Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Perceforest

 | 
Christine Ferlampin-Acher

Bibliographie1

Texte intégral

Éditions de Perceforest

  • 1 Seules ont été retenues, à l’exclusion des travaux généraux sur la matière arthurienne, le milieu (...)

1 Paris G., « Le Conte de la rose dans le Roman de Perceforest », Romania, t. 23, 1894, p. 78-140

2 Les Pièces lyriques du roman de Perceforest, éd. Lods J., Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 36), 1953

3 Le roman de Perceforest. Première partie, éd. Taylor J. H. M., Genève, Droz (Textes littéraires français, 279), 1979

4 Roussineau G., Édition critique et commentaire de la quatrième partie du Roman de Perceforest, doctorat, université de Paris IV-Sorbonne, 1982

5 Perceforest. Quatrième partie, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 343), 1987, 2 t.

6 Perceforest. Troisième partie, t. 1, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 365), 1988

7 Perceforest. Troisième partie, t. 2, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 409), 1991

8 Perceforest. Troisième partie, t. 3, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 434), 1993

9 Perceforest. Deuxième partie, t. 1, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 506), 1999

10 Perceforest. Deuxième partie, t. 2, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 540), 2001

11 Perceforest. Première partie, éd. Roussineau G., Genève, Droz (Textes littéraires français, 592), 2007, 2 t.

12 Perceforest. Cinquième partie, Genève, Droz (Textes littéraires français, 615), 2012, 2 t.

Traductions modernes (partielles) en anglais

13 Perceforest: The Prehistory of King Arthur’s Britain, Translated by Nigel Bryant, Cambridge et Rochester, Brewer (Arthurian studies, 77), 2011

14 A Perceforest Reader, translated and selected by Nigel Bryant, Cambridge et Rochester, Brewer, 2011

Études

15Albert S., « Les vertus de la bonne laissive. Polysémie des actes de lavage dans le Roman de Perceforest », Albert S. (dir.), Laver, monder, blanchir, Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2007, p. 135-151

16« Entre géants et chevaliers : une famille de géants ‘intertextuels’ dans le livre II de Perceforest », Closson M., White-Le Goff M. (dir.), Les géants entre mythe et littérature, Arras, Presses de l’université d’Artois, 2005, p. 81-90

17 Arthur of the French. The Arthurian Legend in Medieval French and Occitan Literature (The),Burgess G. S. et Pratt K. (dir.), Cardiff, University of Wales Press, 2006 (p. 501-510 sur Perceforest)

18Baker J. M., « France’s first sentimental novel and novels of chivalry », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, t. 36, 1974, p. 33-45

19Baldinger Kurt, « Beiträge zum Wortschatz des Perceforest (ca. 1340 ; ca. 1450), Zeitschrift für romanische Philologie, t. 104, 1988, p. 259-263

20Barber R., « Imaginary buildings », Munby J., Barber R., Brown R. (dir.), Edward III’s Round Table at Windsor, Woodbridge, Boydell Press, 2007, p. 29-37

21Barchilon J., « L’histoire de la Belle au Bois Dormant dans Perceforest », Fabula, t. 31, 1990, p. 17-23

22Barchilon J. et Zago E., « La renaissance du Roman de Perceforest », Lettres Romanes, t. 46, 1992, p. 275-292

23Beaulieu J.-P., « Perceforest et Amadis de Gaule : le roman chevaleresque à la Renaissance », Renaissance et Réforme, t. 27, 1991, p. 187-197

24Beaune C., « Perceforêt et Merlin. Prophétie, littérature et rumeurs au début de la guerre de Cent Ans », Cahiers de Fanjeaux, t. 27, 1992, p. 237-255

25Berthelot A., « Le roman arthurien tardif dans le domaine français », König Artus und der heilige Graal, Wodan, t. 37, 1994, p. 1-15

26« Des fêtes arthuriennes classiques aux fêtes ritualisées du Roman de Perceforest », Altenburg D., Jarnut J. et Steinhof H.-H. (dir.), Feste und Feiern im Mittelalter, Sigmaringen, Jan Thorbecke Verlag, 1991, p. 432-440

27« Le mythe de la transmission historique dans le Roman de Perceforest », Histoire et littérature au Moyen Âge, Wodan, t. 16, 1992, p. 39-48

28« La Grande-Bretagne comme terre étrange/ère : le tourisme d’Alexandre dans le Roman de Perceforest », Diesseits-und Jenseitsreisen im Mittelalter, Bonn, Bouvier, 1992, p. 10-22

29« Répétition et efficacité narrative dans le Roman de Perceforest », Le Moyen Français, t. 30, 1992, p. 7-17

30« Apogée et décadence : les réduplications de l’Âge d’Or arthurien dans le Roman de Perceforest », Thomasset Cl. et Zink M. (dir.), Apogée et déclin, Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 1993, p. 141-154

31« Le Paradis de la Reine Fée dans le Perceforest : une utopie incertaine », Buschinger D. et Spiewok W. (dir.), Gesellschaftsutopien im Mittelalter, Greifswald, Reineke, Wodan, t. 45, 1994, p. 1-14

