Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le style, découpeur de réel

 | 
Laure Himy-Piéri
, 
Jean-Francois Castille
, 
Laurence Bougault

Bibliographie

Texte intégral

Adam J.-M., « Style et fait de style, un exemple rimbaldien », Molinié G. et Cahné P. (dir.), Qu’est-ce que le style ?, Paris, PUF, 1994, p. 16-42.

Adam J.-M., « Du style à la langue : une variation ramifiée ? », La Stylistique et son domaine, Jaubert A. (dir.), L’Information grammaticale, 70, 1996, p. 11-15.

Adam J.-M., Le Style dans la langue. Une reconception de la stylistique, Lausanne, Delachaux et Niestlé, coll. « Sciences des discours », 1997.

Adam J.-M., Linguistique textuelle. Des genres de discours aux textes, Nathan Université, 1999.

Adam J.-M., « Le style dans la langue et dans les textes », Langue Française, 2002, p. 71-94.

Adam J.-M., « Penser la langue dans sa complexité : les concepts de gradualité, dominante et comparaison chez Bally », Stylistique, Enonciation, Crise du Français, Louvain-Paris, BIG, Peeters, 2006, p. 3-19.

Adam J.-M., « La stylistique : reconception, refondation ou changement de paradigme ? », in Stylistiques ?, Bougault L. et Wulf J. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2010, p. 21-31.

Adam J.-M., Les Textes : types et protopypes, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 3e édition revue et corrigée, 2011.

Anis J., Texte et ordinateur. L’écriture réinventée, Paris, Bruxelles, De Boeck & Larcier Université, coll. « Méthodes en Sciences Humaines », 1998.

Anis J., « Chats et usages graphiques », Anis J. (dir.), Internet, communication et langue française, Paris, Hermès Science Publications, 1999, p. 71-90.

Anis J., Parlez-vous texto ?, Paris, Le Cherche midi, 2001.

Anscombre J.-C., « Un problème de sémantique lexicale : l’interprétation active/passive des adjectifs verbaux participes en position d’épithète », in Le Passif, Schosler L. (dir.), Copenhague, Études romanes, no 45, Museum Tusculanum Press, 2000.

Apothéloz D., « Nominalisations, référents clandestins et anaphores atypiques », Tranel, 1975, p. 143-173.

Aron P., (dir.), Du pastiche, de la parodie et de quelques notions connexes, Québec, Éditions Nota bene, 2004.

Aron P., Histoire du pastiche, Paris, PUF, 2008.

Aroui J.-L., « L’interface forme/sens en poétique (post-) jakobsonienne », in Dominicy M. (dir.), 1996, p. 4-15.

Arrivé M., Gadet F., Galmiche M., La Grammaire d’aujourd’hui, Flammarion, 1986.

Aucouturier M., Le Formalisme Russe, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1994.

Aulagnier P., Un interprète en quête de sens, Paris, Payot, [1986] 2001.

Authier-revuz J. et Lala M.-C. (dir.), Figures d’ajout. Phrase, texte, écriture, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002.

Badiou-Monferran C., Calas F., Piat J., Reggiani C. (dir.), La langue, le style, le sens. Études offertes à Anne-Marie Garagnon, Paris, L’improviste, coll. « Les Aéronautes de l’esprit », 2005.

Badiou-Monferran C., « Hypothèses sur les emplois « intempestifs » de l’anaphore démonstrative dans un corpus de nouvelles galantes (1660-1680) », Badiou-Monferran C., Calas F., Piat J., Reggiani C. (dir.), La Langue, le style, le sens. Études offertes à Anne-Marie Garagnon, Paris,

L’improviste, coll. « Les Aéronautes de l’esprit », 2005, p. 179-191.

Bakhtine M., Esthétique et théorie du roman, traduction française de Olivier D., Paris, Gallimard, [1975] 1978.

Bakhtine M., Esthétique de la création verbale, Paris, Gallimard, 1984.

Bakhtine M., Volochinov V., Le Marxisme et la philosophie du langage, Éditions de Minuit, 1977.

Bally Ch., Traité de stylistique française, 3e éd., Genève, Librairie Georg & Cie SA/Paris, Klincksieck, [1909] 1951.

Bally Ch., Le Langage et la vie, Genève / Heidelberg, Atar / Carl Winter’s, Droz, [1913, 1925], 1965.

Bally Ch., Linguistique générale et linguistique française, 4e éd., Berne, Éditions Francke, [1932] 1965.

Barbéris J.-M., « Identité, ipséité dans la deixis spatiale », L’Information grammaticale, 77, 1998, p. 28-32.

Barbéris J.-M., Articles « Subjectivité dans le langage », « Subjectivité en même vs soi-même » Détrie C., Siblot P., Verine B. (dir.), Termes et concepts de l’analyse de discours, Paris, Champion, 2001.

Baron Marie-corinne, « Apports de la psychomécanique à la stylistique française, bilan et perspectives », Narjoux C. (dir.), Au-delà des frontières : perspectives de la stylistique contemporaine, Peter Lang, 2012, p. 227-242.

Barthes R., Le Degré zéro de l’écriture, Paris, Le Seuil, coll. « Points », [1953] 1979.

Barthes R., « Écrire la lecture », Le Bruissement de la langue, Le Seuil, 1984.

Base de données Gustave Guillaume, [http://nlip.pcu.ac.kr:8050].

Benveniste É., Problèmes de linguistique générale, Gallimard, [1950] 1966.

Bergson H., Le Rire, PUF, coll. « Quadrige », 2007.

Berrendonner A., Reichler-béguelin M.-J. (dir.), Du syntagme nominal aux objets-de-discours, Tranel, no 23, 1995.

Berthet Fr., « Éléments de conversation », Communications, 30, La Conversation, 1979, p. 109-163.

Bigot M., « Ellipse et cohérence du texte narratif », in Calas F. (dir.), Cohérence et discours, PUPS, Paris, 2006.

Bikialo S., « Phraséologie néo-libérale et langue littéraire au XXIe siècle », L’Information grammaticale, no 130, juin 2011.

Bilous D., « Sur la mimécriture. Essai de typologie », Aron P. (dir.), Du pastiche, de la parodie et de quelques notions connexes, Québec, Éditions Nota bene, 2004, p. 103-136.

Bimbenet É., « Le philosophe et les neurones miroirs », Après Merleau-Ponty, Vrin, 2011.

Bitbol M., L’Aveuglante proximité du réel, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 1998.

Blanche-Benveniste Cl., « Examen de la notion de subordination », Recherches sur le français parlé, no 4, GARS, université de Provence, 1983, p. 71-115.

Blanche-Benveniste Cl., Approches de la langue parlée en français, Paris, Ophrys, [1997] 2000.

Blanche-Benveniste Cl., Bilger M., Rouget C., Van Den Eynde K., Le Français parlé, études grammaticales, Paris, Éditions du CNRS [1990] 2005.

Blanckeman B. (dir.), Lectures de Duras (Le Ravissement de Lol V. Stein ; Le Vice-Consul ; India Song), Presses Universitaires de Rennes, 2005.

Blasco-Dulbecco M., Les Dislocations en français contemporain, Paris, Champion, 1999.

Blasco-Dulbecco M., « Propositions pour le classement typologique de quelques détachements », L’Information grammaticale, 109, 2006, p. 27-33.

Blinkenberg A., L’Ordre des mots en français moderne, Copenhague, Levin & Munksgaard, 1928-1933.

Bonhomme M., Pragmatique des figures du discours, Paris, Champion, coll. « Bibliothèque de grammaire et de linguistique », 2005.

Boone A., Joly A., Dictionnaire terminologique de la systématique du langage, L’Harmattan, 2004 (2e éd.).

Bordas É., « Note sur les zeugmes et attelages dans Histoire de Gil Blas de Santillane de Lesage », L’Information grammaticale, 97, 2003, p. 9-11.

