Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cocteau journaliste

 | 
Pierre-Marie Héron
, 
Marie-Ève Thérenty

Troisieme partie. Questions de genre

Cocteau publiciste

Myriam Boucharenc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Publiciste » : tel est le nom que se sont brièvement partagé, le temps d’une polémique qui sévit dans les premières décennies du XXe siècle, le journaliste et le publicitaire1. Depuis que certains « courtiers » de naguère se prétendent « publicistes », les journalistes ne veulent plus que l’on use à leur égard de cette équivoque dénomination, tombée dans le ruisseau de la littérature de prospectus. Quant aux « publicitaires » dignes de ce nom, ils répugnent à adopter une appellation de seconde main. « Nous […] qui croyons à la beauté de notre métier, nous ne voulons pas d’un nom qui ait déjà servi, nous voulons un mot neuf et jeune comme notre profession », déclare en 1934, le fondateur de la très influente revue Vendre, Paul Nicolas, concluant que l’heure est venue de présenter ses « condoléances à ce mot de publiciste qui est voué à une fin prochaine2 ». L’avenir ne tardera pas à réaliser la prophétie.

Les mots, cependant, ne disparaissent pas impunément. Celui de « publiciste » ...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540