Version classiqueVersion mobile

Turcs et Français

 | 
Güneş Işıksel
, 
Emmanuel Szurek

Première partie. De Paris à Constantinople. Translations intellectuelles

Quelle langue pour quelle élite ? Le français dans le monde médical ottoman à Constantinople (1839-1914)

Claire Fredj

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Multiple quant à ses sources d’inspirations, la culture ottomane est dépositaire d’une tradition scientifique partageant jusqu’au milieu du XVIIe siècle « un vaste patrimoine commun avec les sciences cultivées en Europe1 ». Puis, malgré la connaissance qu’on a pu en avoir dans l’Empire, le développement des sciences occidentales n’intéresse longtemps que modérément le pouvoir ottoman2. La situation change radicalement au XIXe siècle en raison de la nature nouvelle des visées d’application des sciences modernes, qui exigent « d’élargir de façon significative la diffusion des savoirs scientifiques au-delà du simple cercle des lettrés, par exemple pour intégrer le cursus des écoles militaires3 ». Dès la fin du XVIIIe siècle, pour faire face au déclin dont les défaites militaires et les pertes territoriales sont les témoins, l’Empire ottoman entame un processus de transformations économiques et sociopolitiques. Au cours de la période dite des Tanzimat, inaugurée par la charte de Gülhane...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search