Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cocteau journaliste

 | 
Pierre-Marie Héron
, 
Marie-Ève Thérenty

Deuxieme partie. Le réel et ses questions

Haine du journalisme

Guy Ducrey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cocteau journaliste ? Pour un lecteur que les volumes du Passé défini accompagnent au quotidien – tout ensemble comme recueils de préceptes moraux, comme exempla de conduite à tenir, leçon de distanciation critique, potion consolatrice contre les agacements de la vie moderne, mais aussi comme introduction à la poésie de Cocteau et même à la poésie tout court – la formule est choquante, et presque douloureuse à lire. Quoi ? Le poète aurait lutté des années contre le journalisme, contre ses séides, aurait consigné méticuleusement leurs injustices et les motifs de son combat, pour se voir in fine qualifié à son tour d’un terme infamant ? Journaliste ne surgit jamais en effet sous sa plume que par marque de dépréciation. Il écrit par exemple le 7 mars 1953, lapidaire : « La Condition humaine de Malraux les a tous hypnotisés. Règne du journalisme1. » Ou, plus tard, la même année : « La plupart de ceux qu’on nomme “les grands écrivains français” sont les journalistes d’un journalisme supé...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540