Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du lin à la toile

 | 
Jean Martin
, 
Yvon Pellerin

Seconde partie. Diversité de la proto-industrie textile bretonne

L’horizon planétaire des ruraux bretons, toile et ouverture des campagnes dans la Bretagne des xvie, xviie et xviiie siècles

Yann Lagadec

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’image de la Bretagne d’Ancien Régime est très largement celle d’une province isolée, repliée sur elle-même. Les exemples ne manquent pas en effet dans les sources des xvie, xviie, xviiie ou xixe siècles des poncifs insistant d’une part sur le caractère périphérique de la province, d’autre part sur son enclavement et les conséquences de ces deux dimensions sur le comportement de ses habitants. Dans son Profil de la Bretagne, Babin écrit par exemple en 1663 que :

« comme cette province est dans un acul […], cela entretient la rudesse, la fainéantise et l’ivrognerie chez les Bretons. ils étouffent ainsi les avantages qu’ils ont de la nature : quoique dépaysés parmi les autres nations, ils deviennent capables et fort intelligents [mais] ils perdent cette lumière chez eux et s’y rendent comme des bêtes1 ».

Un siècle plus tard, en 1788, l’agronome anglais A. Young ne pense guère autrement :

« Mon entrée en Bretagne me donne l’idée d’une province misérable […]. Jusqu’à Combourg, le pays a u...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540