Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Capitalismes asiatiques

 | 
Akinori Isogai
, 
Hiroyasu Uemura
, 
Robert Boyer

Première partie. Le capitalisme japonais : le compagnie-isme affaibli par l’hétérogénéité des entreprises et l’absence de nouveaux mécanismes de coordination

En quoi le mode de régulation japonais a-t-il changé ?

Statut du compagnie-isme

Toshio Yamada et Yasuro Hirano

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Il semblerait que les dix dernières années du XXe siècle aient marqué un tournant important à la fois pour l’économie mondiale et pour l’économie japonaise. Néanmoins, on ne peut nier que les deux économies ne sont pas nécessairement sur la même longueur d’onde. Alors que le Japon a enduré une longue période de stagnation après l’éclatement de la bulle spéculative, l’économie mondiale est entrée dans une phase de mondialisation principalement initiée par la croissance des États-Unis, tirée par la finance, et par l’industrialisation chinoise dite tirée par les exportations. Même si elle a été quelque peu ralentie par la crise économique mondiale survenue à l’hiver 2008, la tendance à la mondialisation est toujours prédominante.

Aujourd’hui, au début du XXIe siècle, l’économie japonaise subit des changements plus importants et fait face à divers problèmes. Nous les expliquerons en termes de changement du mode de régulation, avant de chercher à définir un mode de régulation ...

Auteurs

Professeur en économie à l’université de Kyushu Sangyo et Professeur émérite à l’université de Nagoya au Japon. Il est l’un des contributeurs de la théorie de la régulation, un programme de recherche qui analyse la manière dont les institutions économiques évoluent sur le long terme et définissent les différentes branches du capitalisme contemporain. Il est l’auteur de nombreuses publications sur les théories économiques, sur le capitalisme japonais et sur l’économie mondiale contemporaine.
Professeur en économie à l’université de Setsunan au Japon. Il a publié des livres et des articles sur l’économie japonaise contemporaine, du point de vue de l’économie du travail et des politiques sociales, dont The Japanese Institutions and Economic Growth, Fujiwara Shoten, 1996.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540