Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Artus de Bretagne, du manuscrit à l'imprimé (xive-xixe siècle)

 | 
Christine Ferlampin-Acher

Bibliographie

Texte intégral

Nous avons choisi de donner une bibliographie concernant Artus de Bretagne.

En revanche, les articles de ce volume abordant des domaines et des périodes très divers, nous avons renoncé à faire une bibliographie des œuvres et études citées, qui aurait été trop volumineuse. On se reportera donc aux notes des divers articles.

Textes Manuscrits

A BnF fr. 761 (consultable sur le site Gallica de la Bibliothèque nationale de France) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84478715.r=artus.langFR

C Carpentras Bibliothèque Inguimbertine 403.

T Turin Biblioteca Nazionale Universitaria L. III. 31.

Ar Arsenal 2992.

B Bruxelles Bibliothèque royale 9088.

Ny Public Library Spencer ms 34.

L Londres British Library Add. 10295.

Vo Vatican Bibliothèque Vaticane Ottoboni Lat. 2241.

Vr Vatican Bibliothèque Vaticane Reg. Lat. 738.

P1 BnF fr. 1431.

P2 BnF fr. 1432.

P3 BnF fr. 12549.

P4 Bnf fr. 19163.

P5 BnF nouv. acq. fr. 20000.

Éditions anciennes (1493-1628)1

Artus de Bretagne, fac-similé de l’édition de 1584, présentation par N. Cazauran et C. Ferlampin-Acher, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1996.

Le petit artus de bretaigne, s. l. [Lyon], s. n. [Jean de La Fontaine], 7 juillet 1493.

Le petit artus de bretaigne, Lyon, s. n. [Michel Topié], 13 juin 1496.

Le preux et vaillant chevallier Artus de bretaigne, Paris, Michel Le Noir, 15 février 1502.

Le preux chevalier Artus de bretaigne, Paris, Michel Le Noir, 4 décembre 1509.

Le preux chevalier Artus de bretaigne, Paris, Michel Le Noir, 15 décembre 1514.

Artus de Bretaigne. Lhistoire des faitz et gestes du noble preux vaillant cheualier Artus de Bretaigne, lequel fust filz au bon duc de Bretaigne, Lyon, Olivier Arnoullet, s. d.

Sensuit le preux chevallier Artus de Bretaigne traictant de merveilleux faictz, Paris, Vve Jean Trepperel, s. d.

Sensuit le preux chevallier Artus de Bretaigne traictant de merveilleux faictz, Paris, Alain Lotrian, s. d.

Sensuit le preux chevalier Artus de Bretaigne traictant de merveilleux faictz, Paris, Alain Lotrian et Denis Janot, s. d.

Sensuyt le Romant des faictz merveilleux du preux et vaillant chevallier Artus de Bretaigne, Paris, pour Pierre Sergent, s. d.

Sensuyt le Rommant des merveilleux faitz du vaillant et preux chevalier Artus de Bretaigne, Paris, pour Jean Bonfons (« Jehan Bouffon »), s. d.

Les merveilleux faitz du vaillant et preux chevalier Artus de Bretaigne. Et des grandes adventures ou il sest trouve, Paris, pour Jean Bonfons, s. d.

Les merveilleux faictz du preux et vaillant chevalier Artus de Bretaigne. Et des grandes adventures ou il sest trouve en son temps, Paris, pour Jean Bonfons, s. d.

Lhistoire des faitz et gestes du noble preux vaillant cheualier Artus de Bretaigne, lequel fust filz au bon duc de Bretaigne, Lyon, Olivier Arnoullet, le 20 octobre 1556.

Histoire des merveilleux faicts du preux & vaillant chevalier Artus de Bretaigne. Et des grandes adventures ou il s’est trouvé en son temps, Paris, Nicolas Bonfons, 1584.

Traductions, adaptations

Bourchier John (Lord Berners), Arthur of Lyttel Brytyne, A. Costache-Babscinchi (éd.), Arthur of Lyttel Brytyne : édition critique et étude d’un roman arthurien en moyen-anglais tardif, thèse soutenue à l’université de Poitiers en 2012, sous la direction de Stephen Morrison (université de Poitiers) et Madalina Nicolescu (université de Bucarest).

Delvau A., Bibliothèque bleue : romans de chevalerie des XIIe, XIIIe, XIVe, XVe et XVIe siècles publiés, sur les meilleurs textes, par une société de gens de lettres sous la direction d’Alfred Delvau, précédés d’une étude sur les romans de chevalerie et sur les origines de la langue française, Paris, J. Bry Aîné (éd.), 1860.

