Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle

 | 
Hélène Machinal
, 
Gilles Menegaldo
, 
Jean-Pierre Naugrette

Quatrième partie. Variations cinématographiques

Sherlock Holmes contre Don Juan, ou « The Adventure of the Broken Flowers »

Julien Guieu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Broken Flowers de Jim Jarmusch peut être considéré comme un symptôme particulièrement révélateur de la place qu’occupe le mythe « Sherlock » dans l’imaginaire du XXIe siècle.

À propos de ce long-métrage sorti en 2005, on se permettra en effet d’évoquer la rencontre de deux « mythes », terme souvent galvaudé, mais qui semble ici approprié – tout au moins au sens où l’entend Jean Rousset quand il intitule son essai Le Mythe de Don Juan1. Dans le cas de Sherlock Holmes comme dans celui de Don Juan, certes, la généalogie du personnage ne se perd pas dans les origines : elle est datée ; chacun a un créateur bien identifiable. Mais leurs noms respectifs sont depuis longtemps passés dans le langage le plus courant ; ils font même partie de ces quelques personnages d’origine littéraire dont tout le monde ou presque peut énumérer quelques caractéristiques, sans même avoir lu les œuvres qui les ont vus naître : au fil de leurs innombrables réécritures successives émergent en effet un ...

Auteur

Docteur et agrégé d’anglais, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, Julien Guieu travaille en priorité sur le film et le roman policiers. Sa thèse de doctorat, soutenue en novembre 2012 sous la direction du Pr. Jean-Pierre Naugrette, s’intitule « Esthétiques de l’indice dans le cinéma américain des années 2000 ». Il a récemment publié « La subversion des codes du policier dans quelques films américains des années 2000 : des indices comme obstacles à la résolution de l’énigme » (in Claire Colin & Claire Cornillon [éd.], Ce que le récit ne dit pas, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, 2015).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540