Bordas É., « Style ». Un mot et des discours, Paris, Kimé, 2008.

Borillo A., « Des adjectifs du côté des participes passés » in L’Adjectif hors de sa catégorie, Goes J., Moline E. (dir.), Arras, Artois Presses Université, coll. « Études linguistiques », 2010.

Bosredon B., Tamba I., « Aux marges de la phrase écrite : analyse d’unités typographiques autonomes », L’Information grammaticale, 98, juin 2003, p. 28-38.

Bougault L., « Hermétisme et référence dans l’œuvre de Rimbaud », Revue romane no 33-1, 1998, p. 87-106.

Bougault L., « Perspectives dans l’approche stylistique de l’hermétisme poétique. À propos de l’Illumination “Barbare” d’Arthur Rimbaud », Revue romane no 34-1, 1999, p. 61-86.

Bougault L., « La théorie des parties du discours de Gustave Guillaume et son application dans l’approche stylistique de l’hermétisme poétique », Lowe R. (dir.) Actes du IXe colloque de l’Association internationale de psychomécanique du langage, université de Laval, Québec, 15-17 août 2000. Le système des parties du discours. Sémantique et syntaxe, Québec, Presses de l’université Laval, 2002, p. 304-315.

Bougault L., « Les Noms Propres dans Illuminations d’Arthur Rimbaud », Colloque « Nominations et dénomination », Modèles linguistiques, 52, Toulon, 2005, p. 65-82.

Bouhours D., Suite de Remarques Nouvelles sur la langue françoise, Paris, Georges et Loüis Josse, [1692] Genève, Slatkine Reprints, 1973.

Bouillaguet A., Pastiche, parodie, collage, Nathan Université, 1999.

Bouquet S., « Linguistique des genres et poésie », Degrés, 104, 2000, p. 1-13.

Bourdieu P., Les Règles de l’art, Paris, Le Seuil, 1992.

Bres J., « Présent », Détrie C., Siblot P., Verine B. (dir.), Termes et concepts pour l’analyse du discours, Champion, 2001, p. 274-276.

Bres J., « L’Oral dans l’écrit ? Claude Simon raconte son évasion d’un camp de prisonniers », L’Information grammaticale, 94, 2002, p. 54-60.

Bronckart J.-P., Le Fonctionnement des discours, Delachaux et Niestlé, 1985.

Buchet-Rogers N., « Proust, hypotexte de théories linguistiques ou passé/pavés glissants : le scandale de la métaphore chez Proust », Bulletin Marcel proust, 49, 1999, p. 147-165.

Burgelin C. et Gaulmyn P de (dir.), Lire Duras, Presses Universitaires de Lyon, 2000.

Bury E., « Préface » aux Lettres portugaises, Paris, Librairie Générale Française, 2003, p. 13-20.

Bruneau Ch., « La stylistique », Romance Philology, V, no 1, 1951, p. 1-14.

Brunot F., Histoire de la langue française des origines à 1900, t. IV, « La langue classique », Paris, Colin, [1924] 1939.

Cahné P., « Linguistique et critique littéraire : psychomécanique et analyse stylistique », Soutet O. (dir.), La Langue au prisme de la psychomécanique du langage, Langue Française, 2005, p. 121-126.

Cahné P., Lectures lentes. Linguistique et critique littéraire, Paris, PUF, 2011.

Caron J., Précis de psycholinguistique, Paris, PUF, [1989] 2008 [nouvelle édition corrigée].

Charbonnel N., « Métaphore et philosophie moderne », in Kleiber G., Charbonnel N. (dir.), La Métaphore, entre philosophie et rhétorique, Paris, PUF, 1999, p. 32-61.

Charles-Wurtz L., La Poésie Lyrique, Éditions Bréal, 2002.

Chatman S., « Linguistic function and literary style: an Inquiry into William Golding’s The Inheritors », in Chatman S. (dir.) Literary Style: A Symposium, Londres, New York, Oxford University Press, 1971, p. 330-365.

Chaudier S., « La référence classique dans la prose narrative », in Philippe G. et Piat J., La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard, 2009, p. 281-321.

Chaudier S. et Montfort Fr., « Aux frontières de l’archaïsme : Barthes et la figure étymologique », in Himy-Piéri L. et Macé S., Stylistique de l’archaïsme, Pessac, PUB, 2010, p. 313-332.

Cherchi L., « L’ellipse comme facteur de cohérence », Langue française, no 38, 1978, p. 118-128.

Chomsky N., Structures syntaxiques, trad. française Braudeau M., [1957] 1969.

Chouvier B., Brun A. (dir.), Les Enjeux psychopathologiques de l’acte créateur à travers l’œuvre de Rimbaud, Artaud, Pessoa, Andrews, Novarina, de Boeck, 2011.

Citton Y., Lire, interpréter, actualiser. Pourquoi les études littéraires ?, Éditions Amsterdam, 2007.

Clément M., « Co-élaborations à Lyon entre 1532 et 1542 : des interventions lyonnaises en réseau sur les “récits sentimentaux” ? », in Réforme, Humanisme, Renaissance, no 71, 2011, p. 35-44.

Collot M., La Matière-émotion, Paris, PUF, 1997.

Combe D., La Pensée et le style, Paris, Éditions universitaires, 1991.

Combettes B., Les Constructions détachées en français, Paris, Ophrys, 1998.

Combettes B., « Les ajouts après le point : phénomène de décondensation ? », L’Information grammaticale, no 130, juin 2011.

Combettes B., Kuyumcuyan A., « Les enjeux interprétatifs de la prédication averbale dans un corpus narratif », Discours no 6, 2010, [http://discours.revues.org/7703].

Compagnon A., Le Démon de la théorie. Littérature et sens commun, Seuil, 1998.

Creissels D., Éléments de syntaxe générale, PUF, 1995.

Coulet H., Préface aux Sincères de Marivaux, Paris, Folio théâtre, 2008.

Cuenot Cl., Le Style de Verlaine, 2 vol. , CDU, 1963.

Culioli A., « À propos des énoncés exclamatifs », Langue Française, n ° 22, 1974, p. 6-15.

Cusin-Berche F., « Courriel et genres discursifs », Anis J. (dir.), Internet, communication et langue française, Paris, Hermès Science Publications, 1999, p. 31-54.

Dällenbach L., Le Récit spéculaire. Essai sur la mise en abyme, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1977.

Damourette J. et Pichon É., Des mots à la pensée. Essai de Grammaire de la Langue Française, (7 vol.), Paris, Éditions d’Artrey, Bibliothèque du « Français moderne », 1911-1940.

Danto A., L’Assujettissement de l’art, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1993.

Darrieussecq M., « MD, années 80 », Europe, 921-922, janvier-février 2006, p. 162-165.

Dastur F., Heidegger et la question du temps, PUF, coll. « Philosophies », [1990] 2005.

Declercq G., « La rhétorique classique entre évidence et sublime (1650-1675) », Histoire de la rhétorique dans l’Europe moderne 1450-1950, Fumaroli M. (dir.), Paris, PUF, 1999.

Dejond A., La Cyberl@ngue française, Tournai (Belgique), La Renaissance du livre, 2002.

Delas D. et Filliolet J., Linguistique et poétique, Paris, Larousse, coll. « Langue et langage », 1973.

Deleuze G., Différence et répétition, Paris, PUF, coll. « Épiméthée », 1968.

Deleuze G., Logique du sens, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1969.

Deleuze G., Critique et clinique, Paris, Éditions de Minuit, 1993.

Deleuze G., Proust et les signes, PUF, coll. « Quadrige », [1964] 2010.

Deleuze G., & Guattari F., Mille plateaux, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1980.

Deloffre F., Une préciosité nouvelle. Marivaux et le marivaudage, Paris, Colin, 1971.

