Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le phénix et son Autre

 | 
Laurence Gosserez

Première partie. Le phénix dans la tradition antique entre poésie, philosophie et politique

Arc-en-ciel et phénix dans l’Œdipe de Sénèque (œd., 291-404)1

Laurence Gosserez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

D’aucuns pourraient s’interroger sur la « présence réelle » d’un phénix dans le sphinx. Il n’y a en effet aucune occurrence du mot « phénix » dans l’Œdipe. Bien plus, dans toute l’œuvre de Sénèque, on ne relève qu’une seule allusion à l’oiseau dans une lettre à Lucilius. Il s’agit d’une comparaison à caractère proverbial : elle concerne la rareté du sage (Ep., 110, 12). Mais chaque œuvre a son propre réseau métaphorique. Nous avons procédé à une lecture historique de l’Œdipe, dans une perspective opposée à celle de l’article précédent. Or, cette analyse, sans faire apparaître à proprement parler un phénix, permet de déceler un point d’impact du mythe qui donne peut-être la clef de cette tragédie énigmatique.

Arrêtons-nous un instant à la scène du sacrifice, pure création de Sénèque, car elle est sans équivalent dans le théâtre grec. Elle atteint une sorte de sublime dans l’horrible caractéristique du baroquisme visionnaire et tourmenté du philosophe espagnol. Située au commencement d...

Auteur

Docteur ès Lettres, agrégée, maître de conférences (HDR) à l’université de Grenoble 3. Ses travaux portent sur la poésie latine tardive, les mythes, les symboles du christianisme ancien. Elle a publié un ouvrage, Poésie de lumière. Une lecture de Prudence. Bibliothèque d’Études Classiques no 23, Louvain-Paris, éd. Peeters, décembre 2001 (IV-298 pages) et de nombreux articles parmi lesquels : « Le phénix coloré d’Hérodote à Ambroise », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 2007, no 1, p. 94-117 ; « Sous le signe du phénix (Ambroise de Milan, Exameron, V, 23, 79-80) », La création chez les Pères, édité par Marie-Anne Vannier, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien, Peter Lang SA, 2011, p. 55-75 ; « La toile divine dans l’Exameron d’Ambroise de Milan », M. Briand (dir.), La trame et le tableau : poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « La Licorne », 2012, p. 477-498.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540