.

Ouvrages généraux

Bansat-Boudon L., Scheid J. (dir.), Le disciple et ses maîtres, pour Charles Malamoud, Paris, Le Seuil, coll. « Le genre humain », 2002.

Deshoulières V., Constantinescu M., Les funambules de l’affection. Maîtres et disciples, Littératures, numéro spécial, 2009.

Granoff W., Filiations. L’avenir du complexe d’Œdipe, Paris, Éditions de Minuit, 1975.

Heritier-Auge F., Copet-Rougier E. (textes rassemblés et présentés par), La parenté spirituelle, Paris, Éditions des archives contemporaines, 1995.

Jacob F., La Statue intérieure, Paris, Odile Jacob-Le Seuil, 1987.

Saint Girons B., Pouvoir esthétique, Paris, Manucius, 2010.

Steiner G., Maîtres et disciples, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 2003.

Steiner G., Ladjali C., Éloge de la transmission, Paris, Albin Michel, 2003 (série d’entretiens radiophoniques).

Waquet F., Les enfants de Socrate. Filiation intellectuelle et transmission du savoir (XVIIe-XXIe siècle), Paris, Albin Michel, coll. « Bibliothèque Histoire », 2008.

Wolff F., L’être, l’homme, le disciple. Figures philosophiques empruntées aux Anciens, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2000.

Antiquité

Bastin-Hammou M., « Kukliodidaskalos, didaskalos, poiétès. Les personnages des poètes dans Les Oiseaux d’Aristophane », Cahiers du GITA, 15, 2003, p. 101-120.

Bouvier D., « Homère chez Platon : citations et construction d’un silence », inDarbo-Peschanski C. (éd.), La citation dans l’antiquité, Actes du colloque du PARSA, Lyon, ENS LSH, 6-8 novembre 2002, Grenoble, Jérôme Millon, coll. « Horos », 2004, p. 33-49.

Burk A., Die Pädagogik des Isokrates als Grundlegung des humanistischen Bildungsideal, Würzburg, C. J. Becker, 1923.

Cusumano N., « Devenir Spartiate », in D’Onofrio S. et Taylor A.-Chr. (éd.), La Guerre en tête. Cahiers d’Anthropologie Sociale 2, L’Herne, Paris 2006, p. 85-100.

Cusumano N., « Ad infantes terrendos. Sortilegi e disordine metamorfico nell’immaginario mitico greco sull’infanzia », à paraître dans les actes du colloque « Miti Mediterranei », Palerme.

Cusumano N., « Gérer la haine, fabriquer l’ennemi. Grecs et Carthaginois en Sicile entre les Ve et IVe siècles av. J.-C. », à paraître dans Dialogues d’Histoire ancienne.

Detienne M. et al., Les Savoirs de l’écriture en Grèce ancienne, Lille, PUL, 1988.

Detienne M., L’Écriture d’Orphée, Paris, Gallimard, 1989.

Detienne M., Vernant J.-P., Les Ruses de l’intelligence. La métis des Grecs, Paris, Flammarion, 1989.

Detienne M., Vidal-Naquet P., Les Maîtres de vérité en Grèce archaïque, Paris, le Livre de Poche, coll. « Références », 2006.

Jaeger W., Paideia: The Ideals of Greek Culture (trad. Higuet G.), Oxford, Blackwell, 1939-1945.

Le Blay Fr. (dir.), Transmettre les savoirs dans les mondes hellénistique et romain, Rennes, PUR, coll. « Histoire », 2009.

Marrou H.-I., Histoire de l’éducation dans l’antiquité, I, Le monde grec, Paris, Le Seuil, 19646.

Nicolai R., « Isocrate e le nuove strategie della comunicazione letteraria : l’Antidosi come “antologia d’autore” », inPretagostini R., Dettori E. (éd.), La cultura ellenistica. L’opera letteraria e l’esegesi antica. Atti del Convegno, Università di Roma “Tor Vergata” 22-24 settembre 2003, Rome, Edizioni Quasar, 2004, p. 187-197.

Nicolai R., « L’anacronismo necessario : paideia greca e romana ed educazione umanistica moderna », Insegnamento umanistico e ricerca. Storia e cronaca dei 25 anni della Facoltà di Lettere e Filosofia a “Tor Vergata”, Rome, 2007, p. 19-27.

