Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le phénix et son Autre

 | 
Laurence Gosserez

Deuxième partie. La réinterprétation chrétienne du phénix

Le phénix dans l’iconographie des premiers siècles chrétiens

Martine Dulaey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le phénix naît à l’Orient dans le mythe ; dans la littérature et l’art chrétien, il apparaît en Occident, au Ier siècle dans les textes, au IIIe dans l’iconographie. Vers 96-98, Clément de Rome rapporte avec précision une des formes de la légende ; avec l’alternance du jour et de la nuit et le retour régulier des saisons, les avatars de l’oiseau merveilleux, qui meurt et revient à la vie de façon cyclique, font partie des exemples tirés de la nature qui attestent la réalité de la résurrection des corps1. Vers la mi-IIIe siècle, un phénix est peint dans la catacombe de Priscille sur la via Salaria. Le phénix commençait alors une belle carrière qui devait le mener jusqu’au Moyen Âge et au-delà.

Pour F. Van der Meer, le phénix appartient à l’apparat du retour glorieux du Christ à la fin des temps. Décrivant une des images où il apparaît dans l’antiquité, il écrivait : « Nous sommes bien au paradis antique où jadis les orantes étendaient les mains. D’ailleurs, les palmiers qui encadrent ...

Auteur

Professeur des universités, directeur émérite d’études à l’EPHE, section des sciences religieuses. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles, parmi lesquels : Symboles des Évangiles (Ier-VIe siècle). Le Christ médecin et thaumaturge, Paris, Hachette, 2007 (Le Livre de Poche, coll. « Références », Inédit Histoire, série Antiquité 613) ; L’initiation chrétienne et la Bible (Ier-VIe siècle). Des forêts de symboles, Paris, Hachette, 2007 (rééd. De l’ouvrage de 2001 : Des forêts de symboles) ; « L’arrestation de Pierre : nouvelle proposition de lecture », Rivista di Archeologia Cristiana 84, 2008, p. 299-346 ; « L’image et les Pères de l’Église. À propos du cubiculum F de la catacombe de la Via Latina », Antiquité Tardive 19, 2011, p. 47-62.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540