Version classiqueVersion mobile

Le Néo

 | 
Karine Martin-Cardini
, 
Jocelyne Aubé-Bourligueux

Les auteurs

Texte intégral

1Jocelyne Aubé-Bourligueux
Professeur émérite de littérature moderne et contemporaine au Département d’études hispaniques de l’université de Nantes, elle est membre du CRINI (Centre de recherche sur les identités nationales et l’interculturalité), laboratoire de la faculté des langues et cultures étrangères de l’université de Nantes, et ancien membre élu au conseil scientifique du CRINI. Agrégée des lettres, officier des Palmes académiques, elle a été de juin 2002 à 2005 Responsable du Département d’études hispaniques de l’université de Nantes. Docteur ès lettres de l’université de Paris 4-Sorbonne, auteur de la thèse Images récurrentes et construction du moi poétique dans l’œuvre de Federico García Lorca (1998, 4 vol., 1261 p.), elle a obtenu en 2000 à l’université de Paris 4-Sorbonne une Habilitation à Diriger des Recherches en présentant l’ouvrage inédit De l’Écriture des métamorphoses comme clé artistique chez Federico García Lorca (4 vol., 1226 p.), avant de publier en 2008 aux éditions Aden la biographie Lorca ou La Sublime Mélancolie. Morts et Vies de Federico García Lorca (2088 p.), illustrée par des tableaux de José Ortiz Domingo, peintre et professeur. jocelyne.aube-bourligueux@univ-nantes.fr>

2Agnès Blandeau
Maître de conférences en études anglaises à l’université de Nantes, elle est membre du CRINI. Ses recherches portent sur la littérature anglaise du Moyen Âge (textes moyen-anglais). Après la publication chez MacFarland de sa thèse de doctorat Pasolini, Chaucer and Boccaccio : Two Medieval Texts and their Translation to Film (2006), elle a publié divers articles, en particulier sur The Canterbury Tales, Everyman, The Land of Cockaigne ou encore Wynnere and Wastoure. Organisatrice du festival Univerciné du film britannique, elle s’intéresse également à l’adaptation cinématographique de textes médiévaux anglais, question à laquelle elle a consacré plusieurs articles, et à la résonance des textes médiévaux anglais dans la littérature des XIXe, XXe et XXIe siècles. agnes.blandeau@univ-nantes.fr

3Michel Calapodis
Docteur en études néo-helléniques de l’université Paul Valéry - Montpellier 3, enseignant-chercheur (ATER) et conférencier habilité aux fonctions de maître de conférences, il est spécialiste de la diaspora grecque et membre de l’équipe de recherche Le Grec et l’Autre : perception des différences et des ressemblances. Identités, migrations, continuités et ruptures mémorielles de l’hellénisme, nation, assimilation, acculturation constituent ses domaines de recherche. Auteur d’une thèse et de travaux universitaires consacrés au phénomène communautaire grec à Marseille et aux relations entre hellénisme, mémoire et identités, il a notamment publié Les Grecs à Marseille au XIXe siècle : minorité ethnique ou nation en diaspora ?, L’Harmattan, 2012 et La Communauté grecque à Marseille – Genèse d’un paradigme identitaire (1793-1914), L’Harmattan, 2010. michel.calapodis@univ-montp3.fr

4Jean Canavaggio
Professeur émérite de littérature espagnole à l’université de Paris 10-Nanterre, agrégé d’espagnol, docteur ès Lettres et ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, il s’est imposé comme spécialiste international du théâtre du Siècle d’Or espagnol et de Cervantès. Directeur de la Casa de Velásquez à Madrid de 1996 à 2001, président du jury de l’agrégation d’espagnol de 1988 à 1992, il a obtenu la bourse Goncourt pour sa biographie Cervantès (Paris, Mazarine, 1986 ; éd. revue et augmentée, Fayard, 1997, avec traductions espagnole, italienne, allemande, anglaise, japonaise, portugaise). Lauréat du prix Roland de Jouvenel de l’Académie française pour son ouvrage Don Quichotte, du livre au mythe : quatre siècles d’errance (Fayard, 2005 ; traductions espagnole et italienne en 2006), il a également publié Cervantès dramaturge : un théâtre à naître (Paris, PUF, 1977) et une Histoire de la littérature espagnole dont il a été le maître d’œuvre (Fayard, 1993-1994, 2 vols, traduite en espagnol en 1994-1995). Il a dirigé une nouvelle traduction des Œuvres romanesques complètes de Cervantès, parue en 2001 dans la Bibliothèque de la Pléiade. Membre correspondant de la Real Academia de la Lengua et de la Real Academia de la Historia (Madrid), honorary fellow de l’Hispanic Society of America (New York), il a dirigé l’édition de traductions nouvelles ou révisées des Œuvres de Thérèse d’Avila et Jean de la Croix parue en 2012 dans la Bibliothèque de la Pléiade. jean.f.canavaggio@wanadoo.fr