Pouzadoux Cl., Denoyelle M., Lippolis E. et Mazzei M. (dir.), La céramique apulienne : bilan et perspectives, colloque de Naples, Centre Jean Bérard, 30 novembre-2 décembre 2000, Naples, Collection du Centre Jean Bérard, no 21, 2005.

Stroumsa G., « Dal maestro di saggezza al maestro spirituale », inFiloramo G. (dir.), Maestro e discepolo. Temi e problemi della direzione spirituale tra VI sec. a. C. e VII sec. d. C., Brescia, Morcelliana, 2002, p. 13-24.

Stroumsa G., La fin du sacrifice. Les mutations religieuses de l’Antiquité tardive, Paris, Odile Jacob, 2005.

van Wees H., « Growing up in Early Greece: Heroic and aristocratic educations », inSommerstein A. H., Atherton C. (éd.), Education in Greek Fiction, Bari, Levante Editori, 1997, p. 1-20.

Moyen Âge

Auerbach E., Literatursprache und Publikum in der lateinischen Spätantike und im Mittelalter, Bern, Francke Verlag, 1958.

Banniard M., Genèse culturelle de l’Europe. Ve-VIIIe siècles, Paris, Le Livre de Poche, coll. « Points Histoire », 1989.

Banniard M., Viva voce. Communication écrite et communication orale du IVe au IXe siècle en Occident Latin, Paris, Études Augustiniennes, 1992.

Banniard M., « La cité de la parole : saint Augustin entre la théorie et la pratique de la communication latinophone », in Journal des Savants, 1995, p. 283-306.

Banniard M., « Variations langagières et communication dans la prédication d’Augustin », inMadec G. (éd.), Augustin prédicateur (395-411), Paris, 1998, p. 73-93.

Beaune C., Éducation et cultures du début du XIIe au milieu du XVe siècle, Paris, SEDES, coll. « Regards sur l’histoire », 1999.

Bisson Thomas N., « Peter Abelard’s Experience of Power (c. 1100-1142) », Pierre Abélard. Colloque international de Nantes, Jolivet J. et Habrias H. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 17-34.

Böwering G., « The Adâb Literature of Classical Sufism: Ansâri’s Code of Conduct », in Metcalf B. (éd.), Moral Conduct and Authority, Berkeley, University of California Press, 1984, p. 81-83.

Brizzi G. P. et Verger J. (dir.), Le Università dell’Europa, 6 vol. , Milan, 1990-1995, t. I, La Nascita delle Università, 1990 ; t. V, Le Scuole e i maestri. Il Medioevo, 1994.

Casteigt J., Connaissance et vérité chez Maître Eckhart. Seul le juste connaît la justice, Paris, Vrin, coll. « Études de philosophie médiévale », n. 91, 2006.

Chodkiewicz M., « Les maîtres spirituels en Islam », Connaissance des Religions, 53-54, 1998, p. 39-41.

Clanchy M. T., Abélard, (trad. fr. de P.-E. Dauzat), Paris, Flammarion, coll. « Grandes biographies », 2000.

Contreni J. J., The Cathedral School of Laon from 850 to 930: Its Manuscripts and Masters, Munich, Arbeo-Gesellschaft, coll. « Münchener Beiträge zur Mediävistik und Renaissance-Forschung », 29, 1978.

De Fouchécour Ch.-H., Le sage et le prince. Morale et politique dans les textes littéraires persans. Xe-XIIIe siècles, Paris, L’Harmattan, 2010.

Delhaye Ph., « L’organisation scolaire au XIIe siècle », Traditio, 5, 1947, p. 211-268 (réimpr. dans Id., Enseignement et morale au XIIe siècle, Fribourg-Paris, Éditions universitaires-Éd. du Cerf, 1988, p. 1-58).

Depreux Ph. et Judic B. (dir.), Alcuin, de York à Tours : écriture, pouvoir et réseaux dans l’Europe du haut Moyen Âge, actes du colloque de Tours, 4-6 mars 2004, no spécial des Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, t. CXI, no 3, 2004.

Feuillebois-Pierunek E., « Etiquette soufie et intertextualité. Maîtres, disciples et compagnons dans les ‘Awârif al-ma‘ârif de Suhrawardî (m. 1234), le Misbâh al-Hidâyat wa miftâh al-kifâyat de ‘Izz al-Dîn Kâshânî (m. 1335) et le Tarîqat-nâma de ‘Imâd Faqîh Kirmânî (1375) », in Fourth Biennial Conference on Iranian Studies, 24-26/05/2002.