Derrida J., Marges de la philosophie, Paris, Éditions de Minuit, 1972.

Despierres C., Krazem M., Narjoux C., « Les énoncés lacunaires dans les écrits littéraires contemporains », L’Information grammaticale, 130, juin 2011.

Détrie C., De la non-personne à la personne : l’apostrophe nominale, Paris, CNRS-Editions, 2006.

Détrie C., Neveu F. (dir.), Cahiers de Praxématique 44, L’idiolecte. Du singulier dans le langage, Montpellier, 2005.

Deulofeu H.-J., « Les commentaires sportifs télévisés constituent-ils un genre, au sens linguistique du terme ? », Bilger M. (dir.), Questions de méthodes dans la linguistique de corpus, Paris, Champion, 2000.

Deulofeu H.-J., « Lontan degli occhi lontan dal cuore : les énoncés non verbaux sont des énoncés comme les autres », Aroui J.-L. (dir.), Le Sens et la mesure. Hommage à Benoît de Cornulier, Paris, Champion, 2003, p. 171-193.

Deulofeu H.-J., « Permanence et évolution des caractéristiques structurelles dans les divers « genres » du français écrit et oral », L’Information grammaticale, 129, mars 2011.

Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Le Robert, 1992.

Dominicy M. (dir.), Linguistique et poétique : après Jakobson, Langue française, 110, 1, 1996.

Du Marsais C., Des Tropes, ou des diferens sens dans lesquels on peut prendre un mème mot dans une mème langue, Paris, Vve de Jean-Batiste Brocas, 1730.

Du Plaisir, Sentiments sur les lettres et sur l’histoire avec des scrupules sur le style, Hourcade Ph. (éd.), Genève, droz, [1683] 1975.

Ducrot O., Le Dire et le dit, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Propositions », 1984.

Dupriez B. Gradus, Paris, 10/18, 1984.

Duval S., L’Ironie proustienne. La vision stéréoscopique, Paris, Champion, 2004.

Duval S., « Ironique distinction et égalitarisme humoristique : la logique fantasque du temps retrouvé », Bulletin d’Informations Proustiennes, no 36, 2006.

Eco U., Interprétation et surinterprétation, trad. Cometti J.-P., PUF, 1996.

Eco U., Kant et l’ornithorynque, Paris, Le livre de Poche, 2001.

Ehrenzweig A., L’Ordre caché de l’art. Essai de psychologie des profondeurs, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 1972.

Espagnat B. de, Traité de physique et de philosophie, Paris, Fayard, 2002.

Favart F., La Représentation de l’oralité populaire dans quelques romans du second XXe siècle, Lille, ANRT, 2010.

Fayol M., Des idées au texte. Psychologie cognitive de la production verbale, orale et écrite, Paris, PUF, « Le psychologue », 1997.

Ferney F., « L’humour, cette insoutenable légèreté des lettres », Magazine littéraire no 477, juillet-août 2008.

Ferreira F., « Chapter eleven. Syntax in Language Production: An Approach Using Tree-adjoining Grammars », Wheeldon L. R. (dir.), Aspects of Language Production, Hove, Psychology Press, 2000, p. 291-330.

Firbas J., Functional sentence perspective in written and spoken communication, Cambridge University Press, 1992.

Fleck L., Genèse et développement d’un fait scientifique, [1934] Paris, Les Belles lettres, 2005.

Fontanier P., Les Figures du discours, Paris, Flammarion, [1821-1830], 1977.

Fournier N., Grammaire du français classique, Paris, Éditions Belin, 1998.

Frazier L., Fodor J. D., « The Sausage Machine: A New Two-stage Parsing Model », Cognition 6, 1978, p. 291-325.

Freud S., L’Inquiétante étrangeté et autres essais, trad. Féron B., Paris, Gallimard, coll. « Lettres Sup. », [1908] 1985.

Freud S., La Technique psychanalytique, trad. Bermann A., Paris, PUF, [1913] 1981.

Fromilhague C., Les Figures de style, Paris, Nathan Université, coll. « 128 », 1995.

Fromilhague C. et Sancier A., Introduction à l’analyse stylistique, Paris, Bordas, 1991.

Fumaroli M., Trois institutions littéraires, Paris, Gallimard, coll. « Folio Histoire », 1994.

Gadet Fr., Le Français ordinaire, Paris, Armand Colin, 1989.

Gadet Fr., « Simple, le “français populaire” ? », LINX, 25, 1991, p. 63-78.

Gadet Fr., Le Français populaire, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1992.

Gadet Fr., La Variation sociale en français, Paris, Ophrys, coll. « L’essentiel français », 2003.

Gardes-Tamine J., La Stylistique, Éditions Armand Colin, 1992.

Gardes-Tamine J., Pour une grammaire de l’écrit, Paris, Belin, coll. « Sup-Lettres », 2004.

Gardes-Tamine J., « De la grammaire à la stylistique : à propos de l’ordre des mots », inGouvard J.-M. (dir.), De la langue au style, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2005.

Gardes-Tamine J., Pellizza M. -A., La Construction du texte. De la grammaire au style, Armand Colin, 1998.

Garnier-Mathez I., « Connivence et littérature : une méthode d’analyse textuelle pour lire entre les mots », Revue d’histoire littéraire de la France, vol. 106, no 4, 2006, p. 791-790.

Gary-Prieur M.-N., Grammaire du nom propre, PUF, coll. « Linguistique nouvelle », 1994.

Gaudin-Bordes L. et Salvan G., « Au plus près du discours : l’anacoluthe », Le Français moderne 79-1, 2011, p. 44-54.

Genette G., Palimpsestes, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1982.

Genette G., Fiction et diction, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1991.

Gervet J., Livet P., Tête A., La représentation animale : la représentation de la représentation, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 1992.

Gibson E., « Memory Capacity and Sentence Processing », Proceedings of the 28th Annual Meeting of Association for Computational Linguistics, 1990, p. 39-46.

Gibson E., « Linguistic Complexity: Locality of Syntactic Dependencies », Cognition, 68, 1998, p. 1-76.

Gignoux A.-C., La Récriture : formes, enjeux, valeurs. Autour du Nouveau Roman, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2003.

Godard H., Poétique de Céline, Paris, Gallimard, 1985.

Goes J., L’Adjectif entre nom et verbe, coll. « Champs linguistiques », Duculot, 1999.

Grombrich E. H., L’Art et l’illusion, Gallimard, 1971.

Goodman N., Languages of art. An approach to a theory of symbols, Indianapolis/New York/Kansas City, Bobbs-Merrill, 1968.

Goodman N., Ways of worldmaking, Indianapolis/Cambridge, Hackett, 1978.

Goodman N., L’Art en théorie et en action [1984], Éditions de l’Éclat, 1996.

Goudaillier J.-P., Comment tu tchatches ! Dictionnaire du français contemporain des cités, Paris, Maisonneur & Larose, [1997] 2001.

Grauer V., « Towards a Unified Theory of the Arts », Semiotica, vol 94-3-4, 1993, p. 233-252.

Grevisse M., Le Bon Usage (12e édition refondue par A. Goosse), Louvain-la-Neuve, Éditions Duculot, [1936] 1988.

Grinshpun Y., Ô entre langue (s), discours et graphie, Paris, Ophrys, 2008.

Grize J.-B., De la logique à l’argumentation, Genève, Droz, coll. « Travaux de droit, d’économie, de sciences politiques, de sociologie et d’anthropologie », 1982.

Grize J.-B., Logique et langage, Paris/Gap, Ophrys, 1990.

Grize J.-B., Logique naturelle et communications, Paris, PUF, coll. « Psychologie sociale », 1996.

Grodner D., Gibson E., « Consequences of the Serial Nature of Linguistic Input for Sentential Complexity », Cognitive Science, no 29, 2005, p. 261-291.

