Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cocteau journaliste

 | 
Pierre-Marie Héron
, 
Marie-Ève Thérenty

Deuxieme partie. Le réel et ses questions

Mémoriaux en éclats (sur Portraits-souvenir)

Serge Linarès

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les recueils de presse que contient la bibliographie de Cocteau, Portraits-Souvenir (1935)1 n’a pas son pareil, à la différence des autres. Carte blanche (1920) et Le Foyer des artistes (1947) s’accordent à suivre l’actualité culturelle. Mon premier voyage (1937) et Retrouvons notre enfance (1935)2 relèvent de la littérature viatique, l’un à l’échelle mondiale, l’autre à un niveau très local. Dans ces quatre cas, les configurations du temps présent rencontrent l’attention de Cocteau, même si certains de leurs aspects, notamment politiques, sont souvent oubliés. La série Portraits-Souvenir se gouverne d’après une intention distincte : comme l’indique l’empan chronologique du sous-titre (« 1900-1914 »), un passé, vieux d’au moins deux décennies, fait office de sujet central. D’un samedi au suivant, entre le 19 janvier et le 11 mai 1935, Cocteau « collectionn[e] », selon son mot, des « portraits-souvenir à bâtons rompus » (PS 730), improvise d’une plume rapide une galerie des ill...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540