32« De Graelent à Perceforest, la fée évhémérisée », Le Monde des fées dans la culture médiévale, Wodan, t. 47, 1994, p. 1-14

33« Zéphir, épigone rétroactif de Merlin dans le Roman de Perceforest », Le Moyen Français, t. 38, 1996, p. 7-20

34« Magiciennes et enchanteurs », Chant et enchantement, Toulouse, Éditions universitaires du Sud, 1997, p. 105-120

35« D’Alexandre à Arthur, épopée et roman au XIVe siècle », Littérature épique au Moyen Âge, hommage à Jean Fourquet pour son 100e anniversaire, Greifswald, Reineke Verlag, Wodan, t. 77, 1999, p. 251-260

36« La représentation de l’Antiquité dans le Roman de Perceforest », L’Antiquita nella cultura del Medio Aevo/L’Antiquité dans la culture du Moyen Âge, Greifswald, Reineke Verlag, 1998, p. 251-260

37« A marginal text : the four Drafts of the Roman des fils du roi Constant by Baudouin Butor », communication présentée lors du 36e Congrès médiéval international de Kalamazoo, 2001

38« La sagesse antique au service des prestiges féeriques dans le Roman de Perceforest », Collet O., Foehr-Janssens Y., Messerli S. (dir.), Ce est li fruis selonc la letre. Mélanges offerts à Charles Méla, Paris, Champion, 2002, p. 183-193

39« Une marqueterie d’auteurs antiques : l’ouverture du Roman de Perceforest », ColomboTimelli M., Galderisi Cl. (dir.), Pour acquerir honneur et pris. Mélanges de moyen français offerts à Giuseppe Di Stefano, Montréal, CERES, 2004, p. 79-85

40« Traces du Roman de Perceforest à la fin du XVIIe siècle », Bury E. et Mora F. (dir.), Du roman courtois au roman baroque. Actes du colloque des 2-5 juillet 2002, Paris, Les Belles Lettres, 2004, p. 77-90

41« Digression et entrelacement : l’efflorescence de l’arbre des histoires », La digression dans la littérature et l’art du Moyen Âge, Senefiance, Aix-en-Provence, t. 51, 2005, p. 35-47

42« From one mask to another: the trials and tribulations of an author of romance at the time of Perceforest », Greene V. (dir.), The Medieval Author in Medieval French Literature, New York and Basingstoke, Palgrave MacMillan, 2006, p. 103-115

43« Le Roman des fils du roi Constant : Vertigier en « fin’amant », Busby K. et Kleinhenz C. (dir.), Courtly Arts and the Art of Courtliness. Selected paper from the Eleventh Congress of the International Courtly Literature Society, Cambridge, S. Brewer, 2006, p. 203-218

44« Etymologies, dérivations et connaissances : tours et détours de l’onomastique dans le Roman de Perceforest », Le Moyen Français, t. 60-61, 2007, p. 51-61

45Blondeau C., Un conquérant pour quatre ducs. Alexandre le Grand à la cour de Bourgogne, Paris, CTHS, 2009

46Capello S., « Répertoire chronologique des premières éditions de romans médiévaux français aux XVe et XVIe siècles », Studi in ricordo di Guido Barbina. Est Ovest. Lingue, stili, società, Udine, Forum, 2001, II, p. 167-186

47« La double réception du Chevalier Doré (Denis Janot, 1541 ; Denis de Harsy, 1542 ; Jean Bonfons, s. d.) », Studi Francesi, t. 159, 2009, p. 535-48

48Chardonnens N., Emprunts graaliens dans le Roman de Perceforest : entre tissage et entrelacement, mémoire de master présenté à Paris III, sous la direction de M. Szkilnik, 2008

49« Broderies alexandrines : l’intégration des Vœux du Paon dans le Roman de Perceforest », Gaullier-Bougassas C. (dir.), Les Vœux du Paon de Jacques de Longuyon. Originalité et rayonnement, Paris, Klincksieck, 2010, p. 171-187

50« D’un imaginaire à l’autre : la Belle endormie du Roman de Perceforest et son fils », Hennard Dutheil de la Rochère M., Dasen V. (dir.), Des Fata aux fées : regards croisés de l’Antiquité à nos jours, Études de Lettres, t. 3-4, 2011, p. 203

51Charron P. et Gil M., « Les enlumineurs des manuscrits de David Aubert », Quéruel D. (dir.), Les manuscrits de David Aubert, escripvain bourguignon, Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 1999, p. 81-100

52D'Anjou F., « Passelion, chevalier prodigieux du Perceforest », Cazes H. (dir.), Histoires d’enfants. Représentations et discours de l’enfance sous l’Ancien Régime, Québec, Presses de l’université Laval, 2008, p. 25-33

53Delcourt D., « Magie, fiction et phantasme dans le Roman de Perceforest : pour une poétique de l’illusion au Moyen Âge », Romanic Review, t. 85, 1994, p. 167-178

54« The laboratory of fiction: magic and image in the Roman de Perceforest », Medievalia et Humanistica, t. 21, 1994, p. 17-31