Filoramo G. (dir.), Maestro e discepolo. Temi e problemi della direzione spirituale tra VI sec. a. C. e VII sec. d. C., Brescia, Morcelliana, 2002.

Gabriel A. L., « The Ideal Master at the Mediaeval University », The Catholic Historical Review, 60, 1974, p. 1-40.

Gilli P. (éd.), Former, enseigner, éduquer dans l’Occident médiéval (1100-1450) : textes et documents, 2 vol. , Paris, SEDES, coll. « Regards sur l’histoire », 1999.

Gilson É., Héloïse et Abélard, Paris, Vrin, 1948 (2e éd.).

Giraud C., Per verba magistri. Anselme de Laon et son école au XIIe siècle, Turnhout, Brepols, 2010.

Jaeger C. S., The Envy of Angels. Cathedral Schools and Social Ideals in Medieval Europe, 950-1200, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 1994.

Jeauneau É., L’Âge d’or des écoles de Chartres, Chartres, Houvet, 1995 (rééd. 2000).

Keats-rohan K. S. B., « John of Salisbury and Education in Twelfth Century Paris from the Account of his Metalogicon », History of Universities, 6, 1986-1987, p. 1-45.

Le Goff J., Les Intellectuels au Moyen Âge, Paris, Le Seuil, coll. « Points Histoire », 19852.

Lobrichon G., Héloïse, l’amour et le savoir, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 2005.

Lobrichon G., « The early schools, c. 900-1100 », The New Cambridge History of the Bible. From 600 to 1450, éd. Marsden R. et Matter E. A., Cambridge, Cambridge University Press, 2012, p. 536-554.

Luscombe D., The School of Peter Abelard: the Influence of Abelard’s Thought in the Early Scholastic Period, Cambridge, Cambridge Univ. Press, 1969.

Marrou H.-I., Saint Augustin et la fin de la culture antique, “Retractatio”, Paris, Éd. de Boccard, 1949.

Michaud-Quantin P., Universitas. Expressions du mouvement communautaire dans le Moyen Âge latin, Paris, Vrin, 1970.

Paul J., Histoire intellectuelle de l’Occident médiéval, Paris, A. Colin, coll. « U », 1998. Riché P., Éducation et culture dans l’Occident barbare, Paris, Le Seuil, 19672.

Riché P., De l’éducation antique à l’éducation chevaleresque, Paris, Flammarion, coll. « Questions d’histoire », 1968.

Riché P., Écoles et enseignement dans le Haut Moyen Âge. Fin du Ve -milieu du XIe siècle, Paris, Picard, 19892.

Riché P., Verger J., Des nains sur des épaules de géants : Maîtres et élèves au Moyen Âge, Paris, Tallandier, 2006.

Rouche M., Des origines à la Renaissance, t. I de l’Histoire générale de l’enseignement et de l’éducation en France, L.-H. Parias (dir.), Paris, Nouvelle Librairie de France, 1981 (rééd. avec une préf. de René RÉmond, Paris, Perrin, coll. « Tempus », 2003).

Tournier L., « Junior and Antiquior at the University of Paris at the End of the Middle Ages », History of Universities, 17, 2001-2002, p. 1-18.

Verger J., Les universités au Moyen Âge, Paris, PUF, coll. « Sup / L’Historien » (no 14), 1973 (rééd. coll. « Quadrige », 1999 et 2007).

Verger J., avec Jolivet J. et Mame F., Bernard-Abélard ou Le cloître et l’école, Paris, coll. « Douze hommes dans l’histoire de l’Église », 1982.

Verger J., « Des écoles à l’université : la mutation institutionnelle », inBautier R.-H. (éd.), La France de Philippe Auguste. Le temps des mutations, Paris, CNRS, 1982, p. 817-846.

Verger J., « Prosopographie et cursus universitaires », inBulst N. et Genet J.-Ph. (éd.), Medieval Lives and the Historian. Studies in Medieval Prosopography, Kalamazoo, Western Michigan Univ., Medieval Institute Publications, 1986, p. 313-332.

Verger J. (dir.), Éducations médiévales : l’enfance, l’école, l’Église en Occident, VIe-XVe siècles, no 50 de la revue Histoire de l’éducation, mai 1991.