Bibliothèque universelle des romans, ouvrage périodique, dans lequel on donne l’analyse raisonnée des romans anciens & modernes, françois, ou traduits dans notre langue, avec des anecdotes et des notices historiques et critiques, concernant les auteurs ou leurs ouvrages ; ainsi que les mœurs, les usages du temps, les circonstances particulières et relatives, et les personnages connus, déguisés ou emblêmatiques, novembre 1776, Paris, chez Lacombe, Libraire rue Christine, « Histoire des merveilleux faits du preux et vaillant Chevalier Artus de Bretagne », p. 27-60.

Tressan (Louis-Elisabeth de la Vergne, comte de), Corps d’extraits de romans de chevalerie, vol. 1, Paris, chez Pissot, père et fils, Libraire quai des Augustins, 1782, « Artus de Bretagne », p. 184-217.

Études :

Bossuat R., Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d’Argences, 1951, p. 389, nos 4092-4093.
–, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge. Supplément (1949-1953), avec le concours de J. Monfrin, Paris, Librairie d’Argences, 1955, p. 87, no 6782.

Burke-Severs J., Manual of the Writings in Middle English, New Haven, Connecticut Academy of Arts and Sciences, 1967, no 44.

Cazauran N., « Artus de Bretagne : un succès de librairie au xvie siècle », Actes du colloque international de Tours dirigé par Michel Simonin, CESR, 1990, publiés en ligne par Ch. de Buzon, Lyon, Réforme, Humanisme, Renaissance, 2012, http://www.rhr16.fr/ressources/roman-renaissance.
–, « Artus de Bretagne, entre tradition et nouveauté », E. Balmas (dir.), Il romanzo nella Francia del Rinascimento : dall’eredità medievale all’Astrea, Fasano, Schena, 1996, p. 87-96.
–, « Les Romans de chevalerie en France : entre exemple et récréation », M. T. Jones-Davies (dir.), Le Roman de Chevalerie au temps de la Renaissance, Paris, Touzot, 1987.

Cigada S., « Il tema arturiano del Château Tournant, Chaucer e Christine de Pisan », Studi medievali, no 3, 2, 1961, p. 576-606.

Cazauran N. et Ferlampin-Acher C., Artus de Bretagne. fac-similé de l’édition de 1584, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1996.

