Versión clásicaVersión móvil

Cocteau journaliste

 | 
Pierre-Marie Héron
, 
Marie-Ève Thérenty

Deuxieme partie. Le réel et ses questions

Mémoriaux en éclats (sur Portraits-souvenir)

Serge Linarès

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Parmi les recueils de presse que contient la bibliographie de Cocteau, Portraits-Souvenir (1935)1 n’a pas son pareil, à la différence des autres. Carte blanche (1920) et Le Foyer des artistes (1947) s’accordent à suivre l’actualité culturelle. Mon premier voyage (1937) et Retrouvons notre enfance (1935)2 relèvent de la littérature viatique, l’un à l’échelle mondiale, l’autre à un niveau très local. Dans ces quatre cas, les configurations du temps présent rencontrent l’attention de Cocteau, même si certains de leurs aspects, notamment politiques, sont souvent oubliés. La série Portraits-Souvenir se gouverne d’après une intention distincte : comme l’indique l’empan chronologique du sous-titre (« 1900-1914 »), un passé, vieux d’au moins deux décennies, fait office de sujet central. D’un samedi au suivant, entre le 19 janvier et le 11 mai 1935, Cocteau « collectionn[e] », selon son mot, des « portraits-souvenir à bâtons rompus » (PS 730), improvise d’une plume rapide une galerie des ill...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search