Verger J., « Examen privatum, examen publicum. Aux origines médiévales de la thèse », Mélanges de la Bibliothèque de la Sorbonne, 12, no spécial : Eléments pour une histoire de la thèse, 1993, p. 15-43.

Verger J., Charle Ch., Histoire des universités, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » no 391, 1994.

Verger J., Les Universités du Midi de la France à la fin du Moyen Âge (v. 1300-v. 1450), Paris, PUPS, 1995.

Verger J., Les Universités françaises au Moyen Âge, Leyde-New-York-Cologne, E. J. Brill, coll. « Education and society in the Middle Ages and Renaissance » no 7, 1995.

Verger J., L’amour castré : L’histoire d’Héloïse et Abélard, Paris, Hermann, coll. « Savoir/Lettres », 1996.

Verger J., La Renaissance du XIIesiècle, Paris, Cerf, coll. « Initiations au Moyen Âge », 1996.

Verger J., Les gens de savoir dans l’Europe de la fin du Moyen Âge, Paris, PUF, coll. « Moyen Âge », 1997.

Verger J., L’essor des universités au XIIIesiècle, Paris, Cerf, coll. « Initiations au Moyen Âge », 1997.

Verger J., Culture, enseignement et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles, Rennes, PUR, coll. « Histoire », 1999.

Verger J., « The First French Universities and the Institutionalization of Learning: Faculties, Curricula, Degrees », inVan Engen J. (éd.), Learning Institutionalized. Teaching in the Medieval University, Notre Dame Indiana, Univ. of Notre Dame Press, 2000, p. 5-19. Weijers O., Terminologie des universités au XIIIe siècle, Rome, Ed. dell’Ateneo, 1987.

Weijers O., Le Maniement du savoir : pratiques intellectuelles à l’époque des premières universités (XIIIe-XIVe siècles), Turnhout, Brepols, coll. « Studia artistarum, Subsidia », 1996.

Weijers O., La disputatio dans les facultés des arts au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, coll. « Studia artistarum », 10, 2002.

Weijers O., Queritur utrum. Recherches sur la disputatio dans les universités médiévales, Turnhout, Brepols, coll. « Studia artistarum », 20, 2009.

Renaissance

Bedouelle G., Lefèvre d’Étaples et l’intelligence des Écritures, Genève, Droz, 1976.

Correard N., « La foire aux maîtres : les réécritures de la Vitarum auctio de Lucien de Samosate, de la Renaissance évangélique aux Lumières radicales (XVIe-XVIIIe siècle) », Anabases 15, 2012, p. 87-97.

Ferrand M. et Istasse N. (éd.), Nouveaux regards sur les « Apollons de collège ». Figures du professeur humaniste en France dans la première moitié du XVIe siècle, Genève, Droz, à paraître.

Garin E., L’Éducation de l’homme moderne : la pédagogie de la Renaissance (1400-1600), trad. de l’italien par J. Humbert, Paris, Fayard, coll. « L’Histoire sans frontières », 1968 (rééd. Paris, Hachette, coll. « Pluriel », 1995).

Grendler P. F., Schooling in Renaissance Italy: Literacy and Learning, 1300-1600, Baltimore-Londres, The Johns Hopkins University Press, 1989.

Kessler E., « Introducing Aristotle to the sixteenth century: the Lefèvre enterprise », inBlackwell C. et Kusukawa S. (éd.), Philosophy in the Sixteenth and Seventeenth Centuries. Conversations with Aristotle, Aldershot, 1999, p. 1-21.

Klinger-Dolle A.-H., « Mouvements de l’esprit : extase biblique (translatio) et démarches intellectuelles chez Charles de Bovelles (1479-1567) », in Translations. Pratiques de traduction et transferts de sens à la Renaissance, Camenae 3, 2007, [http://www.paris-sorbonne.fr/fr/spip.php? article616].

Klinger-Dolle A.-H., La figuration de la pensée et les médiations sensibles dans la littérature de la Renaissance à partir de Charles de Bovelles (1479-1567). Bovelles pédagogue, thèse de doctorat dactylographiée, Université de Lille 3, à paraître chez Droz.

Pernod J.-F. (dir.), Jacques Lefèvre d’Étaples (1450 ?-1536), Paris, Champion, 1995.

Époque moderne

Bury E., « La paideia du Télémaque », Littératures classiques, no 70, 2010, p. 77-78.