Ferlampin-Acher C., Fées, bestes et luitons. Croyances et merveilles dans les romans français en prose (XIIIe-XIVe siècles), Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2002.
–, Merveilles et topique merveilleuse dans les romans médiévaux », Paris, Champion, 2003.
–, « Épreuves, pièges et plaies dans Artus de Bretagne : le sourire du clerc et la violence du chevalier », La violence au Moyen Âge, Senefiance, n ° 36, Aix-en-Provence, 1994, p. 201-218.
–, « Grandeur et décadence du clerc Estienne dans Artus de Bretagne », Le clerc au Moyen Âge, Senefiance, no 37, Aix-en-Provence, 1995, p. 167-195.
–, « Artus de Bretagne : une histoire sans fin », Clore le récit : recherche sur les dénouements romanesques, PRIS-MA, no XV, Poitiers, 1999, p. 53-68.
–, « Le charme d’Artus de Bretagne », J. Cl. Faucon, A. Labbé et D. Quéruel (dir.), Miscellanea mediaevalia, Mélanges offerts à Philippe Ménard, t. I, Paris, Champion, 1998, p. 513-528.
–, « Essoufflement et renouvellement du merveilleux dans les suites d’Artus de Bretagne au XVe siècle », J. Lecointe, C. Magnien, I. Pantin et M. C. Thomine (dir.), Devis d’Amitié. Mélanges de Littérature en l’honneur de Nicole Cazauran, Paris, Champion, 2002, p. 87-102.
–, « D’un monde à l’autre : Artus de Bretagne entre mythe et littérature, de l’antiquaire à la fabrique de faux meubles bretons », D. Hüe et C. Ferlampin-Acher (dir.), Le monde et l’autre monde, Orléans, Paradigme, 2002, p. 129-168.
–, « Artus de Bretagne du XIVe au XVIIe siècle : merveilles et merveilleux », E. Bury et F. Mora (dir.), Du roman courtois au roman baroque, Paris, Les Belles Lettres, 2004, p. 107-121.
–, « La vulgarisation dans les romans médiévaux : du char d’Amphiaraus à l’exposé d’Estienne », P. Nobel (dir.), La transmission des savoirs au Moyen Âge et à la Renaissance, t. I, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2005, p. 155-171.
–, « Celui qui croyait aux fées et celui qui n’y croyait pas : le merveilleux romanesque médiéval, le croire et le cuidier », E. Gaucher (dir.), Le vrai et le faux au Moyen Âge, Bien dire et bien aprandre, Lille, 2005, p. 23-38.
–, « La mesure du savoir dans les romans médiévaux : de la lecture à la nigremance (XIIe-XVe siècles), P. Hummel et F. Gabriel (dir.), La Mesure du savoir. Études sur l’appréciation et l’évaluation des savoirs, Paris, Philologicum, 2007, p. 96-122.
–, « Artus de Bretagne et les mésaventures de l’aigle : des manuscrits du XIVe siècle à Tressan et Delvau », L’homme dans le texte, Mélanges offerts à Stoyan Atanassov, Sofia, Presses Universitaires de Sofia Saint Clément d’Ohrid, 2008, p. 88-100.
–, « La présence des chansons de geste dans Artus de Bretagne, entre réminiscence et récriture », M. Ott (dir.), Le souffle épique. Mélanges Bernard Guidot, Paradigme, 2010, p. 407-414.
–, « Féerie et idylles : des amours contrariées », M. Szkilnik (dir.), Le roman idyllique à la fin du Moyen Âge, Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, no 20, 2010, p. 29-42.
–, « Artus de Bretagne aux XIVe et XVe siècles : du rythme solaire à l’horloge faee, le temps des clercs et celui des chevaliers », F. Pomel (dir.), Cloches et horloges dans les textes médiévaux, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 221-240.
–, « Le Graal dans les romans arthuriens de la fin du Moyen Âge : Artus de Bretagne et Perceforest », D. Quéruel (dir.), Mémoires arthuriennes, Troyes, Médiathèque du Grand Troyes, 2012, p. 123-142.
–, « La matière arthurienne en langue d’oïl à la fin du Moyen Âge : épuisement ou renouveau, automne ou été indien ? », Bulletin Bibliographique de la Société Internationale Arthurienne, no 63, 2011, p. 258-294.
–, « Le locus horribilis dans Artus de Bretagne (XIVe s.) : de l’Enfer au moulin, le renouvellement d’un topos », J. Muela Equerra (dir.), Le locus terribilis : topique et expérience de l’horrible, Bern, Peter Lang, 2013, p. 49-72.
–, « Le blason du Petit Artus de Bretagne : héraldique et réception arthurienne à la fin du Moyen Âge », C. Girbea, L. Hablot et R. Radulescu (dir.), Marqueurs d’identité dans la littérature médiévale (XIIe-XVe siècles), Turnhout, Brepols, 2014, p. 93-107.
–, « Donner à voir le merveilleux : miniatures et merveilleux dans quelques romans arthuriens en prose (XIIIe-XVe siècles) », K. Ueltschi (dir.), L’Univers du livre médiéval. Substance, lettre, signe, Paris, Champion, 2014, p. 221-239.
–, « Le maître et la marguerite : les dialogues dans Artus de Bretagne (XIVe-XVIe siècles) », E. Buron, P. Guérin et C. Lesage (dir.), Les états du dialogue à l’âge de l’humanisme, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 243-253.
–, « Le roman arthurien tardif en prose : un corpus négligé et réhabilité ? Pour un parcours critique et historiographique du Moyen Âge à nos jours », à paraître dans E. Gaucher-Rémond et V. Dominguez (dir.), Expériences critiques, actes du colloque organisé par la Société de Langues et Littératures Médiévales d’Oc et d’Oïl, Nantes 27-29 septembre 2012, Paris, Presses Universitaires de Paris Sorbonne.
–, « Le clerc, la Beste et le Lucidaire : merveilleux et savoir dans quelques romans féeriques en prose des XIVe et XVe siècles », à paraître dans D. Boutet et J. Ducos (dir.), Savoirs et fictions, actes du colloque Paris-Sorbonne, mai 2008.
–, « Féerie romanesque et roman féerique (XIVe-XVe siècles) : naissance et déclin annoncé d’un genre ? », à paraître dans F. E. Consolino, L. Spetia et F. Marzella (dir.), Aspetti del meraviglioso nelle letterature medievali-Aspects of the Marvellous in Medieval Literatures, actes du colloque de L’Aquila, 19-21 novembre 2012, Turnhout, Brepols.
–, « Des excentriques tournoyants : étude de quelques armes non conventionnelles dans Artus de Bretagne », à paraître dans C. Girbea (dir.), Armes et jeux militaires dans l’imaginaire médiéval.
–, « Artus de Bretagne : la Bretagne et ses marges », à paraître dans M. Coumert, H. Tétrel et H. Bouget, Histoire des Bretagnes, Brest, Centre de Recherche Bretonne et Celtique.
–, « De la geste au geste : jeux de main et caresses dans Artus de Bretagne », à paraître dans J. Taylor (dir.), Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, Le Roman à la fin du Moyen Âge.
–, « De quelques noms d’oiseaux : remarques sur les insultes dans Artus de Bretagne », à paraître dans les actes du Congrès international de l’Association Internationale pour l’Étude du Moyen Français, Helsinki, 9-11 juin 2014.
–, « La fée Proserpine dans Artus de Bretagne : délocalisation arthurienne, construction folklorique et évidement spirituel », à paraître dans C. Croizy-Naquet (dir.), Théâtre et révélation : Donner à voir et à entendre au Moyen Âge, Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Bordier.
–, « La rose du roman : échos du Roman de la Rose dans Guillaume de Palerne et Artus de Bretagne », à paraître dans C. Nicolas et D. Boutet (dir.), Ce fu senefiance de joie et de delit. Le sens en question au Moyen Âge. Hommage au professeur Armand Strubel.
–, « Le noir et la merveille dans les miniatures d’Artus de Bretagne (manuscrits BnF fr. 761, Carpentras BM 104, New York Public Library Spencer 34 et Turin Biblioteca Nazionale Universitaria L. III. 31) », à paraître dans les actes des journées d’étude organisées à Lille et Rennes 2 par A. Latimier, J. Pavlevski et A. Servier, Merveilleux, marges et marginalité dans la littérature et l’enluminure profanes en France et dans les régions septentrionales (XIIe-XVe siècles).

