Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paul Claudel en Chine

 | 
Pierre Brunel
, 
Yvan Daniel

Première partie. Études

De Segalen à Pierre-Jean Rémy, en passant par Claudel

Pierre Brunel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À sa mémoire
V. S.
(dédicace de René Leys)

« Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? » Comment cette question de Verlaine ne me hanterait-elle pas, quand je pense à ma première rencontre avec Gilbert Gadoffre, lors de la décade Claudel dirigée par Jacques Madaule et Georges Cattaui à Cerisy-la-Salle du 20 au 30 juillet 1963, à ma première participation en 1975 aux colloques qui se tenaient à Loches, l’été, dans le cadre du Logis-des-Montains, aux années de collaboration qui suivirent sa disparition le 2 mars 1995, à Alice, sa veuve, qui jusqu’à sa mort, le 19 octobre 2008, tint le flambeau d’une institution qui a bien plus de cinquante ans d’existence (l’association a été créée le 8 décembre 1957 et a été déclarée d’utilité publique le 21 juillet 1963), l’Institut collégial européen, fondé après la Seconde Guerre mondiale à Royaumont, où il a siégé jusqu’en 1954.

Pour assurer sa survie, il m’a semblé, ainsi qu’au Conseil d’administration, qu’il fallait consacrer une journée d’étude au suje...

Auteur

Professeur de Littérature comparée à l’université de Paris-Sorbonne de 1970 à 2008 et membre senior de l’Institut universitaire de France de 1995 à 2005. Il a été président de la société Paul Claudel et c’est à Claudel qu’il avait consacré son premier livre (L’Otage de Paul Claudel ou le théâtre de l’énigme, 1964, Le Soulier de satin devant la critique, 1965) ainsi que ses deux thèses de doctorat d’État soutenues à la Sorbonne en mars 1970 (Claudel et l’Angleterre, thèse principale, d’où est issue le livre Claudel et Shakespeare, 1971 ; thèse complémentaire, l’édition critique de la première version de l’Échange publiée aux Presses de l’université de Besançon). Il a dirigé le Cahier de l’Herne consacré à Claudel en 1997. Il est Président depuis 1995 de l’Institut collégial européen fondé par Gilbert Gadoffre.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540