5Iris Chionne
Maître de conférences en études italiennes à l’université de Nantes, membre du CRINI, elle travaille essentiellement sur la poésie italienne du XXe siècle. Après une thèse de doctorat sur G. Caproni, ses recherches ont porté sur D. M. Turoldo et M. Guidacci, auteurs dont l’œuvre est marquée par une quête existentielle opiniâtre. Principales publications : Le musicien en vers. L’œuvre poétique de G. Caproni (Paris, Pups, 2013) ; « Versi livornesi ovvero “il libro de la memoria” di Giorgio Caproni », in Otto/Novecento, vol. 37, no 2, mai-août 2013 ; Margherita Guidacci, En relisant Ovide, choix de poèmes traduits de l’italien par Iris Chionne et Pierre Présumey, in Conférence, no 36, printemps 2013 ; « La partition poétique de G. Caproni », in Parnasse et Paradis. L’écriture et la musique, université Paris 8, « Travaux et Documents », no 46, 2010 ; « La traversée de la nuit ou Il passaggio d’Enea de G. Caproni », in Revue des Études italiennes, t. 55, no 1-2, 2009 ; « L’ultima G. Manzini », in Italian Studies in Southern Africa, vol. 13, no 1, 2000. iris.chionne@univ-nantes.fr

6Giulia Filacanapa
ATER au Département d’italien de l’université Paris 8 Saint-Denis et affiliée au Laboratoire d’études romanes de cette université (EA 4385), elle a soutenu, après un master en histoire du théâtre obtenu à l’université de Pise en 2008, un doctorat en études italiennes et histoire du théâtre sous la co-direction de Françoise Decroisette à l’université Paris 8 et d’Anna Maria Testaverde à l’université de Florence. Sa thèse, intitulée La Néo Commedia dell’Arte au XXe siècle en France et Italie : Giovanni Poli (1917-1929) entre tradition et expérimentation, porte sur la renaissance de la Commedia dell’Arte au XXe siècle. Collaboratrice auprès des revues spécialisées Annuario Internazionale della Commedia dell’Arte et Atti & Sipari, elle a participé à divers colloques au Canada, en France, en Italie et en Suisse et a notamment publié « Gli studi italiani sulla commedia dell’Arte dal 1996 a oggi » (Fortuna Europea della Commedia dell’Arte, Direzione generale per i beni librari, Rome, 2009) et « Le paroxysme linguistique de Dario Fo » (Chroniques italiennes web, Spécial Concours, 2012). Son travail d’assistante auprès de Carlo Boso, Stefano Perocco et Mario Gonzalez lui permet par ailleurs de développer dans son approche pratique sa réflexion sur la Néo Commedia dell’Arte. giuliacanapa@hotmail.com

7Karine Gauthey
Professeure de français certifiée, elle est doctorante auprès du Centre de recherche sur l’imaginaire (EA 610) de l’université de Grenoble 3, sous la direction de Karin Ueltschi. Dans son champ de recherche, la littérature médiévale et antique, elle travaille en particulier sur les motifs dans les versions médiévales de Tristan et Yseult, les motifs étant des séquences narratives stéréotypées dont l’identité est définissable et irréductible, alors que leurs apparitions, ou leurs réalisations, dans un texte particulier sont aléatoires. Aussi nombreux que variés, les motifs possèdent a priori tous une finalité particulière. Aussi s’attache-t-elle actuellement à relever et étudier les motifs interculturels et leur évolution dans les versions médiévales des romans de la légende de Tristan et Yseult. karinegauthey@gmail.com

8Jacques A. Gilbert
Professeur d’université en littérature générale et comparée à la faculté des langues et cultures étrangères de l’université de Nantes depuis 2013, après y avoir exercé comme maître de conférences à compter de 1996, il fait partie de L’AMo (EA 4276) depuis 2009. Sa recherche, avec une forte tonalité esthétique, picturale et surtout musicale, porte sur la théorie de la représentation (principalement période classique des XVIIe et XVIIIe siècles, en relation avec l’Antiquité), la théorie de l’imitation, le rapport entre récits et savoirs, ainsi que sur les problématiques du texte numérique. Agrégé de lettres modernes, il a soutenu en 1990 sa thèse de doctorat La relique sous la direction d’Henri Meschonnic. Auteur du roman La main invisible (2000), il a publié en 2013 aux éditions du Cerf Les variations de l’imitation, inédit de son HDR. jacques.gilbert@univ-nantes.fr