Groupe µ, Rhétorique générale, Paris, Larousse, coll. « Langue et langage », 1970.

Groupe µ, Rhétorique de la poésie : lecture linéaire, lecture tabulaire, Paris, Le Seuil, coll. « Points », [1977] 1990.

Grunig B.-N., « Conflits et instabilité dans les processus de production et interprétation d’ajouts », Authier-revuz J., Lala M.-C. (dir.), Figures d’ajout. Phrase, texte, écriture, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002, p. 79-94.

Gruppioni É., Voix et regards d’adolescents dans la littérature de jeunesse contemporaine : le cas du roman par mails, thèse de l’université Paul Verlaine de Metz et de l’Università degli studi di Brescia, 2009 (inédite).

Gruppioni É., « La cyberécriture des adolescents : hétérogénéités et permanences de la “langue jeune” », Liénard F., Zlitni S. (dir.), La communication électronique : enjeux de langues. Actes du colloque international Communication électronique en situations mono et plurilingues : formes, frontières, futurs (9-10 décembre 2010, Le Havre), Limoges, Éditions Lambert-Lucas, 2011, p. 277-291.

Gruppioni É., « Conversations électroniques et romans par mails : un exemple d’interférence générique », Komur-Thilloy G., Réach-Ngô A. (dir.), L’Écrit à l’épreuve des médias du Moyen Âge à l’ère électronique. Actes du colloque international et interdisciplinaire L’écrit à l’épreuve des médias (21-23 octobre 2010, Mulhouse), Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2012, p. 419-436.

Guillaume G., Prolégomènes à la linguistique structurale, Québec, Presses de l’université de Laval, 1956, (2 volumes).

Guillaume G., Langage et science du langage, Paris, Nizet, Québec, Presses de l’université de Laval, 1969, 1973.

Guillaume G., Principes de linguistique théorique, Valin R. (dir.), Québec – Paris, Presses de l’université Laval – Klincksieck, 1973.

Guillaume G., Leçons de linguistique de Gustave Guillaume 1949-1950, série A, Structure sémiologique et structure psychique de la langue française II, Valin R. (dir.), Québec – Paris, Presses de l’université Laval – Klincksieck, 1974.

Guillaume G., Leçons de linguistique de Gustave Guillaume 1948-1949, série C, Grammaire particulière du français et grammaire générale (IV), Valin R. (dir.), 2e éd., Québec – Paris, Presses de l’université Laval – Klincksieck, [1973] 1982.

Guillaume G., Leçons de linguistique, 20 janvier 1944, série A, Presses universitaires de Lille, 1990.

Guillaume G., Temps et verbe, Paris, Champion, [1929, 1968, 1970] 1993.

Guillaume G., Leçons de linguistique de Gustave Guillaume 1941-1942, série B, Théorie du mot et typologie linguistique : limitation et construction du mot à travers les langues, Lowe R. (dir.), Québec, Presses de l’université Laval, 2005.

Guillaume G., Essai de mécanique intuitionnelle I. Espace et temps en pensée commune et dans les structures du langage,Lowe R. (dir.), Québec, Presses de l’université de Laval, 2007.

Guillaume G., Leçons de linguistique de Gustave Guillaume, 1945-1946, série B, Faits de langue et faits de discours, Lowe R., (dir.) Québec, Presses de l’université Laval, 2008.

Guillaumié G., J. L. Guez de Balzac et la prose française, Genève, Slatkine Reprints, [1927] 1977.

Guillemin-Flescher J., « Les énoncés averbaux : de l’identification à l’évaluation », Aux marges de la prédication, Syntaxe et sémantique no 6, Presses Universitaires de Caen, 2005, p. 139-162.

Guiraud P., La Stylistique, Paris, PUF, [1954] 1957.

Guiraud P., Le Français populaire, Paris, PUF, [1965] 1969.

Haase A., Syntaxe française du XVIIe siècle, Paris, Delagrave, [1898] 1930.

Hagège Cl., « Du concept à la fonction en linguistique, ou la polarité verbo-nominale », Linguistique, 20, fasc. 2, 1984, p. 15-28.

Heidmann U., Adam J.-M., Textualité et intertextualité des contes, Paris, Garnier, 2010.

Heilenman K. L., McDonald J. L., « Dislocated Sequences and Word Order in French: A Processing Approach », French Language Studies, 3, 1993, p. 165-190.

Héllegouarc’h P., « Pastiche, parodie : critique en action ou subversion critique ? », in Dousteyssier-Khoze C., Place-Verghnes F. (dir.), Poétiques de la parodie et du pastiche de 1850 à nos jours, Berne, Peter Lang, 2006.

Henry A., Métonymie et métaphore, Paris, Klincksieck, 1971.

Henry A., Contributions à la lecture de Rimbaud, Bruxelles, Académie royale, 1998.

Hersant M., Le Discours de vérité dans les mémoires du duc de Saint-Simon, Champion, 2009.

Herschberg-Pierrot A., Stylistique de la prose, Éditions Belin, 1993.

Hervé Chr., Relecture de Romances sans paroles, http://romances-sans-paroles.pagesperso-orange.fr.

Hirsch Jr E. D., Validity in Interpretation, New Haven, 1967.

Honeste M.-L., « Approche cognitive de la notion de “forme nominalisée du verbe” en français », Faits de langue, Nominalisations, 2007, p. 59-68.

Humbert J., Syntaxe grecque, Paris, Klincksieck, 1960.

Iser W., Der implicite Leser, Kommunikationsformen des Romans von Bunyan bis Beckett, Munich, 1972.

Jakobson R., Essais de linguistique générale, trad. de l’anglais par Ruwet N., Paris, Éditions de Minuit, coll. « Arguments », 1963.

Jarrety M., La Poésie française du Moyen Âge au XXe siècle, Paris, PUF, 1997.

Jaubert A., La Correspondance entre Henriette *** et J.-J. Rousseau. La subjectivité dans le discours, Genève-Paris, Slatkine-Champion, 1987.

Jaubert A., La Lecture pragmatique, Paris, Hachette Supérieur, 1990.

Jaubert A., « Présentation », La Stylistique et son domaine, L’Information grammaticale 70, juin, 1996.

Jaubert A., « Le style et la vision. L’héritage de Leo Spitzer », L’Information grammaticale 70, 1996, p. 25-30.

Jaubert A., « L’hétérogénéité énonciative dans Gil Blas de Santillane », Paris, PUPS, 2002, p. 99-110.

Jaubert A., « Dialogisme et interaction épistolaire », Bres J., Haillet P. P., Mellet S., Nølke H., Rosier L. (dir.), Dialogisme et polyphonie : approches linguistiques. Actes du colloque de Cerisy, Bruxelles, De Boeck & Larcier-Duculot, 2005, p. 215-230.

Jaubert A., « Des styles au style. Genres littéraires et création de valeur », De la langue au style,Gouvard J.-M. (dir), Lyon, PUL, 2005, p. 37-50.

Jaubert A., « Le monologue intérieur : pragmatique de l’infra-dire et déréglementation syntaxique », Berlan Fr. (dir.), Langue littéraire et changements linguistiques, Paris, PUPS, 2006, p. 433-443.

Jaubert A., « La diagonale du style. Étapes d’une appropriation de la langue », Petitjean A., Rabatel A., Questions de style, Pratiques, no 135-136, 2007, p. 47-62.

Jaubert A., « Entre nécessité et vertu, une limite de rendement syntaxique. Quand l’apposition prend le large », Le Français moderne no 2, t. LXXVI, 2008, p. 129-139.

Jaubert A., « Linguistique et littérature dans le champ des sciences du discours. Vers un nouveau contrat », Ablali D. et Kastberg Sjoblom M. (dir.), Linguistique et littérature : Cluny 40 ans après, Besançon, Presses de l’université de Franche-Comté no 863, 2010, p. 197-206.

