Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'esthétique de la trace chez Samuel Beckett

 | 
Delphine Lemonnier-Texier
, 
Chevallier Geneviève
, 
Brigitte Prost

Deuxième partie. De la mémoire impossible à l'inscription du processus d'écriture : poétique de la trace, espace de l'écho

Mal vu mal dit, traces de l’absence, et Cap au pire

Cécile Yapaudjian-Labat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce texte est un extrait de l’ouvrage Écriture, deuil et mélancolie. Les derniers textes de Samuel Beckett, Robert Pinget et Claude Simon, Paris, Garnier, 2010, p. 141-151, reproduit avec l’aimable autorisation des éditions Garnier.

Mal vu mal dit peut se lire comme une chaîne de deuils qui finalement se superposent et dans lesquels les figures d’endeuillés et les objets du deuil tendent à être confondus. Mais avant tout et déjà, dans une perspective autobiographique, plusieurs interprétations, quant à l’identité du personnage féminin du texte, ont été proposées, et elles aussi renvoient au deuil. Ainsi, James Knowlson, dans sa biographie, a pu voir en ce personnage la mère de Beckett, May. Mais Knowlson ajoute :

la situation est bien sûr compliquée par le deuil que Beckett anticipe, se voyant même, ainsi qu’il me l’a confié, recueilli sur une tombe imaginée. Se profile alors une condensation fascinante où l’écrivain, hanté par le souvenir de sa mère, crée avec la sombre figure féminin...

Auteur

Agrégée de lettres modernes et docteur en littérature française. Elle est enseignante à l’université d’Orléans (IUFM). Elle a publié Écriture, deuil et mélancolie – Les derniers textes de Samuel Beckett, Robert Pinget et Claude Simon, éditions Classiques-Garnier, coll. « Littérature des XXe et XXIe siècles », 2010. Elle a rédigé récemment les entrées « Amour », « Personnage romanesque », « Pinget, Robert », « Soubresauts », dans Dictionnaire Samuel Beckett, sous la direction de Marie-Claude Hubert (Honoré Champion, 2011) ; « Pour une éthique de la formule dans les carnets de Robert Pinget », dans Robert Pinget. Matériau, marges, écriture, Martin Mégevand et Nathalie Piégay-Gros (dir.), (Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Manuscrits Modernes », 2011) ; « L’Humanisme en question chez Claude Simon », dans Claude Simon : situations, Pascal Mougin et Paul Dirkx (dir.), (ENS éditions, coll. « Signes », 2011).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540