9Jean-Marie Lassus
Professeur des universités au Département d’études hispaniques de l’université de Nantes en langue, littérature et civilisation de l’Amérique latine, membre du CRINI, il est président de la commission Les Amériques du Conseil universitaire des relations internationales de l’université de Nantes et responsable nantais de l’Institut des Amériques. Sa recherche est centrée sur la problématique des écritures de l’Histoire et des représentations de l’imaginaire en Amérique latine, avec un champ d’investigation privilégiant les XXe -XXIe siècles pour le roman et le XVIe siècle pour l’étude des documents sur la conquête et la colonisation. En ce qui concerne le XXe siècle, cette recherche tente d’explorer les formes du « nouveau roman historique » en Amérique latine et les récits biographiques et autobiographiques. Elle étudie les productions liées aux phénomènes migratoires de l’espace Atlantique, en s’attachant plus particulièrement à l’analyse des discours (romans historiques, témoignages, chansons, récits de vie). jean-marie.lassus@univ-nantes.fr

10Georges Letissier
Professeur des universités au Département d’études anglaises de l’université de Nantes, il a soutenu en 1997 à l’université de Nantes une thèse nouveau régime sous la direction de M. J. Ortemann, La Trace Obsédante de l’Intertexte Victorien, puis soutenu en 2006 une HDR sous la direction de M. Duperray à l’université d’Aix-en-Provence. Auteur d’une soixantaine d’articles sur la littérature victorienne (C. Dickens, G. Eliot, W. Morris, C. Rossetti), moderniste (J. Conrad) et contemporaine (P. Ackroyd, A. S. Byatt, A. Gray, A. Hollinghurst, Ian McEwan, G. Swift, J. Urquhart, S. Waters, W. Self, J. Winterson) publiés en France et à l’étranger (Palgrave Macmillan, Dickens Quarterly, Rodopi, études anglaises, études britanniques contemporaines, Cahiers Victoriens et Édouardiens, etc.), il a rédigé une monographie sur Ford Madox Ford, dirigé un volume pour Cambridge Scholars Publishing et co-dirigé deux volumes, le plus récent étant L’Héritage de Darwin dans les cultures européennes, Paris, L’Harmattan, coll. « Racisme et eugénisme », 2011, avec Michel Prum. Vice-président de l’agrégation externe d’anglais (2012-2015), il est actuellement directeur du laboratoire CRINI EA 1162 adossé à la faculté des langues et cultures étrangères de Nantes. georges. letissier@univ-nantes.fr

11Irley Machado
Professeur à l’université fédérale d’Uberlândia au Brésil, détentrice d’un master en arts, domaine théâtre, à l’université de São Paulo (1994) puis d’un doctorat en littérature études ibériques et latino américaines à l’université de Paris 3 (2003), elle intervient dans le master en théorie littéraire de l’Institut de lettres et dans le master d’arts de l’Institut des arts de son université pour le domaine du théâtre. Coordinatrice du laboratoire de recherches DRAPO – Dramaturgie poétique de Federico García Lorca et d’autres dramaturgies, inscrit au CNPq (Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico – Conseil national de recherche), elle est vice-coordinatrice du POEIMA – Laboratoire de recherches sur l’imaginaire, également inscrit au CNPq. Membre participant du GRUTECE, groupe de recherches sur textes et scènes, elle a été de 2008 à 2012 directrice de la culture de l’université fédérale d’Uberlândia. Auteur de l’ouvrage Buscada el amanecer : estudos sobre dramaturgia e poesia em Frederico Garcia Lorca, EDUFU (2011), elle a entre autres co-dirigé l’édition scientifique de Teatro : ensino, teoria e prática, Uberlândia, EDUFU (2004) et Perspectivas teatrais : o texto, a cena, a pesquisa e o ensino, Uberlândia, EDUFU (2005) et édité Personagens femininos no teatro de Lope de Vega, Uberlândia, Edibrás (2012). irley_machado@yahoo.com.br