Jaubert A., « Pour une théorie intégrative du style », in Au-delà des frontières : perspectives de la stylistique contemporaine, Narjoux C. (dir.), Peter lang, 2012, p. 197-208.

Jauss H.-R., Pour une esthétique de la réception, trad. de l’allemand par Maillard Cl., Paris, Gallimard, 1978.

Jey M., La Littérature au lycée. Invention d’une discipline (1880-1925), Metz, Centre d’études linguistiques des textes et des discours, Paris, Klincksieck, 1998.

Jenny L., « L’objet singulier de la stylistique », Littérature 89, février, 1993, p. 113-124.

Jenny L., « Du style comme pratique », Littérature, n ° 118, 2000, p. 98-117.

Jenny L., La Parole Singulière, Belin, 2009.

Jespersen O., La Syntaxe analytique, Éditions de Minuit, coll. « Arguments », [1937] 1971.

Jousset Ph., La Passion selon Saint-Simon, Grenoble, Ellug, 2002.

Jousset Ph., Anthropologie du style. Propositions, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, 2007.

Jousset Ph., « Dans l’officine de la littérature », Poétique no 162, Le Seuil, 2010.

Jousset Ph., « De l’energeia à l’ergon, et retour », Poétique no 165, Le Seuil, 2011.

Kant E., Oeuvres philosophiques, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », tome I, 1980.

Kanvat K., Vandendorpe C., « La fable comme genre. Essai de construction sémiotique », Pratiques, no 91, septembre 1996, p. 27-56.

Karabetian É., Histoire des stylistiques, Paris, Armand Colin, coll. « Linguistique », 2000.

Karabetian É., « Pour une archéologie de la stylistique », Langue française, 135, 2002, p. 17-32.

Karabetian É., « Langue de style et style de langue : une question de frontière », in Stylistiques ?,Bougault L. et Wulf J. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2010, p. 63-71.

Kemp W., « La contribution lyonnaise à la diffusion d’un hispanisme grammatical sous François Ier. La comparative en non pas », in Lyon et l’Illustration de la langue française à la Renaissance, Defaux G. (dir.), Lyon, ENS Éditions, 2003, p. 109-145.

Kerbrat-Orecchioni C., L’Implicite, Paris, Armand Colin, coll. « U », 1986.

Kerbrat-Orecchioni C., L’Énonciation. De la subjectivité dans le langage, Paris, Armand Colin, 1997.

Kerr L., « The paradox of power and mystery: Carlos Fuentes’ Terra Nostra », PMLA, 95, 1, 1980, p. 91-102.

Kleiber G., « Sur la définition des noms propres : une dizaine d’années après », Noailly M. (dir.), Nom propre et nomination, Paris, Klincksieck, 1995, p. 11-36.

Kleiber G., Problèmes de sémantique. La Polysémie en questions, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1999.

Klinkenberg J.-M., Précis de sémiotique générale, Paris, De Boeck, 1996.

Klinkenberg J.-M., « Métaphore et cognition », in Charbonnel N., Kleiber G., La Métaphore entre philosophie et rhétorique, Paris, PUF, 1999, p. 135-170.

Kogard K., Introduction à la stylistique, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 2001.

Krieg-planque A., La Notion de « formule » en analyse du discours. Cadre théorique et méthodologique, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2009.

Kristeva J., Polylogue, Le Seuil, 1977.

Labarthe F., « Ce que chatter veut dire. Pratiques internautes des jeunes des classes populaires », Communications et langage, Signe, objets et pratiques, Paris, 147, 2004, p. 31-39.

Laforest M., Vincent D., « La qualification péjorative dans tous ses états », Langue française, Les insultes : approches sémantique et pragmatique, 44, 2004, p. 59-81.

Lamy B., La Rhétorique ou l’Art de parler, Noille-Clauzade C. (éd.), Paris, Champion, [1715, 1675] 1998.

Landy-Houillon I., « L’ellipse : une figure chez Mme de Sévigné », Littératures classiques, 28, automne 1996, p. 285-294.

Lanson G., L’Art de la prose, Paris, Éditions de la Table Ronde, [1908] 1996.

Lardon S., Thomine M.-C., Grammaire du français de la Renaissance. Étude morphosyntaxique, Paris, Classiques Garnier, 2009.

Lartet-Geffard J., Le Roman pour ados. Une question d’existence, Paris, Éditions du Sorbier, coll. « La littérature Jeunesse, pourquoi ? », 2005.

Larthomas P., Le Langage dramatique, Paris, PUF, 1989.

Laurent N., Initiation à la stylistique, Paris, Hachette, 2001.

Laurent N., La Part réelle du langage. Essai sur le nom propre et sur l’antonomase de nom commun, thèse soutenue à Paris 4, 2010.

Lauwers P., La Description du français entre la tradition grammaticale et la modernité linguistique. Une étude historiographique et épistémologique de la grammaire française entre 1907 et 1948, Leuven, Peeters Publishers, 2004.

Le Goffic P., Grammaire de la phrase française, Paris, Hachette, 1993.

Le Guern M., Sémantique de la métaphore et de la métonymie, Paris, Larousse, 1973.

Léard J.-M., Les Gallicismes, Étude syntaxique et sémantique, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, coll. « Champs linguistiques », 1992.

Lefèvre N., Schelstraete M.-A., Le Traitement syntaxique en compréhension de phrase, ISPB/Commission Communautaire Française, Bruxelles, 1994.

Lefeuvre F., La Phrase averbale, Paris, L’Harmattan, 1999.

Lefeuvre F., « Toutes les phrases sont-elles binaires ? Exemple de la phrase averbale existentielle », Le Français moderne, tome LXVIII, no 2, 2000, p. 191-201.

Lefeuvre F., « Le prédicat nominal dans des articles de presse » in Aux marges de la prédication, Syntaxe et sémantique no 6, Presses Universitaires de Caen, p. 181-198.

Lepoutre D., Coeur de banlieue. Codes, rites, et langages, Paris, Poches Odile Jacob, 1997.

Lourya Y., La Convergence stylistique chez Proust, Genève, Droz, 1957.

Macherey P., Pour une théorie de la production littéraire, Maspero, 1978.

Macherey P., « Bourdieu critique de la raison scolastique : le cas de la lecture littéraire », in Martin J.-P (dir.), Bourdieu et la littérature, Nantes, Ed. Cécile Defaut, 2010.

Macé M., Façons de lire, manières d’être, Paris, Gallimard, 2011.

Magri-Mourgues V., « Stylistique et statistiques. Le corpus textuel “hyperbase” », in Bougault L. et Wulf J. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2010, p. 377-393.

Maingueneau D., L’analyse de discours, Hachette Supérieur, Paris, 1991.

Maingueneau D., Contre Sainte-Beuve ou la fin de la littérature, Paris, Belin, 2006.

Maingueneau D., « Linguistique et littérature. Analyse du discours littéraire », Linguistique et littérature : Cluny 40 ans après, Ablali D., Kastberg Sjoblom M. (dir.), Besançon, Presses de l’université de Franche-Comté, no 863, 2010, p. 207-216.

Malengreau M., La Correspondance scientifique de Gustave Guillaume, Presses universitaires du Septentrion, 1995.

Marguerite Duras, Europe n ° 921-922, janvier-février 2006.

Martin R., « La négation de virtualité en moyen français », Romania, 93, 1972, p. 20-49.

Martin R., Pour une logique du sens, Paris, Hachette Supérieur, 1990.

Martin-Scherrer F., « Duras raillée », Lire Duras : écriture, thêatre, cinéma, Burgelin Cl., Saulmyn Pierre de (dir.), Lyon, PUL, 2000, p. 557-568.

