Versión clásicaVersión móvil

Le phénix et son Autre

 | 
Laurence Gosserez

Introduction

Laurence Gosserez

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Il existe d’excellentes monographies consacrées au phénix1. Cependant, ces synthèses érudites, souvent volumineuses, épuisées ou publiées à l’étranger, sont peu accessibles. Leurs titres révèlent la difficulté particulière que pose la définition d’un tel sujet. Il semble impossible de classer le phénix dans une catégorie donnée : les appellations de mythe, d’image, de signe, sont employées tantôt concurremment, tantôt alternativement. Le mythe est cependant la dénomination la plus fréquente.

Or, la nature du mythe est ambiguë. Elle oscille entre mensonge et vérité, représentation et concept2. On rapporte à cette notion tantôt des récits merveilleux, tantôt des images, tantôt des gestes. Le phénix, justement, est un cas limite. Son histoire n’est constituée que de deux mythèmes : mort/résurrection. Les plus anciens témoins en sont des textes poétiques, mais aussi des œuvres d’art, peintures, dessins, sculptures, mosaïques. Tantôt, stylisé à l’extrême, il semble se réduire à un hiérogl...

Autor

Docteur ès Lettres, agrégée, maître de conférences (HDR) à l’université de Grenoble 3. Ses travaux portent sur la poésie latine tardive, les mythes, les symboles du christianisme ancien. Elle a publié un ouvrage, Poésie de lumière. Une lecture de Prudence. Bibliothèque d’Études Classiques no 23, Louvain-Paris, éd. Peeters, décembre 2001 (IV-298 pages) et de nombreux articles parmi lesquels : « Le phénix coloré d’Hérodote à Ambroise », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 2007, no 1, p. 94-117 ; « Sous le signe du phénix (Ambroise de Milan, Exameron, V, 23, 79-80) », La création chez les Pères, édité par Marie-Anne Vannier, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien, Peter Lang SA, 2011, p. 55-75 ; « La toile divine dans l’Exameron d’Ambroise de Milan », M. Briand (dir.), La trame et le tableau : poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « La Licorne », 2012, p. 477-498.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search