12Pierre Maréchaux
Professeur en littératures latine et néo-latine à l’université de Nantes, il est membre correspondant de l’Institute for advanced studies de Nantes. Sous l’impulsion de Marc Fumaroli, il a inscrit très tôt ses recherches sur la mythographie dans le sillage de l’école de Warburg. Il a obtenu des bourses au Warburg Institute de Londres et à l’université Laval de Québec où il a été respectivement Frances Yates fellow et chercheur en résidence. Maître de conférences au Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours, il a travaillé de concert sur les littératures antiques et sur la littérature néo-latine, publiant des traductions commentées d’Aristote, Plutarque, Jean Chrysostome, Lucien de Samosate, Horace, Sénèque, Marc-Aurèle ou Pétrarque et des essais sur Ovide, Boccace ou sur les mythes grecs. Devenu membre junior de l’Institut universitaire de France puis professeur des universités à Nantes, il a orienté ses recherches au sein de L’AMo (EA 4276) vers l’herméneutique musicale et vers la dialectique du commentaire. Parmi ses publications récentes, une édition traduite inédite des Discours et fragments de Procope de Gaza (Paris, Les Belles Lettres, Collection des universités de France, 2014). pierre.marechaux@univ-nantes.fr

13Cécile Marshall
Maître de conférences en études anglaises depuis 2008, membre du CRINI puis du CLIMAS (EA 4196) à l’université de Bordeaux où elle exerce actuellement, elle a obtenu en 2010 la Bourse de traduction du Prix littéraire européen pour ses traductions du poète Tony Harrison, auquel elle a consacré sa thèse de doctorat Poésie, politique et ironie dans l’œuvre de Tony Harrison (2007) et de nombreux articles. Spécialiste française de ce poète britannique, elle a notamment traduit Tony Harrison, Cracheur de feu, Paris, Arfuyen, 2011 et Tony Harrison, Former United Kingdom. Trois poèmes républicains, Paris, Petropolis, 2009. Ses thèmes de recherche se concentrent autour des notions de poésie et politique, ironie, satire et identité, mémoire et commémoration, et schizophrénie culturelle High/low culture. Parmi ses publications : « Goûter les mots ou comment traduire Tony Harrison », in E-Crini, no 5, novembre 2013 ; « Tony Harrison : political and poetic defiance », in Contemporary Political Poetry in Britain and Ireland, Heidelberg, Universitatsverlag Winter Heidelberg, 2013 ; « “Behind the curtain, was it a devil or an angel ?” ou la mise en scène de fictions identitaires dans Concealment et Fever de la dramaturge sud-africaine Reza de Wet », in Théâtre et Nation : la création et la représentation scéniques d’identités nationales, Presses universitaires de Rennes, 2010 ; « “Inwardness” and the “quest for a public poetry” in the works of Tony Harrison », in Intimate Exposure : Essays on the Public/Private Divide in British Poetry since 1950, London, McFarland, 2010 ; « Les lettres dans Crossings, un film-poème de Tony Harrison », in Lettres de cinéma. De la missive au film-lettre, Presses universitaires de Rennes, 2007. cecile.marshall@u-bordeaux-montaigne.fr

14Karine Martin-Cardini
Agrégée d’Italien, puis Lectrice à l’université de Rome « La Sapienza », elle est depuis 1998 maître de conférences en études italiennes à l’université de Nantes et membre du CRINI. Après une thèse de doctorat sur Carlo Carrà, ses recherches ont porté sur le Futurisme et les avant-gardes (cf. Le Futurisme et les avant-gardes littéraires et artistiques au début du XXe siècle, études réunies par K. Cardini et S. Contarini, Nantes, CRINI, 2002 ; Futurisme et Surréalisme, études réunies par F. Livi, S. Contarini, K. Martin-Cardini, C. Lanfranchi, Lausanne, L’Âge d’Homme, 2008), les relations art/écriture (« Vers la fusion des arts : collages et mots en liberté de Carrà à la veille de la première guerre mondiale », in Revue des Études Italiennes, t. 47, 1-2, 2001 ; « Les écritures croisées de Carlo Carrà », in Letteratura e Arte, Pisa-Roma, 4, 2006) et les liens entre littérature et identité nationale aux XIXe et XXe siècles (« Entre chronique et fiction : le statut ambigu de Cuore », in Revue des Études Italiennes, t. 51, 3-4, 2005 ; « Enracinement et cosmopolitisme en Ligurie : Francesco Biamonti, une écriture de frontière », in M. Rouyer et al. (dir.), Regards sur le cosmopolitisme européen. Frontières et identités, Peter Lang, 2011 ; « Du vécu au narré : De Amicis et l’Amérique latine », in E-Crini, no 2, février 2011). Ses travaux en cours concernent plus particulièrement le genre fantastique en Italie (cf. entre autres « Sources, métamorphoses, coïncidence(s) : la poésie revisitée par le fantastique italien », in E-Crini, no 4, avril 2013). carine.cardini@univ-nantes.fr

