Version classiqueVersion mobile

Corps et encyclopédies

 | 
Denis Hüe
, 
Jérôme de Gramont
, 
Bernard Baillaud

Introduction II

Jérôme de Gramont

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Corps et encyclopédie donc. De droit, le rapport entre ces deux mots (ces deux concepts) est celui de la partie et du tout, et ressortit de cette science qui a pour nom propre méréologie. Si je suis homme, rien de ce qui est humain ne m’est étranger (Térence), mais si je suis encyclopédiste rien de ce qui est mondain ne m’est étranger. Ou bien, ce qui m’est étranger l’est seulement par faiblesse – paresse ou finitude. À l’horizon du savoir, il y a ce mot des Écritures qui dit que pas un de nos cheveux ne tombera sans que notre Père céleste ne l’ait compté (Mt 10, 30)1. Mais ce n’est là pour nous qu’horizon, approchable quoiqu’inaccessible. À sa manière pourtant tout horizon donne à rêver, et ce n’est pas peu de chose, fût-ce pour quelqu’un qui a pour vocation de savoir. Les penseurs aussi ont un rêve, celui du Livre total dont la circonférence est aussi grande que le monde. Rêve ou programme, disons-le d’un autre mot : vœu – disons-le en compagnie de Guy Lardreau, penseur récemment ...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search