Version classiqueVersion mobile

Du lin à la toile

 | 
Jean Martin
, 
Yvon Pellerin

Première partie. Le lin et son influence en Trégor

Commerce, échanges et circulation dans le Trégor d’Ancien Régime

Philippe Jarnoux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si le Trégor occupe une place fondamentale dans la culture du lin en Bretagne, il n’a jamais développé une activité de transformation textile massive. La région de Pédernec, Bégard, Prat et plus largement toute la zone qui va de Guingamp jusqu’à Lannion a certes fabriqué des toiles de lin (souvent appelées toiles « grâciennes », de Grâces près de Guingamp) mais cette fabrique est toujours restée modeste à l’échelle de la Bretagne, et son repli est amorcé dès le xviie siècle1.

Dans l’ensemble des opérations liées à la fabrication textile, le Trégor apparaît bien plus comme un espace intermédiaire, fournisseur de la matière première : le fil de lin qui est redistribué ensuite vers les lieux de tissage. Cette situation place la région dans une position tout à fait spécifique. Si l’on n’est pas ici dans une grande zone textile comme on en connaît quelques dizaines de kilomètres plus loin, le lin alimente néanmoins une partie des activités économiques locales, sous-tend directement ou ind...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search