15Anna Maziarczyk
Maître de conférences depuis 2006 à l’Institut de philologie romane de l’université Marie Curie-Sklodowska en Pologne, elle a publié à l’issue d’une thèse sur Queneau l’ouvrage Le Roman comme jeu. L’esthétique ludique de Raymond Queneau, Lublin, Wydawnictwo UMCS, 2007. Dans son domaine de recherche, la littérature française et francophone contemporaine, elle est l’auteur de divers articles sur la théorie de la littérature, les structures narratives, la rhétorique, les écritures subversives, la littérature ludique et les relations de la littérature aux autres arts et média. Parmi ses publications : « Qu’est-ce que le jeu ? Analyse de la notion et du phénomène », in Kwartalnik Neofilologiczny, vol. xlvii, no 2, 2000 ; « Ambiguïté du statut du domestique dans Les Enfants du Limon de Raymond Queneau et La Vie mode d’emploi de Georges Perec », in Czesław Grzesiak (éd.), Statut et fonctions des domestiques dans les littératures romanes, Lublin, Wydawnictwo UMCS, 2004 ; « Le jeu des registres langagiers comme une stratégie du jeu avec le lecteur dans les romans de Raymond Queneau », in Verbum Analecta Neolatina, vol. viii, no 1, 2006 ; « OULIPO et la poétique du visuel », in Roczniki Humanistyczne, t. lvii, zeszyt 5, 2009 ; « Enrique Vila-Matas et la littérature de l’épuisement », in Post-scriptum. La Figure du raté, no 13, 2011 ([http://www.post-scriptum.org]) ; « Annie Ernaux et Marjane Satrapi – les femmes à l’âme nomade », in Krystyna Modrzejewska (éd.), La condition humaine dans la littérature française et francophone, Opole, Wydawnictwo Uniwersytetu Opolskiego, 2011. anna.maziarczyk@umcs.edu.pl

16Danièle Miglos
Professeur émérite de littérature et civilisation espagnoles contemporaines depuis août 2010, elle est membre de l’équipe CECILLE de Lille 3 (EA 4074) et du PIAL-CRIMIC de Paris 4-Sorbonne (EA 2561). Ses intérêts scientifiques préférentiels concernent l’esthétique des textes et des images, l’écriture poétique, celle des femmes, et l’attente de tout ce qui est « nouveau ». Auteur d’une thèse sur Rosa Chacel et l’usage de la parole (1990) et de nombreux articles, directrice de plus d’une vingtaine de thèses de doctorat, elle a entre autres dirigé la publication de Lorca : un défi poétique (Lille, SEGES, 1999), contribué aux ouvrages collectifs Le Retour du tragique : Luces de Bohemia de Valle-Inclan (1920) et La Rénovation esthétique (Ellipses, Capes-Agrégation d’espagnol, 2007), Travestissement féminin et liberté(s) (L’Harmattan, 2006), Écrire sur la poésie (Indigo, 2006) et rédigé la préface de Luis Antonio de Villena dans ses essais et sa poésie (1971-2007) (L’Harmattan, 2014). daniele.miglos@univ-lille3.fr

17Ciro de Morais Rego
Après des études de français langue étrangère et de lettres modernes à l’université Paris 3 et une thèse en sémiologie narrative à l’EHESS, sous la direction de Gérard Genette, portant sur les instances narratrices d’un roman de Balzac, il s’est orienté vers l’enseignement du portugais en France. Titularisé comme certifié au Département d’études lusophones de l’université de Nantes, où il a assuré une grande diversité de cours (de la phonétique jusqu’à la littérature portugaise et brésilienne, en passant par la traduction et la grammaire…), il se consacre aujourd’hui à l’enseignement du portugais en LEA au sein de la faculté des langues et cultures étrangères, sans abandonner ses traductions (divers poèmes de Carlos Drummond de Andrade, Cobra Norato de Raul Bopp, Un pays mon cœur [à paraître] de Carlos Nejar…) ni ses recherches en langues et littératures française, portugaise et brésilienne. Ciro.de-Morais-Rego@univ-nantes.fr

18Miroslava Novotná
Maître assistante au Département de langue et littérature françaises de la faculté de pédagogie de l’université Masaryk de Brno en République tchèque, elle enseigne la pratique théâtrale en français langue étrangère et la littérature médiévale française à des étudiants de licence et de maîtrise de français. Dans le prolongement de sa thèse de doctorat Les inspirations françaises dans « les tableaux rénovés » de Julius Zeyer portant sur les chansons de geste dans l’œuvre de cet écrivain tchèque du XIXe siècle, elle a publié divers articles ayant trait à la littérature médiévale et de jeunesse. Elle possède une expérience de pédagogie théâtrale, de traductrice, de metteur en scène et de formatrice de futurs enseignants. mir.novotna@gmail.com