Mayaffre D., Paroles de président, Paris, Champion, 2004.

Mazaleyrat G., Molinié G., Vocabulaire de la stylistique, Paris, PUF, 1989.

Mayzaud Y., « Historique et enjeu de la notion d’Erlebnis », Phenice, 2-6, Nice, janvier 2005.

Mchae B., Postmodernist fiction, New York, Londres, Methuen, 1987.

Meillet A., Traité de grammaire comparée des langues indo-européennes, Paris, Champion, 1924.

Meinong A., « La théorie de l’objet », in Théorie de l’objet et présentation personnelle, trad. Courtine J. -F. et Launay M. de, Vrin, 1999.

Meizoz J., L’Âge du roman parlant (1919-1939). Écrivains, critiques, linguistes et pédagogues en débat, Genève, Droz, 2001.

Mellet S., « Présent et présentification : un problème d’aspect », in Vogeleer Sv., Borillo A., Vetters C., Vuillaume M. (dir.), Temps et discours, Louvain, Peeters, 1998, p. 203-213.

Ménard P., Syntaxe de l’ancien français, Bordeaux, Éditions Bière, [1973] 1994.

Merleau-Ponty M., La Phénoménologie de l’esprit, Gallimard, coll. « Tel », [1945] 2005.

Merleau-Ponty M., Le Visible et l’invisible, Gallimard, 1960.

Merleau-Ponty M., Signes, Gallimard, 1960.

Meschonnic H., De la langue française. Essai sur une clarté obscure, Paris, Hachette Pluriel, 2001.

Meyer B., Synecdoques. Étude d’une figure de rhétorique, Paris, L’Harmattan, 1995.

Miller G. A., Friedman E. A., « The Reconstruction of Mutilated English Texts », Information and Control, 1957, p. 38-55.

Milner J.-Cl., De la syntaxe à l’interprétation, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1978.

Milner J.-Cl., Introduction à une science du langage, Le Seuil, 1989.

Mir-Samii R. (dir.)., Faits de langue, Nominalisations, no 30, Paris, Ophrys, 2007.

Mitterand H., Pour une sémantique textuelle de Mallarmé, Poétique, 120, 1999, p. 403-411.

Mitterand H., « Zola/Maupassant, regards croisés sur la Provence », in Visages de la Provence, Minogue V. et Pollard P. (dir.), Londres, The Emile Zola Society, 2008.

Moeschler J., Reboul A., Dictionnaire encyclopédique de pragmatique, Paris, Le Seuil, 1994.

Moignet G., Systématique de la langue française, Paris, Klincksieck, 1981.

Moirand S., « Le role anaphorique de la nominalisation », Langue française, 28, 1975, p. 60-78.

Molinié G., « Le style en sémiostylistique », Molinié G., Cahné P. (dir.), Qu’est-ce que le style ? Actes du colloque international 9-11 octobre 1991, Paris, PUF, 1994.

Molinié G., Sémiostylistique. L’effet de l’art, PUF, coll. « Formes sémiotiques », 1998.

Molinié G., « Pour une sémiologie de l’archaïsme », inHimy-Piéri L., Macé S., Stylistique de l’archaïsme, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, 2010.

Molinié G., Cahné P. (dir.), Qu’est-ce que le style ? Actes du colloque international 9-11 octobre 1991, Paris, PUF, 1994.

Molinié G., Viala A., Approches de la réception. Sémiostylistique et sociopoétique de Le Clézio, Paris, PUF, coll. « Perspectives Littéraires », 1993.

Monneret P., Notions de neurolinguistique théorique, Éditions universitaires de Dijon, coll. « Langages », 2003.

Monte M., « O + SN dans les textes poétiques : entre apostrophe et exclamation », Modèles linguistiques, tome XXVI-2, vol. 52, 2005, p. 45-68.

Monte M., « Intersubjectivité et coénonciation dans la poésie contemporaine », in L’actualisation de l’intersubjectivité : de la langue au discours, Verine B., Detrie C. (dir.), Limoges, Lambert-Lucas, 2011, p. 119-138.

Morel M.-A., Danon-Boileau L., Grammaire de l’intonation. L’exemple du français oral, Paris-Gap, Ophrys, 1998.

Morier H., Dictionnaire de poétique et de rhétorique, Paris, PUF, [1961] 1998.

Morin E., Introduction à la pensée complexe, Paris, Le Seuil, 2005.

Mourlhon-Dallies F., Colin J.-Y., « Des didascalies sur l’internet ? », Anis J. (dir.), Internet, communication et langue française, Paris, Hermès Science Publications, 1999, p. 13-30.

Muller Cl., « Les constructions à adjectif attribut de l’objet, entre prédication seconde et complémentation verbale », Langue française, 127, 2000, p. 21-35.

Murat M., L’art de Rimbaud, Paris, José Corti, 2002.

Murphy S., Klinkenberg G., Verlaine. Poèmes saturniens, Fêtes galantes, Romances sans paroles, Éditions Atlande, 2007.

Narjoux C., « Compte rendu de Philippe, Piat, La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayart, 2009 », L’Information littéraire, no 130, juin 2011.

Narjoux C., « Texte littéraire, fait expressif et fait de style », Écart et expressivité – La Fonction expressive volume 3, Presses Universitaires de Franche-Comté, coll. « Annales littéraires de l’université de Franche-Comté », 2013, p. 185-200.

Neumann S. G., Recherches sur le français des XVe et XVIe siècles et sur sa codification par les théoriciens de l’époque, Lund, Gleerups, 1959.

Neveu F., « Critique du concept d’“homonymie textuelle” », Langages, no 163, 2006, p. 86-98.

Noailly M., Le Substantif épithète, PUF, coll. « Linguistique nouvelle », 1990.

Noailly M., L’Adjectif en français, Ophrys, coll. « L’essentiel », 1999.

Noailly M., « L’ajout après un point n’est-il qu’un simple artifice graphique ? », Authier-revuz J., Lala M.-C. (dir.), Figures d’ajout. Phrase, texte, écriture, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002, p. 133-145.

Paillet A.-M., « L’adjectif chez Cohen » in Albert Cohen dans son siècle, Schaffner A., Zard P. (dir.), Paris, Éd. Le Manuscrit, 2005.

Panckhurst R., « La communication médiatisée par ordinateur ou la communication médiée par ordinateur ? », Terminologies nouvelles, 17, 1997, p. 56-58.

Peirce C.-S., Écrits sur le signe, trad. de l’américain par Deledalle G., Paris, Le Seuil, coll. « L’ordre philosophique », 1978.

Pellet E., « Les phrases segmentées dans Voyage au bout de la nuit de Céline », L’Information grammaticale no 61, 1994, p. 41-49.

Petitjean A., « Effets d’oralité et de parlure populaires dans les textes dramatiques contemporains », Petitjean A., Privat J.-M. (dir.), Les Voix du peuple et leurs fictions, Recherches Textuelles, no 7, 2007, p. 355-395.

Petitjean A., « Pour une stylistique des œuvres dramatiques : l’exemple des didascalies » Bougault L., Wulf J., Stylistiques ?, Presses universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2010, p. 297-307.

Petitjean A., Rabatel A., « Le style en questions », Pratiques no 135-136, décembre 2007.

Pétillon S., « Affectation de subjectivité : le point intempestif dans une configuration infrasyntagmatique. Le cas du syntagme nominal », L’Information grammaticale, no 130, juin 2011, p. 24-29.

Phétorée de la Croix A., L’Art de la poésie française ou la Méthode de connaître et de faire toutes sortes de vers, Lyon, T. Amaulry, 1675.

Philippe G., « Registres, appareils formels et patrons », Les Registres,Gaudin-Bordes, Salvan G. (dir.), Bruxelles, Academia Bruylant, 2008, p. 27-37.

