Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le phénix et son Autre

 | 
Laurence Gosserez

Troisième partie. La femme-phénix et son autre

Mélusine et le phénix

Laurence Gosserez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le merveilleux profane n’est pas coupé du symbolisme religieux. Souvent il en dérive ou se combine avec lui. La féminisation du phénix dans les romans et les légendes médiévales est l’un des indices les plus clairs du statut nouveau de la femme dans la culture et la société. En effet, la création de Chrétien de Troyes n’est pas la seule occurrence de la princesse-phénix romanesque. Elle s’est incarnée dans d’autres figures. Marie Miguet en signale plusieurs, dans la rédaction franco-italienne du Jugement d’amour (XIIe siècle), dans le Fabel du dieu d’amour (conservé dans un manuscrit de 1285), dans le Bestiaire d’amour rimé (XIVe siècle). Nous proposons, quant à nous, d’en voir une version supplémentaire en Mélusine, la dame de Lusignan. La légende de la fée, serpente et oiselle, évoque en effet sur plusieurs points le mythe du phénix, soit contamination, soit source commune. Ces analogies pourraient confirmer les intuitions d’Ursin qui, dans les Annales de la Société académique de ...

Auteur

Docteur ès Lettres, agrégée, maître de conférences (HDR) à l’université de Grenoble 3. Ses travaux portent sur la poésie latine tardive, les mythes, les symboles du christianisme ancien. Elle a publié un ouvrage, Poésie de lumière. Une lecture de Prudence. Bibliothèque d’Études Classiques no 23, Louvain-Paris, éd. Peeters, décembre 2001 (IV-298 pages) et de nombreux articles parmi lesquels : « Le phénix coloré d’Hérodote à Ambroise », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 2007, no 1, p. 94-117 ; « Sous le signe du phénix (Ambroise de Milan, Exameron, V, 23, 79-80) », La création chez les Pères, édité par Marie-Anne Vannier, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien, Peter Lang SA, 2011, p. 55-75 ; « La toile divine dans l’Exameron d’Ambroise de Milan », M. Briand (dir.), La trame et le tableau : poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « La Licorne », 2012, p. 477-498.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540