Version classiqueVersion mobile

Le paysage allégorique

 | 
Christophe Imbert
, 
Philippe Maupeu

Troisième partie. Du romantisme à l'époque moderne

Chapitre XVIII. Paysages allégoriques et inscription du temps chez Montale, Saba et Ungaretti

Jean Nimis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la littérature italienne, les paysages ont toujours eu une forte prégnance, comme en témoigne un récent recueil d’essais dirigé par Giuseppe Sangirardi1 : cette présence tient de prime abord à la très grande variété de paysages concrets, concentrés sur la modeste étendue de territoire de la péninsule italienne et évoqués dans leur rapport aux êtres. Ces évocations ont lieu évidemment selon des figuralités spécifiques au propos (symbolisme, intériorité, mythe…) et évoluent historiquement : on passe ainsi d’une inscription à l’arrière-plan à une relation sensible, avec une présence plus signifiante, alors même que, comme l’évoque Sangirardi, « […] Écrire un paysage est un acte qui comporte une distanciation, une abstraction, un effacement, un écart plus ou moins profond par rapport à l’expérience d’un lieu réel. Il n’y a pas de paysage littéraire sans effacement d’un paysage réel2 ».

Le sujet et l’objet du poème s’inscrivent ainsi dans un jeu de polarisations entre réel et imagina...

Auteur

Maître de conférences en langue et littérature italiennes à l’université Toulouse-Le Mirail, membre de l’équipe « Il Laboratorio ». Il travaille sur la littérature italienne des XIXe et XXe siècles, notamment sur la voix lyrique, ainsi que sur la poésie dans son rapport à la vérité et à la saisie du monde. A publié Un « processus de verbalisation du monde » : perspectives du sujet lyrique dans la poésie d’Andrea Zanzotto (Berne, Peter Lang, 2006). Ses derniers travaux portent sur Andrea Zanzotto, Corrado Govoni, Vicenzo Consolo, Umberto Saba.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search