Version classiqueVersion mobile

Turcs et Français

 | 
Güneş Işıksel
, 
Emmanuel Szurek

Cinquième partie. Autour de Jean Deny vers une histoire de la turcologie française

Les langues orientales, Jean Deny, les Turks et la Turquie nouvelle : une histoire croisée de la turcologie française (XIXe-XXe siècle)

Emmanuel Szurek

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’apparition des études turques ou « turcologie » dans le paysage académique français intervient entre le milieu du XIXe et le milieu du XXe siècle1. Elle repose sur un enchevêtrement de trois dynamiques historiques profondément hétérogènes, à savoir : premièrement, la mutation d’une institution d’enseignement – l’École des langues orientales vivantes de Paris –, qui se rapproche du monde universitaire au cours du premiers tiers du XXe siècle ; deuxièmement, l’ascension professionnelle d’un individu – Jean Deny (1879-1963) – dont l’existence, comme diplomate puis comme professeur de turc, s’écoule entre l’Empire russe, l’Empire ottoman, l’Empire colonial français et la Turquie nouvelle ; troisièmement, la fabrique transnationale d’une idée nationale – la turcité –, dont on peut retracer la cristallisation entre le dernier tiers du XIXe siècle et le premier quart du XXe siècle. À l’évidence, ces trois dynamiques sont justiciables d’approches historiographiques très différentes : la m...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search