Hoernel A., Le lignage des fées. Écriture et transmission de la féerie aux XVe et XVIe siècles, thèse soutenue à l’université de Tours, en 2011, Jean-Jacques Vincensini (dir.).

Lecoy F. « Encore un manuscrit du Petit Artus de Bretagne », Romania, no 73, 1952, p. 241.

Le Ribeuz-Koenig A.-C., Écriture et lecture du romanesque à la fin du Moyen Âge, thèse soutenue en 2005 à l’université Paris 4 Sorbonne, J. Cerquiglini-Toulet (dir.).

Loomis R. S., Celtic Myth and Arthurian Romances, New York, 1927, p. 172-175 et p. 305-308.

Lozinski G., « Encore un manuscrit du Petit Artus de Bretagne », Romania, no 64, 1938, p. 104-107.

Mabriez-Robin F., Les versions du XVe siècle d’Artus de Bretagne : édition et étude littéraire des f°s 1-229 du manuscrit BnF fr. 19163, thèse soutenue à l’université Rennes 2, en 2011, C. Ferlampin-Acher (dir.).

Ménard Ph., « La réception des romans de chevalerie à la fin du Moyen Âge et au XVIe siècle », Bulletin Bibliographique de la Société Internationale Arthurienne, no 49, 1997, p. 234-273.

Michie S., « The Faerie Queene and Arthur of Little Britain? », Studies in Philology, no 36, 1939, p. 105-23.

Oberempt K. J., « Lord Berner’s Translation of Artus de la Petite Bretagne », Medievalia et Humanistica, no 5, 1974, p. 191-199.
–, « Lord Berner’s Arthur of Lytell Brytayne. Its date of composition and French source », Neuphilologische Mitteilungen, no 77, 1976, p. 241-252.

Pickford C., « Les éditions imprimées de romans arthuriens en prose antérieur à 1600 », Bulletin Bibliographique de la Société Internationale Arthurienne, no 13, 1961, p. 99-109.
–, L’évolution du roman arthurien en prose vers la fin du Moyen Âge d’après le manuscrit 112 du fonds français de la Bibliothèque nationale, Paris, Nizet, 1960.
–, « The Maturity of the Arthurian Prose Romances », dans Bulletin Bibliographique de la Société Internationale Arthurienne, no 34, 1982, p. 197-206.

Spilsbury S., An Edition of the First Part of Artus de Bretagne, M. A., university of Aberdeen, 1969.
–, Artus de Bretaigne, a critical and literary study, PhD, university of Aberdeen, 1972.
–, « On the Date and Authorship of Artus de Bretagne », Romania, no 94, 1973, p. 505-523.
–, « Artus de Bretaigne: Structure and Unity », Romania, no 97, 1976, p. 62-76.
–, « Traditional Material in Artus de Bretaigne », P. B. Grout, R. A. Lodge, C. E. Pickford et E. K. C. Varty (dir.), The Legend of Arthur in the Middle Ages. Studies presented to A. H. Diverres, Woodbridge, Suffolk, Boydell and Brewer, 1983, p. 138-193.

Taylor J. H. M., « The fourteenth century: context, text and intertext », N. J. Lacy, D. Kelly et K. Busby (dir.), The Legacy of Chrétien de Troyes, Amsterdam, Rodopi, t. 1, 1987, p. 294-298.

Tcho H. Y., La survie du roman d’Artus de Bretagne du Moyen Âge au XIXe siècle, thèse soutenue à l’université Paris 4 Sorbonne sous la direction de Ph. Ménard, 1994.

Woledge B., « Les manuscrits du Petit Artus de Bretagne », Romania, no 63, 1937, p. 393-397.

Notes

1 Liste établie à partir de l’article de S. Cappello, dans ce volume, qui donne aussi les localisations et propose des dates pour les volumes parus s. d.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site