Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le phénix et son Autre

 | 
Laurence Gosserez

Deuxième partie. La réinterprétation chrétienne du phénix

Le phénix mystique d’Ambroise de Milan

Laurence Gosserez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cependant, une autre lecture du mythe circulait déjà, ouvertement chrétienne, lancée par l’évêque Ambroise de Milan à la fin du IVe siècle. Ce dernier avait évoqué l’oiseau phénix à trois reprises, très rarement commentées1. J. Hubaux et M. Leroy ne voient dans ces variations mythologiques que de « la complaisance » et R. Van den Broek, une somme de motifs empruntés à divers auteurs profanes2. P. Courcelle s’intéresse surtout aux sources philosophiques de l’imagerie animale et Goulven Madec se contente de constater qu’Ambroise récupère certaines images platoniciennes sans adhérer au platonisme3. Par sa sobriété, la version ambrosienne du mythe pourrait paraître insignifiante. En fait, elle s’oppose en tout point à celles de Lactance et de Claudien et tire sa force de ce contraste.

Le retournement du sublime

L’évêque professe l’humilité chrétienne face au triomphalisme impérial. Surtout, il lutte contre la théologie cosmique dont Lactance est encore trop proche, et que l’empereur Julie...

Auteur

Docteur ès Lettres, agrégée, maître de conférences (HDR) à l’université de Grenoble 3. Ses travaux portent sur la poésie latine tardive, les mythes, les symboles du christianisme ancien. Elle a publié un ouvrage, Poésie de lumière. Une lecture de Prudence. Bibliothèque d’Études Classiques no 23, Louvain-Paris, éd. Peeters, décembre 2001 (IV-298 pages) et de nombreux articles parmi lesquels : « Le phénix coloré d’Hérodote à Ambroise », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 2007, no 1, p. 94-117 ; « Sous le signe du phénix (Ambroise de Milan, Exameron, V, 23, 79-80) », La création chez les Pères, édité par Marie-Anne Vannier, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien, Peter Lang SA, 2011, p. 55-75 ; « La toile divine dans l’Exameron d’Ambroise de Milan », M. Briand (dir.), La trame et le tableau : poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « La Licorne », 2012, p. 477-498.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540