Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cloches et horloges dans les textes médiévaux

 | 
Fabienne Pomel

Ouverture

Pour une approche littéraire des cloches et horloges médiévales : réflexions méthodologiques et essai de synthèse

Fabienne Pomel

Résumé

Outils de la mesure du temps, cloches et horloges sont à la fois des realia et des mirabilia qui offrent aussi en littérature des outils de scansion des textes, des éléments de caractérisation ou des supports d’action pour les personnages : autant de vecteurs d’une dimension symbolique. Il importe de les replacer concrètement dans un contexte historique et culturel, mais aussi de préciser la démarche méthodologique qui peut-être celle du spécialiste de littérature ou d’iconographie par rapport à celle de l’historien. L’ouverture tente donc d’offrir cadre de réflexion méthodologique en même temps qu’une vision synthétique des idées débattues dans le séminaire, tout en l’enrichissant à l’occasion de cas complémentaires.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’horloge à marquer et à rejeter était devant moi…, c’était une horloge plus précise qu’un rasoir. Quand bien même elle retardait d’une demi-heure, c’était une demi-heure à inclure dans un calcul qui s’inscrivait de lui-même et dès lors l’heure était exacte, rigoureusement exacte à la seconde près, guillotinée exacte, ou sinon il fallait l’enfiler dans le faîte de la nuit, laquelle s’effaçait cérémonieusement devant une nouvelle journée, qui s’ouvrait aussitôt. Cela faisait parfois dans la semaine pas mal de jours. Mais c’était une horloge précieuse : cette horloge rejetait les loques.
Henri Michaux, « Tranches de savoir » (1950) non repris en 1954, Pléiade, Œuvres complètes, t. 2, p. 602

Entre 2007 et 2010, le CETM a consacré son séminaire aux cloches et horloges, qui nous ont permis une transition avec le programme « Cornes et plumes1 » par leur possible fonctionnement comme attributs et emblèmes, mais aussi par la thématique de la production sonore, partagée avec le cor. Avec les c...

Auteur

Maître de conférences à Rennes 2, ses travaux portent principalement sur la représentation du lecteur et des modalités de la lecture allégorique (le Roman de la Rose et Christine de Pizan), la figure de l’auteur au Moyen Âge, les récits de voyages dans l’au-delà (particulièrement les Pèlerinages de Guillaume de Digulleville), les réécritures des textes arthuriens médiévaux au XXe siècle (Cocteau, Apollinaire, ou Rio). Elle a coordonné les programmes du séminaire du CETM sur des objets emblématiques, qui ont donné lieu à publication aux PUR (Miroirs et jeux de miroirs dans la littérature médiévale, 2003, Les clefs des textes médiévaux : pouvoir, savoir et interprétation, 2006 ; Cornes et plumes dans la littérature médiévale. Attributs, signes et emblèmes, 2010).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540