Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cocteau journaliste

 | 
Pierre-Marie Héron
, 
Marie-Ève Thérenty

Troisieme partie. Questions de genre

Fugues et figures : Le Foyer des artistes, ou Cocteau portraitiste au quotidien

Adeline Wrona

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1947, Cocteau publie chez Plon, dans la collection « Choses vues », un recueil intitulé Le Foyer des artistes. Étrange objet que ce volume, qui rassemble des textes issus d’époques et surtout de titres particulièrement différents : pour les uns, ce sont des articles parus dans Ce soir au moment du Front populaire ; pour d’autres, des chroniques publiées dans Comœdia sous l’Occupation. Difficile d’imaginer deux supports plus différents : l’un est un journal communiste, dirigé par Louis Aragon, l’autre un périodique plutôt conservateur, qui dans les années Quarante se plie sans rechigner au processus d’acculturation forcée d’une France vivant à l’heure allemande. Ces deux titres n’obéissent pas non plus à la même périodicité (un quotidien, un hebdomadaire), ni aux mêmes stratégies éditoriales : d’un côté, un quotidien populaire s’inspirant de la formule gagnante éprouvée par Paris-soir ; de l’autre, un hebdomadaire culturel, faisant appel aux plus grands noms de la vie artistique c...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540