Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'atelier de Louis Guilloux

 | 
Madeleine Frédéric
, 
Michèle Touret

Première section. Le roman et ses marches

Faire bruire le silence

Christian Cavalli

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Diversité critique et silence

Désormais les approches critiques de l’œuvre de Louis Guilloux sont variées : l’organisation du fonds et son exploration, l’attention portée aux supports de l’écriture, l’approche des textes non romanesques, en particulier les articles et les contes publiés dans la presse mais aussi l’analyse des journaux ainsi que de la correspondance constituent des angles d’attaque de l’œuvre qu’il s’agit de faire converger. Néanmoins, notre parti pris critique n’est pas de ne nous engager dans une étude génétique fondée sur l’examen des archives, ni dans une approche sociologique qui implique que le critique réfléchisse en historien des idées littéraires, ni de prendre en compte les aspects non romanesques de l’œuvre. L’approche poétique doit se donner comme mission fédératrice de mettre au jour quelques principes unificateurs face à l’hétérogénéité apparente de cette œuvre, que cette diversité des analyses rend manifeste. À partir de l’analyse interne des schèmes de...

Auteur

Professeur agrégé de Lettres Modernes, enseignant et formateur dans l’Académie de Montpellier. Il a soutenu en septembre 2010 une thèse intitulée : « Silence, Parole, Écriture, pour une poétique de l’imaginaire dans l’œuvre romanesque de Louis Guilloux » à l’université de Savoie. Il oriente ses recherches vers Le Jeu de patience, et plus généralement vers la notion d’écriture dans le roman contemporain.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540