Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle

 | 
Hélène Machinal
, 
Gilles Menegaldo
, 
Jean-Pierre Naugrette

Table des matières

Jean-Pierre Naugrette

Propos liminaire. Sherlock Holmes et le grain du papier

Sur le parfum des livres : pour une lecture matérielle
Sur des filigranes : pour une signature des choses
Sur des dessins d’enfant : pour l’écriture des choses
Sur la bibliothèque et la toile : un nouveau limier pour le XXIe siècle

Première partie. Genèse, origines et contexte

Dominique Meyer-Bolzinger

L’imaginaire de l’autopsie

L’absence de l’autopsie
Sherlock Holmes, champion de la méthode anatomoclinique
L’articulation du voir et du dire
Les représentations spatiales de l’indexation
L’imaginaire des pièces détachées

Deuxième partie. Variations textuelles

Christian Chelebourg

Dans la famille Holmes, la sœur ! The Enola Holmes Mysteries de Nancy Springer

Le cas de la romancière spoliée – loi et morale
L’énigme du portrait aux deux visages – théorie et la pratique
L’affaire de la poupée de chiffon – nature et culture
Le mystère du détective qui n’aimait pas les fleurs – élégance et logique
Le secret de l’infirmière couchée – écriture et broderie
Lauric Guillaud

Démarquages, pastiches, avatars et réinventions de Sherlock Holmes : les enquêtes de Solar Pons (1928-1971), August Derleth

Les pastiches holmésiens : du plagiat à la réinvention
Les enquêtes de Solar Pons : le pastiche qui comble « le vide abominable »
Le cross-over : les limites d’un procédé postmoderne
Conclusion : de la parodie à l’imposture

Troisième partie. Variations sérielles

Hélène Machinal

De Babbage à Wiener : adaptation, variation, création dans la série Sherlock de Gatiss et Moffat

De la théorie de l’évolution à la théorie de l’information
Un vide représentatif
Le vertige temporel
Signes et images : remédiation et hybridation, « Give him a puzzle and watch him danse » (1:16:15, « A Scandal in Belgravia »)
Les nouveaux signes : transposition sémiotique
Jeu sur l’image
Questions de fictions: « people don’t have archenemies in real life »

Quatrième partie. Variations cinématographiques

Olivier Cotte

La figure de Watson dans les adaptations audiovisuelles

Introduction : Un personnage en cache un autre
Le Watson occulté
Le Watson balourd
Le Watson presque fidèle
Le Watson conforme, voire mis en avant
Les variations Watson
Les Watson féminins
Le Watson animé
Le Watson (enfin) plus intelligent que Holmes
Laura Marcus

Enacting Holmes: Performance and Impersonation in Fiction and Film

Disguise and Theatricality
Impersonation
The Man who was Sherlock Holmes
Gilles Ménégaldo

Holmes et Jack the Ripper : le croisement de deux figures mythiques

A Study in Terror (James Hill, 1965)
A Study in Terror (Ellery Queen)
The Last Sherlock Holmes Story (Michael Dibdin, 1978)
Résonances holmésiennes
Motifs emblématiques
From Hell : du roman graphique à l’écran
Julien Guieu

Sherlock Holmes contre Don Juan, ou « The Adventure of the Broken Flowers »

Don = Don Juan, Winston = Sherlock Holmes
Don Johnston, Don Juan moderne
Winston, aspirant Sherlock
Un « Sherlock » qui n’en a que le nom
Un vrai Don Juan, oui, un vrai Sherlock, non
“No shit, Sherlock”
Des dangers de « jouer à Sherlock Holmes »
Don Juan contre Sherlock

Cinquième partie. Variations transmédiatiques

Caroline Renouard

Sherlock Holmes sur les planches françaises : d’un siècle à un autre

Les débuts de Holmes au théâtre : pour un « réalisme sensationnel »
Une constante intermédiatique ? L’exemple de L’extravagant « Mystère » Holmes (2012)
Répétitions et reprises, de la scène au petit écran : quand Holmes devient un héros de salon
Jean-Paul Meyer

Diffraction de l’image narrative : Sherlock Holmes dans le vitrail

Une production proliférante
Sherlock Holmes, héros de bande dessinée
Sherlock Holmes dans la bande dessinée franco-belge
Construction et déconstruction de l’image
Diffraction de l’image : imag(in)er Sherlock Holmes
Deux séries à la loupe
Trois états de la diffraction
Sherlock Holmes dans le vitrail
Antoine Faivre

Annexe. Sherlock Holmes à l’écran muet (filmographie raisonnée des adaptations)

Mise en contexte
Essai de périodisation
Du tout début jusqu’en 1914
De 1915 à 1917
De 1917 à 1923
De 1924 à 1929 :
La parodie, le burlesque…
Perspectives

Bibliographie générale

Ouvrages théoriques généraux
Théorie des arts visuels
Le roman policier
Sherlock Holmes
Sherlock Holmes dans les arts visuels
Études sur le XIXe siècle

Les auteurs

Direction de l’ouvrage