55« Ironie, magie, théâtre : le mauvais roi dans le Roman de Perceforest », Le Moyen Français, t. 54, 2004, p. 33-57

56Delamaire A., « Une histoire de nice : Excillé dans le Perceforest et ses rapports avec Perceval du Conte du Graal », Hüe D., Delamaire A., Ferlampin-Acher C., Actes du 22e congrès de la Société Internationale Arthurienne, Rennes 15-20 juillet 2008 www.sites.univ-rennes2.fr/celam/ias/actes/auteurs.html

57« Fils de l’ours et cœur de lion : la filiation Estonné Passelion dans le Roman de Perceforest », Egedi-Kovacz E. (dir.), Littérature et folklore dans le récit médiéval, Budapest, Collège Eötvös Jozsef, 2011, p. 95-102

58 ‘Dictes hardiement, bons motz n’espargnent personne ‘. Approche typologique, esthétique et historique du comique dans Perceforest, thèse de doctorat soutenue à l’université Rennes 2 sous la direction de C. Ferlampin-Acher le 11 décembre 2010

59Derrien V., « Le chronotope merveilleux dans la prose arthurienne tardive. Deux exemples : Perceforest et Ysaïe le Triste », Études médiévales, t. 6, 2004, p. 15-23

60Deulin C., Les Contes de ma mère l’Oye avant Perrault, Paris, 1878

61Doutrepont G., La littérature française à la cour des ducs de Bourgogne : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, Philippe le Bon, Charles le Téméraire, Paris, Champion, 1909

62Ettzevoglou N., « The Medical Zeitgeist in Le Roman de Perceforest », Hüe D., Delamaire A., Ferlampin-Acher C. (dir.), Actes en ligne du 22e congrès de la Société Internationale Arthurienne, Rennes 15-20 juillet 2008, www.sites.univrennes2.fr/celam/ias/actes/auteurs.html

63Findley B. H., « Haunted Landscapes : Human Encounters with the Environment in Perceforest », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 21, 2011 (dossier Perceforest, coordonné par Huot S.), p. 185-199

64Ferlampin-Acher C., Fées, bestes et luitons. Croyances et merveilles dans les romans français en prose (XIIIe-XIVe siècles), Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2002

65 Merveilles et topique merveilleuse dans les romans médiévaux, Paris, Champion, 2003

66 Perceforest et Zéphir, propositions autour d’un roman arthurien bourguignon, Genève, Droz, 2010

67« Le cheval dans Perceforest : réalisme, surnaturel et burlesque », Le cheval dans le monde médiéval, Aix-en-Provence, Senefiance, t. 32, 1992, p. 211-236

68« La géographie et les progrès de la civilisation dans Perceforest », Guidot B. (dir.), Provinces, régions, terroirs au Moyen Âge, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1993, p. 275-290

69« Le monstre dans les romans des XIIIe et XIVe siècles », Boutet D. et Harf-Lancner L. (dir.), Écriture et modes de pensée au Moyen Âge (VIIIe -XVe siècles), Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, 1993, p. 69-90

70« Le sabbat de vieilles barbues dans Perceforest », Le Moyen Âge, t. 99, 1993, p. 471-504

71« Fées et déesses dans Perceforest », Fées, dieux et déesses au Moyen Âge, Bien dire et bien aprandre, t. 12, 1994, p. 53-72

72« Le rôle des mères dans Perceforest », Wolfzettel F. (dir.), Arthurian Romance and Gender, Amsterdam et Atlanta, Rodopi, 1995, p. 274-284

73« Aux frontières du merveilleux et du fantastique dans Perceforest », Revue des langues romanes, t. 101, 1997, p. 81-111

74« Les deceptions dans Perceforest : du fantosme au fantasme », Félonie, trahison, reniements au Moyen Âge, Les cahiers du CRISIMA, t. 3, 1997, p. 413-430

75« Perceforest et ses déceptions baroques », Deceptio : mystifications, tromperies, illusion de l’Antiquité au XVIIe siècle, Montpellier, Publications de l’université Paul-Valéry Montpellier III, 2000, p. 411-465

76« Autant en emporte le vent : vols, merveilles et transports amoureux dans quelques romans français du Moyen Âge », Labbé A., Lacroix D. et Quéruel D. (dir.), Guerres, voyages et quêtes au Moyen Âge, Mélanges Jean-Claude Faucon, Paris, Champion, 2000, p. 133-148

77« Larron contre luiton : les métamorphoses de Maugis », Quéruel D. (dir.), Actes du Colloque « Les Quatre Fils Aymon », organisé par D. Quéruel et la Société Rencesvals, Reims, 1994, Langres, Guéniot, 2000, p. 101-118

78« La nuit des temps dans Perceforest : de la nuit de Walpurgis à la nuit transfigurée », Revue des Langues Romanes, t. 106, 2002, p. 415-435

79« Comique et merveilleux », Busby K. (dir.), Comedy in Arthurian Literature, Arthurian Literature, t. XIX, 2002, p. 17-47

80« Perceforest : merveilleux et lumière », Clarté : essais sur la lumière, PRIS-MA, t. 17, 2002, p. 187-207

