Version classiqueVersion mobile

Saints guerriers

 | 
Esther Dehoux

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mons, 23 août 1914. Les soldats anglais qui tenaient la ville ont cédé devant les troupes allemandes. Ils reculent, se réfugient momentanément sur une colline. Les hommes du 75e régiment d’infanterie de Brême, eux, progressent et approchent, décidés à stopper la retraite des troupes britanniques. L’encerclement semble inévitable. La défaite s’annonce car les Allemands bénéficient d’une large supériorité numérique, mais l’impensable se produit : les fantassins du Reich s’éloignent, abandonnant la place aux Anglais. L’explication vient quelques temps plus tard : un chevalier serait apparu dans le ciel, aurait chargé les combattants allemands et, ainsi, provoqué leur fuite. Des soldats des deux camps l’ont vu. Ils le certifient. Les Allemands hésitent entre Wotan et le diable. Les sujets du roi George V sont catégoriques : le cavalier qui a surgi, l’épée à la main, n’est autre que saint Georges. Les témoignages se multiplient. Ils concordent tous. Les Britanniques y voient l’expression...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search