Philippe G., « La langue littéraire, le phénomène et la pensée » in Philippe G., Piat J. (dir.), La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard, 2009, p. 91-119.

Philippe G., « Émile Zola et la langue littéraire vers 1880 » Philippe G., Piat J. (dir.), La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard, 2009, p. 345-378.

Philippe G., Piat J. (dir.), La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard, 2009.

Piat J., Smadja S., « Le triomphe du nom et le recul du verbe » in Philippe G., Piat J. (dir.), La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard, 2009, p. 155-177.

Pierozak I., « Les pratiques discursives des internautes », Le Français Moderne, no 1, 2000, p. 109-129.

Pierozak I., « Le « français tchaté » : un objet à géométrie variable ? », Langage & société. Écrits électroniques : échanges, usages et valeurs, n ° 104, 2003, p. 123-144.

Prandi M., Grammaire philosophique des tropes. Mise en forme linguistique et interprétation discursive des conflits conceptuels, Paris, Éditions de Minuit, 1992.

Pratt Br., « Verlaine et l’impressionnisme », Revue d’histoire littéraire de la France, nov.-déc. 1990, n ° 6, p. 899-923.

Prieto L. J., Pertinence et pratique, Paris, Éditions de Minuit, 1975.

Rabatel A., La Construction textuelle du point de vue, Lausanne, Delachaux & Niestlé, coll. « Sciences des discours », 1998.

Rabatel A., « L’effacement énonciatif dans les discours rapportés et ses effets pragmatiques », Langages, 156, 2004, p. 3-17.

Rabatel A., Homo narrans. Pour une analyse énonciative et interactionnelle du récit, Limoges, Lambert-Lucas, 2008.

Rabatel A., « Listes et effets-listes. Énumération, répétition, accumulation », Poétique, 167, 2011, p. 259-272.

Rabatel A., « Sur les concepts de narrateur et de narratologie non communicationnelle », Littérature, 163, 2011, p. 108-138.

Raillon J.-C., « La loi de conduction », inRicardou J. (dir.), Claude Simon : Analyse, théorie, Paris, UGÉ, 1975, p. 275-294.

Rancière J., La Fable cinématographique, Le Seuil, 2001.

Rastier F., Sémantique interprétative, Paris, PUF, coll. « Formes sémiotiques », [1987] 1996.

Rastier F., « Problématiques du signe et du texte », Intellecta, 1996, 23, 11-52.

Rastier F., « Indécidable hypallage », in Marque-Pucheu (dir.), 2001, p. 111-127.

Rastier F., « Vers une linguistique des styles », L’Information grammaticale, 2001, no 89, p. 3-6.

Rastier F., « Le langage comme milieu : des pratiques aux œuvres », Texto !, décembre 2003, [http://www.revue-texto.net/Inedits/Rastier/Rastier_langage].

Rastier F., La Mesure et le grain. Sémantique de corpus, Paris, Champion, coll. « Lettres numériques », 2011.

Rémi-Giraud S. (dir.), L’Infinitif, PUL, 1988.

Rémi-Giraud S., « Adjectif attribut et prédicat. Approche notionnelle et morpho-syntaxique », Gaulmyn M.-M. de, Rémi-Giraud S. (dir.), À la recherche de l’attribut, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1996, p. 151-207.

Ricardou J., « Naissance d’une fiction », in Nouveau Roman : hier, aujourd’hui, Ricardou J., Van Rossum-guyon Fr. (dir.), Paris, UGÉ, t. II, Pratiques, 1972, p. 379-392 (suivi d’une discussion, p. 393-417).

Ricardou J., « Nouveau Roman : un entretien de Jean Ricardou avec Jean Thibaudeau », La Nouvelle Critique, 60, 1973, p. 62-70.

Ricardou J., Nouveaux problèmes du roman, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1978.

Richard J.-P., « Fadeur de Verlaine », Poésie et profondeur, Le Seuil, 1955, p. 165-185.

Ricœur P., Temps et récit I. L’intrigue et le récit historique, Paris, Le Seuil, 1983.

Riegel M., « Verbes essentiellement ou occasionnellement attributifs », L’Information grammaticale, no 10, 1981, p. 23-27.

Riegel M., « Les constructions à élargissement attributif : double prédication et prédicats complexes ? », Dépendance et intégration syntaxique. Subordination, coordination, connexion, Muller Cl. (dir.), Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 1996, p. 189-197.

Riegel M., Pellat J.-C., Rioul R., 1994, Grammaire méthodique du français, coll. « Linguistique nouvelle », Paris, PUF, 2009.

Riesbeck C., Schank R., « Comprehension by computer: Expectation-based Analysis of Sentences in Context », Levelt W. J. M., Flores d’Arcais G. B. (dir.), Studies in the perception of language, New York, John Wiley, 1978., p. 247-293.

Riffaterre M., Essais de stylistique structurale, Paris, Flammarion, « Nouvelle Bibliothèque scientifique », trad. de l’américain par Delas D., 1971.

Riffaterre M., La Production du texte, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1979.

Riffaterre M., Sémiotique de la poésie, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1983.

Robrieux J.-J., Éléments de rhétorique et d’argumentation, Paris, Dunod, 1993.

Rouayrenc C., Recherches sur le langage populaire et argotique dans le roman français de 1914 à 1939, thèse pour le doctorat d’État ès lettres, université de Paris 3, 1988.

Rouayrenc C., « C’est mon secret ». La technique de l’écriture « populaire » dans Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit, Tusson, Du Lérot, 1994.

Rouayrenc C., Le Français oral, 2 tomes, Paris, Belin Sup, 2010.

Ruffel L., Volodine post-exotique, éd. Cécile Defaut, 2007.

Rullier-Theuret F., « Les contre temps du ravissement, étude des temps de l’indicatif dans Le Ravissement de Lol V. Stein », Styles, genres, auteurs no 5, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2005, p. 137-149.

Ruwet N., « Linguistique et poétique. Une brève introduction », Le Français moderne, 49, 1, 1981, p. 1-19.

Salanskis J.-M., Heidegger, Les belles-Lettres, coll. « Figure du savoir », [1997] 2003.

Sandfeld K., Syntaxe du français contemporain. Les Propositions subordonnées, nouv. éd., Genève, Droz, [1936] 1965.

Saussure F. de, Cours de linguistique générale, 3e éd., Paris, Payot, [1916] 1965.

Saussure F. de, Écrits de linguistique générale, Bouquet S. et Engler R. (dir), Paris, Gallimard, 2002.

Saporta M., « L’existence inévitable de Marguerite D. », L’Arc, « Marguerite Duras », 1990, p. 17-24.

Schaeffer J.-M., Pourquoi la fiction ?, Le Seuil, 1999.

Schaeffer J.-M., Les Célibataires de l’art. Pour une esthétique sans mythes, Gallimard, 1996.

Schaeffer J.-M., Petite écologie des études littéraires. Pourquoi et comment étudier la littérature ?, Vincennes, Éditions Thierry Marchaisse, 2011.

Schérer J., Grammaire de Mallarmé, Paris, Nizet, 1977.

Schneider M., La Parole et le langage en psychanalyse, in L’entretien clinique, Cyssau C. (dir.), Paris, Press Éditions, 2003 (2e éd.).

Seguin J.-P., L’Invention de la phrase au XVIIIe siècle, BIG, Peeters, 1995.

Seguin J.-P., « Voltaire et la variation des styles », L’Information grammaticale, 70, La stylistique et son domaine, Jaubert A., (dir.), 1996.

Simon G., Le Regard, l’être et l’apparence dans l’Optique de l’Antiquité, Le Seuil, coll. « Des Travaux », 1988.

Simone R., « Constructions : types, niveaux, force pragmatique » Guillot C., Heiden S., Prévost S. (dir). À la quête du sens. Études littéraires, historiques et linguistiques en hommage à Ch. Marchello-Nizia, Lyon, ENS, 2006, p. 137-159.

