Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Allégorie, symbole : voies de dissidence ?

 | 
Anne Rolet

Troisième partie. Le symbole et l’allégorie dans la confrontation entre références païennes et culture judéo-chrétienne

Discours figuré et allégorie chrétienne dans l’œuvre « profane » de Procope de Gaza : vin eucharistique et doctrina arcani

Eugenio Amato
Traductor: Anne Rolet

Resumen

Examen détaillé d’un passage de la dialexis sur la rose (op. III. 66 Amato) de Procope de Gaza, dont le sens allégorique a échappé aux éditeurs précédents : on y découvre une référence intéressante au mystère du vin eucharistique.

Detailed examination of a passage of the dialexis on the rose by Procope of Gaza, whose allegorical sense escaped the previous editors: there is an interesting reference to the mystery of the Eucharistic wine.

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Une question qui a depuis toujours intéressé les études consacrées à la figure de Procope de Gaza1 est celle de la nette opposition, au sein de l’œuvre qui a survécu, entre des écrits ouvertement et explicitement chrétiens2 et d’autres3 dans lesquels, au contraire, ne subsisterait aucune trace que ce soit de la composante chrétienne, au point de conduire à une double conclusion : soit, paradoxalement, poser l’existence contemporaine de deux écrivains homonymes de Gaza, l’un chrétien, l’autre païen, soit inférer une conversion du même personnage qui, à l’origine rhéteur et orateur païen, aurait plus tard embrassé la foi de la nouvelle religion, en renonçant à s’adonner à la composition d’œuvres profanes4.

Il n’est pas surprenant, dans cette perspective que Sathas, dans la seconde moitié du XIXe siècle, se réfère tout particulièrement à la partie païenne de l’œuvre de Procope (et à celle de son élève Chorikios) pour affirmer :

ἀναγινώσκων τὰς δημηγορίας τοῦ Προκοπίου καὶ τοῦ Χορικίου ...

Autor

Professeur de langue et littérature grecques à l’université de Nantes. Parmi ses publications les plus récentes, on citera l’édition critique avec traduction et commentaire dans la « CUF » des œuvres de Favorinos d’Arles (vol. I, Paris, 2005 ; vol. III, Paris, 2010), l’édition critique dans la « BT » des œuvres rhétoriques et sophistiques de Procope de Gaza (Berlin-New York, 2009) et des Progymnasmes de Sévère d’Alexandrie (Berlin-New York, 2009) – dont il a procuré en même temps, en collaboration avec G. Ventrella, une traduction commentée (Berlin-New York, 2009) –, l’édition italienne de la Description de la Terre habitée de Denys le Périégète (Milan, 2005), l’édition critique avec introduction et commentaire des discours 54-55 et 70-72 de Dion de Pruse (Tübingen, 2009). Il a édité dans la collection « Latomus » les Approches de la Troisième Sophistique. Hommages à Jacques Schamp (Bruxelles, 2006). Il travaille actuellement à l’édition critique avec traduction et commentaire dans la « CUF » du De exilio de Favorinos et des Discours de Chorikios de Gaza. Il prépare en outre une traduction italienne (princeps) des œuvres « profanes » de Procope de Gaza et des Discours de Dion de Pruse.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540