19José Ortiz Domingo
Artiste peintre et professeur de philologie et de littérature française à l’université de Saragosse (Espagne), il a fait ses études au lycée espagnol de Paris et à la Sorbonne, tout en suivant des cours de dessin et de peinture à l’École d’Art. L’influence d’André Pieyre de Mandiargues, auquel il consacre sa thèse de doctorat El universo Mandarguiano (1988), ravive son activité créatrice picturale après son retour à Saragosse. Depuis 2001 il a réalisé de nombreuses expositions personnelles et collectives dans son pays natal, à Tolède, Alicante, Grenade, Pampelune, Monzón, Torredembarra, Saragosse,… ainsi qu’à l’étranger, notamment à Lyon, Poitiers, Nantes, Toulouse, Paris, Londres et Bucarest. Hautement reconnu en Espagne, son talent lui a valu de remporter différents prix nationaux, dont les 1ers Prix de peinture « Ciudad de Roquetes » à Tarragone et en 2009 le XVe Prix de peinture « Malón de Echaide » à Navarre. Il a également obtenu des récompenses internationales, dont les 2e Prix de peinture « Espace » à Versailles et 1er Prix de peinture « Speculum » à Bucarest. Des reproductions de ses œuvres figurent dans Aubé-Bourligueux Jocelyne, Lorca ou la Sublime Mélancolie, Aden, 2008, García Larrañaga Asunción y Ortiz Domingo José, El Eco de las voces sinfónicas, Prensas universitarias de Zaragoza, 2008, Heraldo de Aragón, supplément de Artes y Letras, no 262, 2009, Perez Lasheras Antonio, Sin poner los pies en Aragón. (Algo más sobre el Quijote), Zaragoza, ed. Rolde, 2009, Tresaco Pilar, Alrededor de la obra de Julio Verne : Escribir y describir el mundo en el siglo XIX, Prensas de la Universidad de Zaragoza, 2011 et Tresaco Pilar, Vicente Javier, Cadena María-Lourdes (coord.), De Julio Verne a la actualidad : La palabra y la tierra, Prensas de la Universidad de Zaragoza, 2012. jortiz@unizar.es

20Jackie Pigeaud
Professeur émérite de langue et littérature latine à l’université de Nantes, historien de la médecine, titulaire de la Chaire Du Bellay de l’Académie de la Méditerranée et membre honoraire de l’Institut universitaire de France, il poursuit sa recherche dans trois principaux domaines pour lui liés : l’histoire de la pensée médicale, l’histoire de l’imaginaire culturel et l’histoire de la psychiatrie. Outre ses nombreux articles, plusieurs ouvrages attestent de son intérêt pour l’esthétique, l’éthique, le poétique et la philosophie dans la littérature latine et grecque, dont : sa thèse d’État La maladie de l’âme. Étude sur les relations de l’âme et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, Les Belles-Lettres, 1981 (Prix Saintour de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1982, 2006) ; Folie et cures de la folie chez les médecins de l’antiquité grécoromaine, Les Belles Lettres, 1987, 20102 (traduction italienne 1995) ; L’Art et le Vivant, NRF, Gallimard, 1995 ; Poésie du corps, Payot-Rivages, 1999, rééd. 2009 (traduction en coréen, 2005) ; Les Loges de Philostrate, Nantes, Le Passeur, 2003 (rééd. 2012, traduction italienne 2010) ; De la mélancolie : fragments de poétique et d’histoire, Dilecta, 2005 ; La crise, Nantes, éd. Cécile Defaut, 2006 (traduction portugaise, 2009) ; Praxitèle, Dilecta, 2007 ; Poétiques du corps. Aux origines de la médecine, Les Belles Lettres, 2008 ; Melancholia, Le malaise de l’individu, Payot Rivages, 2008, Prix de Littérature et de Philosophie de l’Académie Française, prix Biguet, 2009. Co-fondateur du Centre François Viète d’histoire des sciences et des techniques et co-directeur du Séminaire Littérature, Médecine et Société à l’université de Nantes (12 publications), organisateur des Entretiens de La Garenne Lemot, consacrés aux rapports entre l’Antiquité et le XVIIIe siècle (21 Entretiens tenus), il doit aussi sa notoriété à ses traductions et commentaires d’Aristote (L’homme de génie et la mélancolie, 1988 ; La vérité des songes, 1995), de Longin (Du Sublime, 1991), de Sappho (Poèmes, traduction du grec, 2004) ou encore de Lucrèce (Les Épicuriens, Gallimard, La Pléiade, 2010, Prix Desrousseaux, 2011). jackie.pigeaud@univ-nantes.fr

