Version classiqueVersion mobile

Turcs et Français

 | 
Güneş Işıksel
, 
Emmanuel Szurek

Troisième partie. À l’ombre de la Turquie nouvelle

Les voyageuses d’Anatolie : journalistes et reporters françaises dans la Turquie de Mustafa Kemal (1921-1936)

Timour Muhidine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est au début des années 1920 que se fissure la tradition séculaire du voyage en Orient : le pélerinage sur les Lieux Saints, la recherche des traces d’un monde byzantin plein d’éclat et de cruauté ou l’immersion dans l’Orient pittoresque ne sont plus à l’ordre du jour. Avant même la fin des hostilités en Anatolie, on voit affluer des visiteurs de toutes sortes vers la Turquie nouvelle : le terme est important, on parle désormais de Turquie réformée ou de Turquie en marche, à l’instar de la figure qui insuffle le mouvement, Mustafa Kemal. Car c’est la révolution nationale, l’émancipation du citoyen et de la femme moderne que l’on vient constater en Anatolie.

Personne n’ignore qu’il existe, entre 1890 et l’époque jeune-turque, une tradition de voyageurs qui désirent confirmer une certaine modernité – entre autres dans le statut de la femme – de ce pays musulman considéré comme « avancé ». Mais dans la période d’entre-deux-guerres, les femmes ne viennent plus à la rencontre de leurs p...

Auteur

Maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientales

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search