81« Perceforest et ses miroirs aux alouettes », Pomel F. (dir.), Miroirs et jeux de miroirs dans la littérature médiévale, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2003, p. 323-338

82« La peur du monstre dans le roman médiéval », Travaux de littérature, t. 17, 2004, p. 119-134

83« Sebille prophétesse et maternelle : du monde antique au monde arthurien dans Perceforest », Bouquet M., Morzadec F. (dir.), La sibylle : parole et représentation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2004, p. 211-225

84« Cristal et Clarie et Perceforest : un problème de taille, du petit chevalier au Bossu de Suave », Gingras F., Laurent F., Le Nan F., Valette J.-R. (dir.), "Furent les merveilles pruvees et les aventures truvees". Hommage à Francis Dubost, Paris, Champion, 2005, p. 225-245

85« Perceforest et Chrétien de Troyes », Busby K., Guidot B., Whalen L. E. (dir.), "De sens rassis". Essays in Honor of Rupert T. Pickens, Amsterdam and Atlanta, Rodopi, 2005, p. 201-217

86« La vulgarisation dans les romans médiévaux : du char d’Amphiaraus à l’exposé d’Estienne », Nobel P. (dir.), La transmission des savoirs au Moyen Âge et à la Renaissance, t. 1, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2005, p. 155-171

87« Pour qui sonne le glat ? Propositions autour du laikibrait et des romans arthuriens en prose », La Voix dans l’écrit, PRIS-MA, t. 21, 2005, p. 17-34

88« Celui qui croyait aux fées et celui qui n’y croyait pas : le merveilleux romanesque médiéval, le croire et le cuidier », Gaucher E. (dir.), Le vrai et le faux au Moyen Âge, Bien dire et bien aprandre, t. 23, 2005, p. 23-38

89« Perceforest et le temps de l'(h)istoire », Baumgartner E. et Harf-Lancner L. (dir.), Dire et penser le temps au Moyen Âge. Frontières de l’histoire et du roman, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2005, p. 193-215

90« Deux reprises de la Douloureuse Garde du Lancelot en prose : la clef dans Cristal et Clarie et Perceforest », Pomel F. (dir.), Les clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006, p. 175-192

91« Les enfants terribles de Perceforest »,Hüe D., Ferlampin-Acher C., Enfances arthuriennes. Actes du colloque de Rennes, Orléans, Paradigme, 2006, p. 237-254

92« Perceforest et le roman : « Or oyez fable, non fable mais hystoire vraye selon la cronique », Gingras F., Dionne U. (dir.), De l’usage des vieux romans, Études Françaises, t. 41, 2006, p. 39-61

93« Les vers dans Perceforest : la promesse d’une Révélation », Croizy-Naquet C. (dir.), Ecrire en vers, écrire en prose : une poétique de la révélation, Littérales, t. 41, 2007, p. 209-227

94« Perceforest, entre Pays-Bas et Haute Bretagne : élargissement à l’Est et translatio imperii », Cassard J.-C., Gaucher E., J. Kerhervé J. (dir.), Vérité poétique, vérité politique. Mythe, modèles et idéologies poétiques au Moyen Âge. Actes du colloque du Brest 22-24 septembre 2005, Brest, Centre de Recherche Bretonne et Celtique, 2007, p. 147-164

95« Voyager avec le diable Zéphir dans le Roman de Perceforest (XVe siècle) : la tempête, la Mesnie Hellequin, la translatio imperii et le souffle de l’inspiration », Maus de Rolley Th., Holtz G. (dir.) Voyager avec le diable : voyages réels, voyages imaginaires et discours démonologiques (XVe -XVIIe s.), Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2008, p. 45-59

96« Fleurs de rhétorique, Buissons Ardents et Arbres de Jessé : autour de quelques comparaisons, métaphores et paraboles dans Perceforest », Le Moyen Français, t. 59, 2007, p. 205-231

97« Lisane dans le livre VI de Perceforest : invention et enjeux intertextuels autour du conte de la Rose », Hüe D., Delamaire A., Ferlampin-Acher C. (dir.), Actes en ligne du 22e congrès de la Société Internationale Arthurienne, Rennes 15-20 juillet 2008, www.sites. univ-rennes2.fr/celam/ias/actes/auteurs.html

98« Perceforest ou quand les diables font du théâtre dans un roman », Boulaik-Gironès M., Hüe D., Koopmans J. (dir.), Le jeu et l’accessoire. Mélanges en l’honneur du professeur Michel Rousse, Paris, Classiques Garnier, 2011, p. 351-368

99« Zéphir dans Perceforest : des flameroles, des ailes et un nom », Ueltschi K., White-Le Goff M. (dir.), Les Entre-monde. Les vivants, les morts, Paris, Klincksieck, 2009, p. 119-141

100« Perceforest et la mythologie : l’histoire et les ailes du désir », Aygon J.-P., Bonnet C., Noacco C. (dir.), La mythologie en question, de l’Antiquité à la Modernité. Appropriation, adaptation, détournement, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009, p. 199-209

