Version classiqueVersion mobile

Turcs et Français

 | 
Güneş Işıksel
, 
Emmanuel Szurek

Cinquième partie. Autour de Jean Deny vers une histoire de la turcologie française

Autour de la famille Deny-Basset

Guy Basset

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« J’étais petit, tout petit
J’ai lancé ma ligne à la mer
Soudain les poissons se sont assemblés, j’ai vu la mer
J’ai fait un cerf-volant, orné et chamarré,
Sa queue était couleur d’arc-en-ciel
Soudain je l’ai lancé dans l’air
J’ai vu le ciel. »
Orhan Veli1

Quand Jean Deny épouse en janvier 1916 Suzanne Basset, fille de René Basset, doyen de la faculté des lettres d’Alger, la notoriété ainsi que la carrière de ce dernier est déjà acquise et consolidée, malgré son échec au Collège de France en 1907, lors de la succession de Barbier de Meynard, leur maître commun. Diplômé d’arabe, de turc et de persan après des études à l’École des langues orientales à Paris, licencié ès lettres, ancien élève de l’École pratique des hautes études, René Basset (1855-1924) est arrivé à l’École des lettres d’Alger en 18802. Il y enseigne l’arabe et le berbère. Fils d’avocat, originaire de Lunéville (Meurthe-et-Moselle), il épouse en 1889 une des filles d’Edmond Jeanmaire, fondateur des usines à gaz de sa ville na...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search