Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle

 | 
Hélène Machinal
, 
Gilles Menegaldo
, 
Jean-Pierre Naugrette

Cinquième partie. Variations transmédiatiques

Diffraction de l’image narrative : Sherlock Holmes dans le vitrail

Jean-Paul Meyer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les représentations illustrées de Sherlock Holmes, de même que sa transposition en héros de bande dessinée, ont commencé dès les premières éditions des romans et des nouvelles. L’image du détective de Baker Street ne s’est cependant pas construite spontanément, et il a fallu quelques années et quelques dessinateurs pour que le stéréotype s’installe.

Les adaptations récentes de Sherlock Holmes, à la télévision et au cinéma montrent cependant que cette image stéréotypée n’est pas aussi figée qu’on pouvait le penser, voire qu’elle peut être déconstruite de manière créative. Dans le domaine de la bande dessinée par exemple, la transposition exploite les formes et les perspectives actuelles du récit graphique, passant par la fragmentation de l’image conventionnelle et son remplacement par une forme divergente.

C’est à cette fragmentation qu’on s’intéressera ici, en étudiant le cas particulier de la diffraction de l’image au sein du récit graphique, et en analysant la transposition à l’aide...

Auteur

Maître de conférences en sciences du langage et didactique du français à l’université de Strasbourg. Il est affilié au laboratoire LiLPa, où il codirige l’équipe de recherche « Didactique des langues ». Ses travaux portent d’une part sur l’enseignement de la grammaire et d’autre part sur la sémantique des relations texte-image, notamment dans le domaine de l’illustration et de la bande dessinée, mais aussi dans celui des images de savoir. Depuis quatre ans il se consacre à la problématique de l’adaptation littéraire en BD, dans la perspective d’une contribution à la notion de littéracie visuelle. Il a participé à l’ouvrage Quelle grammaire enseigner paru chez Hatier en 2009 et réédité en 2011. En 2013 il a dirigé et édité un collectif intitulé Dans le manège des mots aux PU de Strasbourg (PUS), et il figure parmi les auteurs de l’ouvrage collectif Écriture(s) et psychanalyse : quels récits ? paru aux PUS en 2015.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540