Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'esthétique de la trace chez Samuel Beckett

 | 
Delphine Lemonnier-Texier
, 
Chevallier Geneviève
, 
Brigitte Prost

Première partie. Histoire, fable et mémoire : mémoire en miettes, humanité en ruines

Mises en scène et en texte de la mémoire dans Cette fois

Carla Taban

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au moins depuis Proust, l’œuvre de Samuel Beckett explore dans toutes ses dimensions génériques, de manière constante et à de multiples niveaux la problématique de la mémoire. La plupart des études critiques qui portent sur cette problématique la traitent néanmoins, le plus souvent, de façon unidimensionnelle en se penchant seulement sur l’une ou l’autre des trois « “couches” de mémoire » qui constituent, selon Bruno Clément, tout texte beckettien : « une mémoire intertextuelle, une mémoire autotextuelle [et] une mémoire individuelle1 ».

Cette fois, dramaticule éminemment exemplaire de ce qu’il est convenu d’appeler le « théâtre de la mémoire » de Beckett2, ne jouit pas d’un traitement critique sensiblement différent. C’est pourquoi la présente contribution vise un double objectif. D’une part, nous voulons mettre en évidence d’autres « couches de mémoire » qui opèrent dans Cette fois – notamment « une mémoire scénique », « une mémoire intratextuelle » et « une mémoire d’autotraductio...

Auteur

L’auteure de Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle : le cas de Molloy de Samuel Beckett (Amsterdam, Rodopi, 2009) et de plusieurs articles sur l’œuvre de l’auteur publiés dans les revues Samuel Beckett Today/Aujourd’hui (no 18, 23 et 24), Word & Image et Voix plurielles. Ses recherches portent sur le corpus complexe et essentiellement interdisciplinaire de Beckett où interagissent plusieurs langues, cultures, genres littéraires, média et disciplines artistiques. Elle s’intéresse particulièrement à des questions touchant à l’intertextualité, l’intermédialité, la genèse et l’appropriation créatrice de ce corpus par des artistes, écrivains et philosophes contemporains. Elle enseigne à l’université de Toronto.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540