Version classiqueVersion mobile

Naples médiévale

 | 
Giuseppe Galasso

Quatrième partie. Les angevins de Naples

Chapitre X. Les Angevins de Naples dans l’histoire de la Méditerranée et de l’Europe1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De nombreux fils de l’histoire de l’Europe et de la Méditerranée s’entrecroisent dans les événements qui amenèrent Charles d’Anjou – le plus jeune des frères du roi de France Louis IX – à s’emparer, en 1266, du trône de Sicile.

À commencer, sans nul doute, par la lutte mortelle entre la Papauté et la Maison des ducs de Souabe, les Hohenstaufen. La réunion sous Frédéric II de la couronne du Saint-Empire Romain Germanique (qui s’étendait de la Baltique au Tibre et qui opposait le pouvoir du plus important souverain laïc à celui du pape, dans un combat à la fois politique et religieux pour la primauté) et de la couronne de Sicile (qui encerclait par le sud les territoires pontificaux et fournissait à son souverain des ressources et des moyens redoutables pour cette époque) était devenue étouffante pour la Papauté. Le grand empereur disparu, Rome lutta contre ses descendants. La couronne de Sicile fut offerte à Charles d’Anjou pour l’arracher à Manfred, le fils illégitime de Frédéric II,...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search