Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cloches et horloges dans les textes médiévaux

 | 
Fabienne Pomel

Emblèmes et fonctions des cloches

L’iconographie du coq à la cloche

Rémy Cordonnier

Résumé

À partir de trois images d’un coq portant une cloche en sautoir, dans deux exemplaires du Traité des oiseaux d’Hugues de Fouilloy (Paris, BNF, ms. latin 2495, Rome, Biblioteca Casanatens, ms. 444) et dans un Psautier-Hymnaire à l’usage de Saint-Taurin d’Évreux (Troyes, BM, ms. 1031), il s’agit de s’interroger sur les raisons d’une telle association avant d’élargir le propos aux coqs du clocher. Le coq et la cloche sont associés à la scansion du temps liturgique et assurent une fonction chronométrique, tout en renvoyant à la vigilance attendue du chrétien. L’un et l’autre peuvent aussi figurer le prédicateur par la modulation du chant et la fonction d’appel à la vigilance.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lors de mes recherches sur l’iconographie du Traité des oiseaux1 d’Hugues de Fouilloy, je fus intrigué par le traitement particulier que recevait le coq dans deux exemplaires du corpus. Le gallinacé y est en effet affublé d’une cloche en sautoir (fig. 2-3). Je notai ce détail et le mis dans un premier temps au crédit de l’inventivité de l’enlumineur, sans y prêter plus d’attention. Mais quelle ne fut pas ma surprise de retrouver le même objet iconographique au cou d’un autre coq. Cette fois dans un contexte radicalement différent puisqu’il s’agissait d’un psautier-hymnaire à l’usage de Saint-Taurin d’Evreux, réalisé quelques temps auparavant (fig. 1). Je décidai alors de commencer un petit dossier que je vais exposer ici2.

Je présenterai donc d’abord chronologiquement les trois coqs à la cloche et leur contexte dont nous verrons qu’ils expliquent largement leur particularité iconographique. Puis, dans un second temps, je reviendrai sur le thème des coqs de clochers qui participent de...

Auteur

Docteur en histoire de l’art, responsable du fonds ancien et des archives de la bibliothèque de l’agglomération de Saint-Omer (Pas-de-Calais) et chercheur associé de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (Lille III-CNRS). Spécialiste de l’iconographie animale au Moyen Âge et de l’exégèse visuelle, il travaille principalement sur le rôle de l’image dans la transmission des savoirs au Moyen Âge.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540