101« Le conte de la Rose de Perceforest et l’effet mise en prose », Colombo Timelli M., Ferrari B., Schoysman A. (dir.), Mettre en prose aux XIVe -XVIe siècles, Brepols, Turnhout, 2010, p. 129-136

102« À la croisée des cultures : Perceforest roman arthurien tardif », La littérature française au croisement des cultures, Travaux de littérature, t. 22, 2009, p. 81-91

103« L’essoufflement du cor dans la littérature arthurienne », Pomel F. (dir.), Cornes et plumes dans la littérature médiévale. Attributs, signes et emblèmes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 303-318

104« Incorporer les esprits : le luiton Zéphir et Mélusine », Hummel P. (dir.), Doxa. Études sur les formes et la construction de la croyance, Paris, Philologicum, 2010, p. 101-113

105« Perceforest : du fils sans père au père hors pair, de Merlin à Philippe le Bon », Aurell M., Girbea C. (dir.), L’Imaginaire de la parenté dans les romans arthuriens (XIIe-XIVe siècles), Turnhout, Brepols, 2010, p. 97-107

106« Donjons et dragons : Perceforest et ses fondations », Coumert M., Tétrel H. (dir.), Histoires des Bretagnes. 1. Les mythes fondateurs, Brest, Centre de Recherche bretonne et celtique, 2010, p. 135-152

107« Perceforest et la Bourgogne : fées et luitons au service du grand duc d’Occident », Alamichel M.-F., Braid R. (dir.), Texte et contexte. Littérature et histoire de l’Europe médiévale, Paris, Michel Houdiard, 2010, p. 409-427

108« Perceforest : de l’entremets et de l’entrelardement au pastiche, ou l’art de cuisiner les textes », Arseneau I. (dir.), Faute de style : En quête du pastiche médiéval, Études Françaises, t. 46, 2010, p. 79-97

109« Féerie et idylles : des amours contrariées », Szkilnik M. (dir.), Le roman idyllique à la fin du Moyen Âge, Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 20, 2010, p. 29-42

110« La « cervitude » amoureuse : les déguisements en cervidés dans le livre V de Perceforest »,Dufournet J., Lachet C. (dir.), Revue des Langues Romanes, Le déguisement dans la littérature française du Moyen Âge (suite), t. 114, 2010, p. 309-326

111« La beauté du monstre dans les romans médiévaux : de la peau de bête à l’Incarnation du Christ », Gaillard A., Valette J.-R. (dir.), La beauté du meveilleux, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2011, p. 77-84

112« Les métamorphoses du versipelles romanesque (Guillaume de Palerne, Guillaume d’Angleterre, Perceforest) », Egedi-Kovacz E. (dir.), Littérature et folklore dans le récit médiéval, Budapest, Collège Eötvös Jozsef, 2011, p. 119-134

113« Le sang dans Perceforest : du sang real au sang du Christ », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 21, 2011 (dossier Perceforest, coordonné par Huot S.), p. 153-168

114« Les discours de Zéphir, figure merlinienne, dans Perceforest », L’Esplumeoir, t. 10, 2011, p. 7-19

115« Perceforest : l’invention d’une mémoire », Girbea C., Popescu A., Voicu M. (dir.), Temps et mémoire dans la littérature arthurienne, actes du colloque international de la branche roumaine de la Société Internationale Arthurienne 14-15 mai 2010, Bucarest, Editura Universitatii din Bucaresti, 2011, p. 9-26

116« Les morts violentes de Darnant, Estonné et Bruyant dans Perceforest : l’Histoire imprévue », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 22, 2011, p. 293-305

117Fernández Rodríguez C., La Bella Durmiente a través de la historia, Universidad de Oviedo, 1998

118Flutre L. F., « Études sur Le Roman de Perceforest », Romania, t. 70, 1948-1949, p. 474-522 ; t. 71, 1950, p. 374-391 et 482-508 ; t. 74, 1953, p. 44-102 ; t. 88, 1967, p. 475-508 ; t. 89, 1968, p. 355-386 ; t. 90, 1969, p. 341-370 ; t. 91, 1970, p. 189-226

119« Les proverbes du Roman de Perceforest », Revue de linguistique romane, t. 31, 1967, p. 89-104

120 – Frenz D., « Ein ‘Fremdkörper’im Text ? Die « ’besta desassemalhada’ in der altportugiesischen Demanda do Santo Graal », Wolfzettel F. (dir.), Körperkonzepte im arthurischen Roman, Tübingen, Niemeyer, 2007, p. 455-476

121Gaullier-Bougassas C., « Alexandre le Grand et la conquête de l’ouest dans les romans d’Alexandre du xiie, leurs mises en prose au XVe et Perceforest », Romania, t. 118, 2000, p. 83-104 et 394-430

122Girbea C., « La chevalerie et la translatio dans quelques romans arthuriens : les métamorphoses d’un mythe », Métamorphoses, Paris, Publication de l’Association des Médiévistes Anglicistes de l’Enseignement Supérieur, 2003, p. 121-131

