Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'atelier de Louis Guilloux

 | 
Madeleine Frédéric
, 
Michèle Touret

Première section. Le roman et ses marches

Les trois récits de déportation du Jeu de patience1

Valérie Poussard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette communication porte sur un corpus extrêmement resserré puisqu’il est constitué des trois textes du Jeu de Patience qui ont pour point commun d’être des récits de déportation : le témoignage de la femme du pasteur2, ensuite celui de Marcel Nédélec3, lycéen déporté, et celui qui se rapporte à la fin de l’abbé Clair à Mauthausen4. Les deux premiers témoignages ont fait l’objet de plusieurs réécritures de la part de Guilloux : on en trouve des traces dans les archives, bien sûr, mais également dans les Carnets. Or les écarts sont nombreux entre les différentes versions. De quel matériau part-il ? À quoi aboutit-il ? La version des Carnets est-elle toujours première comme on pourrait le croire ? Ces incursions dans l’atelier de Louis Guilloux éclairent le travail du romancier et montrent la recherche d’une écriture toute en retenue, qui, en ne refusant ni la vérité ni le romanesque, s’emploie à préserver la relation éthique.

L’impératif du témoignage

De 1934, date de l’arrivée de Pab...

Auteur

Professeure agrégée de lettres. Elle enseigne au lycée Jacques Decour à Paris. Elle est docteure en lettres de l’université Paris IV. Sa thèse soutenue en juin 2010 porte sur l’Étude des corps et des décors dans l’œuvre romanesque de Louis Guilloux.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540