Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pour l’humanité

 | 
Emmanuel Naquet

Deuxième partie. La LDH à la recherche d’un entre-deux de l’engagement politique (1914-1932)

Chapitre VI. Réforme de l’État, sauvegarde de la démocratie, crise et justice sociale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On oppose quelquefois individualisme et socialisme, et on nous dit : “Vous, Ligue des droits de l’homme, vous êtes normalement, logiquement, du côté de l’individualisme.” Or, nous refusons de choisir entre ces deux tendances, nous disons que l’une se complète par l’autre, et que, selon la parole de Jaurès : “le socialisme, mais c’est l’individualisme, seulement logique et complet”. »
Célestin Bouglé, CDH, 10 janv. 1925, p. 6-10.

« Nous, Ligue des droits de l’homme, nous avons toujours affirmé que tant que la loi existera, nous veillerions à ce qu’elle ne fût pas violée, tout en nous efforçant de substituer à la légalité imparfaite une légalité meilleure. […] Et la loi que nous visons n’est pas seulement la loi telle que nous la formulons, nous (très bien !), la loi que nous réclamons, nous, pour tous les citoyens, est surtout pour les citoyens déshérités. […] Nous sommes, nous, nés de la Révolution, notre République est née d’une révolution. Croyez-vous donc que l’ère des révolution...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540