Version classiqueVersion mobile

Entre violence et conciliation

 | 
Jean-Claude Caron
, 
Frédéric Chauvaud
, 
Emmanuel Fureix
, 
et al.

Première partie. La mémoire et le discours. Histoire de mots, mots de l’histoire

Révolution française et conciliation

Philippe Bourdin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La période et le thème pourraient s’ouvrir avec le Serment du Jeu de Paume, de David, et se clore avec Les Sabines, du même Jacques-Louis. Le premier, commencé en 1790 dans l’enthousiasme unitaire de la fête de la Fédération, se voulait témoignage d’une rencontre réussie des ordres et des religions. Pris par la succession rapide des événements et les redistributions politiques subséquentes, soumis aux pressions des jacobins parisiens, et malgré les premières analyses politiques publiées des esquisses, à destination du public le plus large, le peintre ne l’achèvera jamais, preuve d’une impossible conciliation1. La seconde peinture est entamée à l’automne 1795, sans l’intuition et la vitesse d’exécution de la période précédente, alors que l’artiste sort tout juste des prisons où sa proximité avec Robespierre l’avait conduit ; elle ne sera terminée qu’en 1799. Exaltant l’entremise victorieuse des Sabines entre leurs époux et leurs pères ou leurs frères, elle est une allégorie réussie d...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search