123 – Griffin M., « Animals Origins in Perceforest », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 21, 2011 (dossier Perceforest, coordonné par Huot S.), p. 170-184

124Herbin J.-C., « Un avatar de la Mort Begon dans Perceforest : entre réminiscence et réécriture », Herbin J.-C. (dir.), Image et mémoire du Hainaut médiéval, Valenciennes, Presses universitaires de Valenciennes, 2004, p. 193-206

125Huot S., « Chronicle, lai and romance: orality and writing in the Roman de Perceforest », Doane N., Braun Pasternack C. (dir.), Vox in Texta: Orality and Textuality in the Middle Ages, Madison, University of Wisconsin Press, 1991, p. 203-223

126« Cultural conflict as anamorphosis: conceptual spaces and visual fields in the Roman de Perceforest », Romance Studies, t. 22, 2004, p. 185-195

127 Madness in Medieval French Literature: Identities Found and Lost, Oxford, Oxford University Press, 2004

128« Visualizing the feminine in the Roman de Perceforest: the episode of the "conte de la rose" », Campbell E., Mills R. (dir.), Troubled Vision: Gender, Sexuality and Sight in Medieval Text and Image, New York, Palgrave Macmillan, 2004, p. 193-206

129 Postcolonial Fictions in the "Roman de Perceforest": Cultural Identities and Hybridities, Cambridge, D. S. Brewer, 2007

130« Amourous Performances: The Aventure de l’espee vermeille in Perceforest », Doss-Quinby E., Krueger R. L, Jane Burns E. (dir.), Cultural Performances in Medieval France. Essays in Honor of N. Freeman Regalado, Cambridge, D. S. Brewer, 2007, p. 91-98

131« Love, Race, and Gender in Medieval Romance: Lancelot and the Son of the Giantness », Journal of Medieval and Early Modern Studies, t. 37, 2007, p. 373-391

132(dir.), « Le Roman de Perceforest », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, t. 21, 2011, p. 151-199

133 – Kinter W. L., Keller J. R., The Sibyl: Prophetess of Antiquity and Medieval Fay, Philadelphia, Dorrance, 1967

134Kullmann D., « Die französischen Romantiker, das Mittelalter und die Griechen », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte, t. 24, 2000, p. 329-351

135Lansard L., « Interférences auctoriales et oscillations génériques à l’œuvre dans quelques réécritures en langue vernaculaire et en prose de l’Évangile de Nicodème », Charpentier H. et Fasseur V. (dir.), Les genres au Moyen Âge. La question de l’hétérogénéité, Badol, Vallongues, 2010, p. 147-154

136Lods J., Le roman de Perceforêt : origines, composition, caractères, valeur et influence, Genève, Droz, 1951

137Martineau A., Le nain et le chevalier. Essai sur les nains français du Moyen Âge, Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2003

138« Récit, croyance et vérité, la conception du Bossu de Suave », Récit et vérité du Moyen Âge au XVIe siècle, Razo, t. 25, 1998, p. 81-91

139Matsumura T., « Quelques remarques sur l’édition Roussineau de Perceforest (3e partie, t. 1 et 2) », Mélanges de Langue et de Littérature du Moyen Âge offerts à Teruo Sato, partie II, Tokyo, 1993, p. 27-38

140Ménard Ph., « Les lutins dans la littérature médiévale », Dufournet J. (dir.), Si a parlé par moult ruiste vertu. Mélanges de Littérature médiévale offerts à Jean Subrenat, Paris, Champion, 2000, p. 279-392

141Oster P., « Les six réveils de la Belle au Bois Dormant », Zink M. (dir.), Livres anciens, lectures vivantes. Ce qui passe et ce qui demeure, Paris, Odile Jacob, 2010, p. 231-262

142Paris G., « Le conte de la rose dans le Roman de Perceforest », Romania, t. 23, 1894, p. 78-140

143Ridoux C., « Astres et désastres dans le Perceforest »,Herbin J.-C. (dir.), Richesses médiévales du Nord et du Hainaut, Valenciennes, Presses universitaires de Valenciennes, 2002, p. 217-227

144Rollier C., « Le géant aux Crins Dorés, miroir de l’homme, miroir de l’écriture dans Perceforest », Closson M., White-Le Goff M. (dir.), Les géants entre mythe et littérature, Arras, Presses de l’université d’Artois, 2005, p. 71-79

145Roussel C., « Le jeu des formes et des couleurs : observations sur la Beste Glatissant », Romania, t. 104, 1983, p. 49-82

146« Le Paradis des rois païens », Le Moyen Âge, t. 89, 1983, p. 215-237

147« Tristan et Ourseau : deux destins d’enfants sauvages », Cahiers Robinson, t. 12, 2002, p. 87-108

148Roussineau G., « Éthique chevaleresque et pouvoir royal dans le Roman de Perceforest », Foulon C. (dir.), Actes du 14e congrès international arthurien, Rennes, 16 au 21 août 1984, Rennes, 1985, t. 2, p. 521-531

149« Tradition littéraire et culture populaire dans l’histoire de Troïlus et de Zelandine (Perceforest, troisième partie), version arthurienne du Conte de la Belle au Bois Dormant », Arthuriana, t. 4, 1994, p. 30-45