21Antonio Saccone
Professeur de littérature italienne moderne et contemporaine à l’université de Naples « Federico II », auteur de nombreux articles et essais dont certains traduits en français et en anglais, il a publié les ouvrages suivants : Massimo Bontempelli. Il mito del ‘900 (Naples, Liguori, 1979) ; Marinetti e il futurismo (Liguori, 1984 ; 1998) ; L’occhio narrante. Tre studi sul primo Palazzeschi (Liguori, 1987) ; Carlo Dossi. La scrittura del margine (Liguori, 1995 ; 1998) ; « La trincea avanzata » e « la città dei conquistatori ». Futurismo e modernità (Liguori, 2000) ; Futurismo (Rome, Marzorati-Editalia, 2000) ; « Qui vive/sepolto/un poeta ». Pirandello Palazzeschi Ungaretti Marinetti e altri (Liguori, 2008) ; Ungaretti (Rome, ed. Salerno, 2012). Il est co-directeur de la collection d’études critiques Letterature et de la revue La modernità letteraria. Membre de plusieurs commissions d’Habilitation à Diriger des Recherches à l’université de Paris 4-Sorbonne, il a dispensé des cours à l’université de Yale (New Haven, USA) et des enseignements pour l’agrégation à l’université de Paris 4-Sorbonne et à l’université de Nice Sophia Antipolis. Il est actuellement le coordinateur scientifique d’un Projet de recherche d’intérêt national (PRIN) financé par le ministère italien de l’université et de la recherche, sur le thème « Métamorphoses de la tragédie au XXe siècle ». antsacco@unina.it

22Márcia Seabra Neves
Chercheuse post-doctorante, elle est membre intégrée de l’Institut d’études de littérature traditionnelle (IELT – Faculté de sciences sociales et humaines/université Nouvelle de Lisbonne), dans le cadre du projet « Zoofictions : figures de l’animalité dans la narrative portugaise contemporaine ». Elle est aussi membre collaboratrice du Centre de langues et cultures de l’université d’Aveiro. Elle a obtenu en 2010 son doctorat en culture (rapports culturels et littéraires entre le Portugal et la France) à l’université d’Aveiro. Sa thèse, portant sur l’influence de la Nouvelle Revue Française sur la revue presença, est en cours de publication par la Fondation Calouste Gulbenkian (De la francophilie dans l’imaginaire presenciste : de la NRF à presença). Elle a à son actif plusieurs publications dans le domaine de la littérature portugaise et comparée. Actuellement, elle centre ses recherches sur les représentations de l’animal dans la littérature contemporaine. marcianeves@ua.pt

23Kateřina Sedláčková
Maître de conférences à l’université Masaryk, Brno, République tchèque, elle enseigne actuellement l’expression écrite en français et le français de spécialité au Centre de langues de l’université Masaryk tout en poursuivant sa recherche en littérature française. Après son doctorat obtenu en 2009 avec une thèse sur l’écriture de Michel Butor, elle a publié plusieurs articles à son sujet, dont la monographie intitulée Œuvre mobile de Michel Butor (Masarykova Univerzita, 2012). Actuellement, elle consacre sa recherche à l’écriture autobiographique, en particulier à l’autofiction. 13169@mail.muni.cz

24Dolores Thion Soriano-Mollà
Professeur à l’université de Pau et des Pays de l’Adour depuis 2008, après avoir été maître de conférences en études ibériques à l’université de Nantes, elle est membre du Laboratoire langues, littératures et civilisations de l’Arc Atlantique (LLC – Arc Atlantique, EA 1925). Ses recherches portent sur la littérature contemporaine espagnole, mise en relation avec la culture et l’histoire des idées en Europe, ce qui donne lieu à des études sur : l’émergence et la configuration des grands mouvements intellectuels et artistiques en Espagne et leurs échanges avec l’Europe : rôles et contributions des intellectuels (hommes politiques, éditeurs, journalistes, écrivains, traducteurs…) et esthétiques (Romantisme, Modernisme, Symbolisme, Avant-gardes.) ; l’évolution des genres littéraires (roman, théâtre et épistolaire) et de leurs fonctionnements historiques (identités nationales, interculturalités, mémoire), politiques (socialisme, anarchisme, guerre civile, franquisme), sociaux (féminisme, exil, éducation), esthétiques (création, intertextualité, traduction) ; la réception des littératures étrangères en Espagne et de l’Espagne en France (diffusion et circulation des idées et des esthétiques, création d’images nationales et de stéréotypes) ; l’histoire de la presse et de l’édition en Espagne ; le statut de la femme et l’écriture féminine. lola.thion@univ-pau.fr

