Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pour l’humanité

 | 
Emmanuel Naquet

Deuxième partie. La LDH à la recherche d’un entre-deux de l’engagement politique (1914-1932)

Chapitre IV. La Ligue des droits de l’homme, la Grande Guerre et ses échos (1914-1932)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Nous n’avons pas choisi la guerre, nous ne l’avons pas voulue, elle nous a été imposée. La France était pacifique, l’Allemagne même ne le conteste pas. Nous avons toujours aimé la vérité ; nous l’avons toujours dite, elle ne nous fait pas plus peur aujourd’hui qu’hier. »
Gabriel Séailles, BOLDH, no 10, oct. 1916, p. 515-518

« Les morts […] sont peut-être plus heureux que les survivants ! Pensez que chaque minute sonne un glas, que chaque heure, chaque journée, coûte d’innombrables existences… tandis qu’ici nous délibérons pour savoir à quel temps reporter l’arbitrage, qui risque de s’exercer, peut-être alors, dans un immense cimetière, dans un monde dépeuplé. »
Séverine, Le congrès de 1916 de la Ligue des droits de l’homme, Paris, LDH, 1916, p. 102.

L’histoire de la Première Guerre mondiale connaît aujourd’hui un renouvellement qui fait insister certains de ses analystes sur son caractère total. Cet affrontement l’est à plus d’un titre parce qu’il touche, au-delà du front proprement d...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540