Simone R., Pompéi A., « Traits verbaux dans les noms et les formes nominalisées du verbe », in Faits de langue, Nominalisations, Paris, Ophrys, 2007, p. 43-58.

Siouffi G., « Quelques remarques sur la phrase au XVIIe siècle », La Phrase – Mélanges offerts à J.-P. Seguin, Rannoux C., Dürrenmatt J., (dir.) La licorne, 42, UFR de langue et littérature, Poitiers, 1997, p. 234-243.

Skrélina L. M., « Le temps opératif et la structure de la phrase », Joly A., Hirtle W. H. (dir.), Langage et psychomécanique du langage, Études dédiées à Roch Vallin, Lille, Québec, Presses universitaires de Lille, Presses de l’université de Laval, 1980.

Sommer E., « Introduction générale » aux Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis, Monmerqué M. (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, tomes 13-14.

Soutet O., « Un et le tenseur binaire radical », La Langue, le style, le sens. Études offertes à A.-M. Garagnon, Badiou-Monferran Cl., Calas Fr., Piat J., Reggiani Chr. (dir.), 2005, p. 117-132.

Spitzer L., Études de style, précédé de Leo Spitzer et la lecture stylistique, Paris, Gallimard, 1970.

Spitzer L., « Une habitude de style, le rappel chez Céline », Le Français moderne, [1935]/Cahiers de l’Herne, Céline, Paris, L’Herne, 1972, p. 257-273.

Spitzer L., Études sur le style, analyse de textes littéraires français (1918-1931), traduction, présentation, bibliographie par Briu J.-J., Karabétian É., Ophrys, 2009.

Starobinski J., « Leo Spitzer et la lecture stylistique », inSpitzer L., Études de style, Paris, Gallimard, 1970.

Stiegler B., La Technique et le temps 3. Le temps du cinéma et la question du mal-être, Galilée, 2001.

Stolz C., « Lol V. Stein, une écriture de l’énigmatique », Styles, genres, auteurs no 5, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2005, p. 151-165.

Therien G., « Pour une sémiotique de la lecture », Protée, 18, 1990, p. 67-80.

Todorov T. (dir.), Théorie de la littérature. Textes des Formalistes russes réunis, présentés et traduits par Tzvetan Todorov, Paris, Le Seuil, coll. « Tel Quel », 1965.

Traverso V., La Conversation familière. Analyse pragmatique des interactions, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1996.

Vallespir M., « De la structure à l’agencement : style et contre-cognition », in Broggi F., Matthey A.-C., Necker H., Structures : construction, déconstruction, reconstruction, Aachen, Shaker Verlag, 2006, p. 125-138.

Vallespir M., Lire, écouter, exorciser la guerre. Essai de sémiotique comparée, Paris, Champion, 2012.

Vallespir M., « Pour une sémiotique de l’énaction, ou comment réduire la violence du logos analytique », Kurts L., Vallespir M., Watine M.-A., La Violence du logos. Entre sémiotique, littérature et philosophie, Paris, Garnier, 2013, p. 81-110.

Varela F., « Le présent spécieux : une neurophénoménologie de la conscience du temps », in Petitot J., Varela F., Pachoud B. et Roy J.-M., Naturaliser la phénoménologie, essais sur la phénoménologie contemporaine et les sciences cognitives, Paris, CNRS éditions, 2002, chapitre 8, p. 341-406.

Vendryès J., Le Langage. Introduction linguistique à l’histoire, Paris, Albin Michel, [1921] 1968.

Vernant D., Introduction à la philosophie contemporaine du langage, Colin, coll. « U », 2010.

Vouilloux B., « Les styles face à la stylistique », Critique, 641, 2000, p. 874-901.

Vouilloux B., « L’“impressionnisme littéraire” : une révision », Poétique, no 121, 2000, p. 71-92.

Vouilloux B., « Les prédicats stylistiques », in De la langue au style, Gouvard J.-M. (dir.), Lyon, PUL, coll. « Textes et langue », 2005, p. 319-355.

Wahl P., « Duras : la parole oraculaire », in Burgelin C. et Gaulmyn P. de (dir.), Lire Duras, Presses Universitaires de Lyon, 2000, p. 173-198.

Wahl P., « Le discours clivé de Lol V. Stein », Champs du Signe. Concours et Recherche no 22, Éditions Universitaires du Sud, 2006, p. 51-79.

Wahl P., « Emphase chez Duras : configurations discursives et variations contextuelles », Fontvieille A. et Thonnerieux S. (dir.), L’Ordre des mots à la lecture des textes, Lyon, PUL, coll. « Textes & Langue », 2009, p. 447-464.

Watine M.-A., La Voix et la frontière. Sur Claude Simon, Paris, Champion, 2007.

Watine M.-A., « Le logos est-il violent ? », Kurts-Woeste L., Vallespir M., Watine M.-A., (dir.), La violence du logos, Paris, Garnier, 2013.

Weil H., De l’ordre des mots dans les langues anciennes comparées aux langues modernes. Question de grammaire générale, rééd. de la 3e éd. [1879], Paris, Didier Érudition, [1844] 1991.

Wilmet M., « Psychomécanique et stylistique », Joly A. et Hirtel W. H. (dir.), Langage et psychomécanique du langage. Études dédiées à Roch Valin, Lille & Québec, Presses de l’université de Lille et Presses de l’université de Laval, 1981, p. 403-422.

Wilmet M., « Expressivité et stylistique chez Gustave Guillaume et Charles Bally », Auroux S., Glatigny M., Joly A., Nicolas A., Rosier-Catach I., Matériaux pour une histoire des théories linguistiques, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1984, p. 491-504.

Wilmet M., Grammaire critique du français, Duculot/Hachette, 1998.

Wilmet M., Grammaire rénovée du français, Bruxelles, Éditions De Boeck, 2007.

Winnicot D. W., Jeu et réalité, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », [1971] 2010.

Wionet C., « Archaïsme et langue commune au XVIIe siècle », in Himy-piéri L., Macé S., Stylistique de l’archaïsme, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, 2010.

Wulf J., « Singulière cohérence », actes du Congrès mondial de linguistique française, ILF, 2008.

Wulf J., « Ellipse et configuration stylistique du parcours interprétatif », Ellipse et effacement, Pitavy J.-C. (dir.), Saint-Étienne, PUS, 2008.

Wulf J., « Dénombrement titanique : l’effet liste dans Quatrevingt-Treize », inLawson S, Lecolle M., « L’effet-liste » Enjeux et fonctionnements de l’accumulation verbale en littérature, Garnier, 2013.

Yocaris I., L’Impossible totalité. Une étude de la complexité dans l’œuvre de Claude Simon, Toronto, Paratexte, 2002.

Yocaris I., « La discohérence dans Triptyque et Leçon de choses », in Cohérence et discours, Calas F. (dir.), Paris, PUPS, coll. « Travaux de stylistique et de linguistique françaises : études linguistiques », 2006, p. 399-408.

Yocaris I., « Style et référence : le concept goodmanien d’exemplification », Poétique, 154, 2008, p. 225-248.

Yocaris I., « Qu’est-ce que le « style verbal » ? », Poétique, 160, 2009, p. 417-442.

Yocaris I., « Towards a neo-formalist approach to literary texts: Roman Jakobson’s conceptual heritage », in Procházka M. et al. (éd.), Prague School and theories of structure, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, coll. « Interfacing Science, Literature, and the Humanities », 2009, p. 261-280.

Yocaris I., « Style et sursémiotisation de la matière verbale : Valère Novarina et le « français crépusculaire » », Le Narrateur en question (s) dans les fictions d’ancien regime. Récits parlés, récits montrés. Le Français moderne, 2012.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540