Cotensin I., L’héritage littéraire de Giorgio Vasari au XVIIesiècle à Rome : Giovanni Baglione, Giovanni Battista Passeri et Giovanni Pietro Bellori (thèse de Doctorat dactylographiée, Lyon 3).

De Ridder Symoens H. (éd.), A History of the University in Europe, vol. II, Universities in Early Modern Europe (1500-1800), Cambridge University Press, 1996.

Granderoute R., Le Roman pédagogique, de Fénelon à Rousseau, 2 vol., Berne, Peter Lang, 1983.

Grosperrin J.-Ph., « La voix dans Les Aventures de Télémaque », Méthode !, no 16, 2000, p. 100-102.

Hillenaar H., Le Secret de Télémaque, Paris, PUF, coll. « Le texte rêve », 1994, p. 38-52.

Le Brun J., « Le leurre de la lisibilité : Télémaque de Fénelon », Cahiers de lectures freudiennes, no 7-8, oct. 1985, p. 85.

Le Brun J., « Le Télémaque de Fénelon : fable et spiritualité », La Jouissance et le trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de l’âge classique, Genève, Droz, 2004, p. 540.

Le Brun J., « Les Aventures de Télémaque, destins d’un best-seller », Littératures classiques, no 70, 2010, p. 134.

Martel P., « Le Professeur Saint-René Taillandier et “la nationalité provençale” des félibres », in L’Éveil des nationalités et les revendications linguistiques en Europe (1830-1930), coordination de Carmen Alén Garabato, Paris, L’Harmattan, 2005, p. 221-241.

Maurras C., Maîtres et témoins de ma vie d’esprit. Barrès, Mistral, France, Verlaine, Moréas, Paris, Flammarion, 1954, p. 166.

Papàsogli B., « Pour et contre la lecture : paradoxes du Télémaque », Littératures classiques, no 70, 2010, p. 315-330.

Waquet F., Le Latin ou l’empire d’un signe, XVIe-XXe siècle, Paris, Albin Michel, 1998.

Waquet F., Le Prince et son lecteur. Avec l’édition de Charles Dantal, « Les délaissements littéraires ou heures de lecture de Frédéric II », Paris, Honoré Champion, 2000.

Époque contemporaine

Bourdieu P., Homo academicus, Paris, Éditions de Minuit, 2002 (1re éd. 1984).

Casanova J.-Y., Frédéric Mistral. L’enfant, la mort et les rêves, Perpignan, Trabucaire, 2004.

Clark T. N., Prophets and Patrons. The French University and the Emergence of Social Sciences, Cambridge (Mass.), Harvard University Press, 1973.

Ganshof F.-L., Henri Pirenne. Le maître. L’historien, Bruxelles, 1936.

Poucet B., Enseigner la philosophie. Histoire d’une discipline scolaire, 1860-1990, Paris, CNRS Éditions, 1999.

Rüegg W. (éd.), A History of the University in Europe, vol. III, Universities in the Nineteenth and Early Twentieth Centuries (1800-1945), New York, Cambridge University Press, 2004.

Waquet F., Parler comme un livre. L’oralité et le savoir (XVIe-XXe siècle), Paris, Albin Michel, coll. « L’évolution de l’humanité », 2003.

Waquet F., « Les “Mélanges” : honneur et gratitude dans l’Université contemporaine », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 53, 3, 2006, p. 100-121.

Sources cinématographiques

Rossellini R., Socrate, RAI/Orizzonte 2000 – ORTF – TVE, Italie/France/Espagne, 1970.

Rossellini R., Agostino d’Ippona (Saint Augustin), RAI, Italie, 1972.

Rossellini R., Une Encyclopédie historique en 4 films : Blaise Pascal, Augustin d’Hippone, Descartes, L’Âge de Cosme de Médicis, Carlotta Films, France, 2009.

Dictionnaires et outils informatiques

Base de données CLCLT (Cetedoc Library of Christian Latin Texts) du CETEDOC (CEntre de Traitement Électronique des DOCuments) de l’Université de Louvain-la-Neuve, s. v. magister et praeceptor, doctor, docere.

Ernout A. & Meillet A., Dictionnaire Étymologique de la Langue Latine. Histoire des Mots, Paris, Klincksieck, 19513, s. v. magis.

Lanci A., « Maestro », in Enciclopedia Dantesca, Rome, Istituto dell’Enciclopedia Italiana, 1970-1976, vol. III.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540