Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Artus de Bretagne, du manuscrit à l'imprimé (xive-xixe siècle)

 | 
Christine Ferlampin-Acher

Deuxième partie. Artus de Bretagne : xvie-xixe siècles

Les éditions d’Artus de Bretagne au xvie siècle

Sergio Cappello

Résumé

Cette enquête sur l’histoire éditoriale d’Artus de Bretagne permet de faire le point sur les éditions du roman qui se succèdent au cours du XVIe siècle en les situant dans le contexte de la production éditoriale lyonnaise et parisienne contemporaine. À travers l’examen des exemplaires disponibles on parvient à identifier les différentes éditions parisiennes imprimées à partir des années 1520 « à l’enseigne de l’escu de France et à l’enseigne sainct Nicolas » et à préciser l’ordre chronologique de leur parution. L’enquête permet aussi d’apprécier le rôle joué par Michel Le Noir dans le parcours éditorial d’Artus de Bretagne et de mieux connaître les pratiques éditoriales de Jean Bonfons.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant d’exposer les résultats d’une enquête sur l’histoire éditoriale d’Artus de Bretagne, il est utile de présenter la situation de l’édition des romans dans la période comprise entre le dernier quart du XVe siècle et la seconde moitié du XVIe siècle, pendant laquelle paraissent les nombreuses rééditions anciennes du roman. Nous focaliserons notre attention sur le passage à l’imprimé des romans médiévaux, autrement dit de l’ensemble des récits chevaleresques épiques, arthuriens ou d’aventures et d’amour légué dans la plupart des cas par les remanieurs et les auteurs bourguignons et angevins du XVe siècle.

Les recherches des médiévistes et des historiens du livre sur les mises en prose et les réécritures des romans, ainsi que sur leurs imprimés et, plus généralement, sur leur réception au XVIe siècle, nous permettent aujourd’hui de nous orienter dans cette production éditoriale considérable qui se révèle être moins négligeable et moins marginale que ce que l’on a longtemps cru1. Il s...

Auteur

Professeur à l’université d’Udine où il dirige le département de langues et littératures étrangères. Il a publié plusieurs travaux sur le roman sentimental et sur le débat théorique et critique autour du roman en France au XVIe siècle. Ses recherches actuelles portent principalement sur l’édition des romans médiévaux dans la première moitié du XVIe siècle.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540