Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Continuité, classicisme, conservatisme dans les littératures postcoloniales

 | 
Cécile Girardin
, 
Philip Whyte

Introduction

Cécile Girardin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La modernité coupe totalement les fils qui reliaient encore fut-ce de manière invisible, les créatures à leur créateur. Désormais, les créatures s’agitent dans le vide, comme des marionnettes sans manipulateur : elles sont bien pourvues d’un fil, mais celui-ci erre dans le vide parce que plus personne ne le tient. En d’autres termes, vérité et transmissibilité ne sont plus accouplées, le fil de la tradition (de l’autorité, de la vérité) est rompu […]. L’écriture dans laquelle se perpétue la tradition ne transmet plus une vérité cachée et ne préserve plus les chances de sa révélation. Mais elle nous est donnée pour que nous combinions les lettres en des configurations originales dites « littéraires » dont nul ne peut être assuré qu’elles contiennent une vérité, et qui sont proposées à la critique pour qu’elle en fasse jaillir une vérité insue et inédite (249-250).

Se demandant si c’est à l’art ou à l’histoire de produire des « effets de savoir », l’historienne Françoise Proust dans L’...

Auteur

Université d’Orléans, laboratoire POLEN

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540