150« Perceforest », Lexikon des Mittelalters, vol. VI, 1994, col. 1877-1878

151« David Aubert, copiste du roman de Perceforest », Quéruel D. (dir.), Les manuscrits de David Aubert "escripvain" bourguignon, Paris, Presses universitaires Paris Sorbonne, 1999, p. 35-51

152« Réflexions sur les éditions de textes en moyen français », Buridant C. (dir.), Le moyen français. Le traitement du texte (édition, apparat critique, glossaire, traitement électronique), Actes du IXe colloque international sur le moyen français, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2000, p. 5-24

153« Perceforest dans La Curne et dans Godefroy », Duval F. (dir.), Frédéric Godefroy. Actes du Xe colloque international sur le moyen français, Paris, École Nationale des Chartes, 2003, p. 159-174

154« Jehan Wauquelin et l’auteur de Perceforest traducteurs de l’Historia Regum Britanie de Geoffroy de Monmouth », de CrecyM.-Cl. (dir.), Jean Wauquelin. De Mons à la cour de Bourgogne, Turnhout, Brepols, 2006, p. 5-23

155Sasaki S., « Remarques sur le Destin d’une statue », Shinoda C. (dir.), Mythes, symboles, cultures, t. III, Nagoya, Rakura-Shoin, 2007, p. 111-124 (en japonais)

156Steinfeld N., « L’apport du roman de Perceforest pour la mise à jour des notices étymologiques du Trésor de la Langue Française informatisé », Nancy, ATILF, publ. en ligne http://www.atilf.fr/​atilf/​evenement/​JourneeEtude/​LHF2005/​Steinfeld.pdf

157Susong G., « À propos de deux récits arthuriens du XIVe siècle, Erec et Perceforest », Le Moyen Français, t. 30, 1992, p. 19-25

158« Les impressions arthuriennes françaises (1488-1591) et la grande rhétorique », Le Moyen Français, t. 34, 1994, p. 189-203

159Szkilnik M., « Aroès l’illusionniste (Perceforest, 3e partie) », Romania, t. 113, 1992-1995, p. 441-465

160« Passelion, Marc l’Essilié et l’idéal courtois », Thompson J., Mullally E. (dir.), Court and Cultural diversity, Woodbridge, Boydell and Brewer, 1997, p. 131-138

161« Deux héritiers de Merlin au XIVe siècle : le luiton Zéphir et le nain Tronc », Le Moyen Français, t. 43, 1998, p. 77-97

162« ‘Des blancs moutons pasturans les rais du soleil’ : le paysage dans les marges du Roman de Perceforest », Les Cahiers du SEL, Paysage/Paysages, t. 2, 1998, p. 31-54

163« Le clerc et le ménestrel. Prose historique et discours versifié dans le Perceforest », Cahiers de recherches médiévales, t. 5, 1998, p. 87-105

164« The Grammar of the Sexes in Medieval French Romances », Taylor K. J. (dir.), Gender Transgressions. Crossing the Normative Barrier in Old French Literature, New York et Londres, Garland, 1998, p. 61-88

165« Des femmes écrivains : Néronès dans le Roman de Perceforest, Marte dans Ysaÿe le Triste », Romania, t. 117, 1999, p. 474-506

166« Les morts et l’histoire dans le Roman de Perceforest », Le Moyen Âge, t. 105, 1999, p. 9-30

167« David Aubert chroniqueur. Le prologue du Perceforest dans la compilation de l’Arsenal », Baumgartner E., Harf-Lancner L. (dir.), Seuils de l’œuvre dans le texte médiéval, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2002, p. 201-221

168« Conquering Arthurian Romance: Alexander in Perceforest », Maddox D., Sturm-Maddox S. (dir.), The Medieval French Alexander, Albany New York, Suny Press, 2002, p. 203-217

169« La joute des morts : la Suite du Merlin, Perceforest, Le Chevalier au Papegau,Ferlampin-Acher C., Hüe D. (dir.), Le Monde et l’Autre Monde, Orléans, Paradigme, 2002, p. 343-357

170« Conquête et exploration : de l’Estoire del Saint Graal aux romans arthuriens tardifs », Bulletin Bibliographique de la Société Internationale Arthurienne, t. 55, 2003, p. 359-382

171« Les sommes romanesques du Moyen Âge, cycles ou compilations ? », Michaud S. (dir.), Chemins tournants, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 23-50

172« Que lisaient les chevaliers du XVe siècle ? Le témoignage du Pas du Perron Fée », Le Moyen Français, t. 68, 2010, p. 103-114

173« César est-il un personnage de roman ? », Cahiers de Recherches Médiévales, t. 13, 2006, p. 77-89

174Taylor J. H. M., « Reason and Faith in the Roman de Perceforest », Rothwell W. et al. (dir.), Studies in medieval Literature and Language in Memory of F. Whitehead, Manchester, Manchester University Press, 1973, p. 303-322

175« Aroès the enchanter: an episode of the Roman de Perceforest and its sources », Medium Aevum, t. 47, 1978, p. 30-39

