Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pour l’humanité

 | 
Emmanuel Naquet

Troisième partie. L’échec d’un modèle d’engagement face aux totalitarismes et à la montée des tensions nationales et internationales dans les années trente ?

Chapitre VII. Comment plaider l’avenir de l’homme dans la Cité ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le pays a […] senti que la Ligue était toujours […] la Ligue de l’affaire Dreyfus, la Ligue de l’affaire Caillaux, la Ligue, vigie de la République, conscience de la démocratie. »
Victor Basch, Le congrès national de 1934, op. cit., p. 46.

Le congrès tenu à Paris du 26 au 28 décembre 1932 a abordé, nous l’avons vu, la question de la paix, en revenant, au-delà de la controverse sur les traités, sur le désarmement. L’avènement du fascisme en Italie et plus encore du nazisme en Allemagne provoque de multiples témoignages, analyses, et prises de position sur les caractères nouveaux de ces régimes totalitaires nés dans deux démocraties. Il relance par ailleurs le dilemme pacifisme/antifascisme et remet d’actualité l’idée et la pratique d’un rassemblement des forces de la gauche, au niveau des sections, comme à la tête de l’association1.

Pour l’organisation, il s’agit alors de confronter son idéal et ses applications civiques et juridiques aux données politiques ; en d’autres termes, affro...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540