Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Continuité, classicisme, conservatisme dans les littératures postcoloniales

 | 
Cécile Girardin
, 
Philip Whyte

Deuxième partie. Classicisme : formes et universaux

Classicisme : formes et universaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La deuxième partie interroge le présupposé de révolution poétique qui parfois court-circuite la compréhension et la réception des littératures postcoloniales. Les chapitres qui suivent font une large place à des écritures empreintes de classicisme, terme qui sera compris de plusieurs façons. Le qualificatif de « classique » est entendu d’abord comme un synonyme de style simple, sans effet d’hybridation visible, renvoyant à la définition du classique selon Sainte-Beuve : « qui a parlé à tous dans un style à lui et qui se trouve aussi celui de tout le monde, dans un style nouveau sans néologisme, nouveau et antique, aisément contemporain de tous les âges » (cité par Blanc, 1591). La notion renvoie en deuxième lieu à des écritures qui invoquent les « classiques » européens sans les renier mais au contraire en leur rendant un hommage intellectuel marqué – en ce sens, le classique est défini comme tel à posteriori comme ce qui est resté. Chacun des articles porte sur des auteurs qui insc...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540