25Virginie Thomas
Professeur agrégée d’anglais dans le secondaire, elle est membre associé du CEMRA (Centre d’études sur les modes de représentations anglophone, EA 3016) à l’université de Grenoble 3. Ses recherches portent sur la peinture préraphaélite et les transpositions des légendes arthuriennes. Principales publications : « Les Représentations du corps de la femme dans Idylls of the King de Lord Alfred Tennyson » dans le numéro 5.2 des Cahiers du GRAAT, 2009 (en ligne, [http://www.graat.fr]) ; « La Chevelure des femmes arthuriennes dans la peinture des préraphaélites », in A.-F. Pifarré et S. Rutigliano-Daspet (éd.), Le Lien, la rupture, Chambéry, université de Savoie, 2007. virginie.thomas73@laposte.net

26Serge Zenkine
Professeur de littérature comparée et de théorie littéraire, il est directeur de recherche à l’université des sciences humaines (RGGU) de Moscou et président de la Commission de littérature et de culture intellectuelle de la France auprès de l’Académie des sciences de Russie. Spécialiste en littérature française des XIXe-XXe siècles, histoire des idées et sémiotique de la culture, il a publié une dizaine de livres en Russie et en France ; chercheur associé au réseau Barthes, il a également traduit et édité en russe des ouvrages de critique, philosophie et sciences humaines. Parmi ses principales publications en français : « Madame Bovary » et l’oppression réaliste (université de Clermont-Ferrand, 1 996), l’édition annotée du Voyage en Russie de Théophile Gautier (Champion, 2007), L’Expérience du relatif. Le romantisme français et l’idée de culture (Classiques Garnier, 2011). Au nombre de ses publications en russe : La Littérature française, 1945-1990 (collectif), Moscou, Académie des sciences, 1995 (co-direction du volume et chapitres sur P. Emmanuel, J. Genet, G. Bataille, M. Blanchot, R. Barthes) ; Études de littérature française, Ekaterinbourg, 1999 ; Introduction à la théorie littéraire, Moscou, RGGU, 2001 ; Le romantisme français et l’idée de la culture, Moscou, RGGU, 2001 ; Le Sacré sans dieux, Moscou, RGGU, 2012 ; Travaux sur la théorie, Moscou, NLO, 2012. Coordinateur de numéros spéciaux de revues (Nouvel observateur littéraire, Moscou, no 13, 1 996 ; Romantisme, Paris, no 114, 2002), il a également dirigé les recueils La Théorie russe, années 1920 et 1930, Moscou, RGGU, 2002, République des lettres : La France dans la culture intellectuelle d’aujourd’hui, Moscou, 2005, La Notion d’humanisme, expérience russe et française, Moscou, 2006, Théorie et mythologie du livre, Moscou, RGGU, 2007. serge.zenkine@ens-lyon.fr ; serge.zenkine@mtu-net.ru

27Marie-Claire Zimmermann
Professeur émérite à l’université de Paris-Sorbonne, elle a été directrice du Centre universitaire d’études catalanes entre 1991 et 2002. Membre correspondant de l’Institut d’Estudis Catalans, titulaire de la Creu de Sant Jordi, elle est également membre correspondant à Paris de la Reial Acadèmia de Bones Lletres de Barcelona. Vice-présidente et rédactrice depuis 1993 de la Revue des Langues néo-latines, elle s’attache à l’étude de la poésie, tant en catalan (XVe et XXe siècles) qu’en castillan (XXe siècle) et a été la fondatrice en 1995 avec Claude Esteban et José Terra da Silva d’un Séminaire consacré à la poésie dans les langues de la péninsule ibérique, devenu PIAL. Outre une thèse d’État soutenue en 1984 sur l’œuvre du poète Ausiàs March (1400-1459), elle est l’auteur, entre livres et articles, de 250 publications. Ses travaux de recherche portent sur les formes dont se prévalent les poètes pour inscrire en le réinventant un contexte spatial et temporel toujours multiple : la « voix poématique », les figures de rhétorique, la versification. ausias77@orange.fr

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search