176« Faith and austerity: the ecclesiology of the Roman de Perceforest », Adams A. et al. (dir.), The Changing Face of Arthurian Romance. Essays on Arthurian Prose Romances in Memory of Cedric E. Pickford, Woodbridge, Boydell, 1986, p. 47-65

177« The Fourteenth Century: Context, Text and Intertext », Lacy N. J., Kelly D., Busby K. (dir.), The Legacy of Chrétien de Troyes, Amsterdam, Rodopi, 1987, vol. 1, p. 267-332

178« Arthurian Cyclicity: the construction of History in the Late French Prose Romances », The Arthurian Yearbook, New York Londres, Garland, 1992, t. 2, p. 209-233

179« Order from Accident: cyclic consciousness at the End of the Middle Ages », Besamusca B., Gerritsen W. P., Hogetoorn C. et Lie O. S. H. (dir.), Cyclification: The Development of Narrative Cycles in the Chansons de Geste and the Arthurian Romances, Amsterdam, Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen Verhandelingen, 1994, p. 59-73

180« The sense of the Beginning: Genealogy and Plenitude in Late Medieval Narrative Cycles », Maddox D., Sturm-Maddox S. (dir.), Transtextualities: Of Cycles and Cyclicity in Medieval French Literature, Binghamton New York, Medieval and Renaissance Texts and Studies, 1996, p. 93-123

181« Perceval/Perceforest: naming as hermeneutic in the Roman de Perceforest », Romance Quarterly, t. 44, 1997, p. 201-214

182« Guerre et fin des temps : lectures intertextuelles de la Bataille du Franc-Palais dans le Roman de Perceforest », Labbé A., Lacroix D. W., Quéruel D. (dir.), Guerres, voyages et quêtes au Moyen Âge. Mélanges offerts à Jean-Claude Faucon, Paris, Champion, 2000, p. 413-421

183« Alexander amoroso: Rethinking Alexander in the Roman de Perceforest », Maddox D., Sturm-Maddox S. (dir.), The Medieval French Alexander, Albany New York, Suny Press, 2002, p. 219-234

184« La Reine Fée in the Roman de Perceforest: rewriting, rethinking », Wheeler B. (dir.), Arthurian Studies in Honour of P. J. C. Field, Cambridge, Brewer, 2004, p. 81-91

185« The knight and the parrot: writing the quest at the end of the Middle Ages », Lacy N. J. (dir.), The Fortunes of King Arthur, Cambridge, Brewer, 2005, p. 181-194

186Trachsler R., Disjointures-Conjointures. Etude sur l’interférence des matières narratives dans la littérature française du Moyen Âge, Tübingen Bâle, Francke, 2000

187Van der Meulen J. F., « Mystifications autour du Roman de Perceforest. Roman arthurien ou continuation d’Alexandre ? », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne, t. 52, 2000, p. 450-451

188« Simon de Lille et sa commande du Parfait du paon. Pour en finir avec le Roman de Perceforest », Croenen G., Ainsworth P. (dir.), Patrons, Authors and Workshops : Books and Book Production in Paris Around 1400, Louvain, Paris et Dudley, Peeters, 2006, p. 223-238

189« Le Restor du Paon entre Vœux et Perceforest : réparer pour continuer », Gaullier-Bougassas C. (dir.), Les Vœux du Paon de Jacques de Longuyon. Originalité et rayonnement, Paris, Klincksieck, 2010, p121-148

190Van Hemelryck T., « Soumettre le Perceforest à la question : une entreprise périlleuse ? », Le Moyen Français, t. 57-58, 2005-2006, p. 367-379

191Veysseyre G., « L’Historia Regum Britannie, ou l’enfance de Perceforest », Hüe D., Ferlampin-Acher C. (dir.), Enfances arthuriennes. Actes du colloque de Rennes, Orléans, Paradigme, 2006, p. 99-126

192Wolfzettel F., « La Belle endormie : le conte merveilleux mis au service de l’idéologie courtoise », Wolfzettel F. (dir.), Le conte en palimpseste, Wiesbaden, Franz Steiner Verlag, 2005

193« La ‘découverte’ du folklore et du merveilleux folklorique au Moyen Âge tardif », Moyen Français, t. 51-53, 2003, p. 627-640

194« Der defiziente arthurische Körper : Nacktheit als Gattungs-Paradigma », Wolfzettel F. (dir.), Körperkonzepte im arthurischen Roman, Tübingen, Niemeyer, 2007, p. 201-230.

Notes

1 Seules ont été retenues, à l’exclusion des travaux généraux sur la matière arthurienne, le milieu bourguignon, le contexte historique ou le roman médiéval, les études s’intéressant directement à Perceforest. On trouvera sur ces questions complémentaires des éléments dans la bibliographie de mon ouvrage Perceforest et Zéphir, op. cit., p. 431-458. Je remercie Noémie Chardonnens de m’avoir fait bénéficier du CDRom consacré à Perceforest élaboré dans le cadre du séminaire de J.-Cl. Mühletahler à l’université de Lausanne.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540