Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Saints guerriers

 | 
Esther Dehoux

Chapitre III. Des saints au service de la réforme de l’Église

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Figure majeure de l’idéologie royale franque, saint Michel est aussi, à partir des Xe et XIe siècles, une référence de premier ordre pour les hommes d’Église. La disparition de l’Empire n’ayant pas entraîné celle de l’espérance du salut, séculiers comme réguliers entendent pallier les défaillances du prince. Ils s’approprient la figure de saint Michel, y associent leurs prières et l’exercice du ministère pastoral pour manifester la finalité de leurs missions – le salut de chacun et de tous par la victoire sur le Mal – et celle de l’entreprise de profonde réorganisation de la société qu’ils envisagent. Cette dernière, dite « réforme grégorienne » en vertu de l’implication du pape Grégoire VII dans sa mise en œuvre, mais engagée avant l’élection du « moine Hildebrand » à la cathèdre du Latran en 1073, vise à ordonner ou, plutôt, à ré-ordonner la société, à la mettre en ordre autant qu’en ordres, au sens d’ordines. Les représentations des saints guerriers, celles de l’archange en parti...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540